Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2007 4 14 /06 /juin /2007 22:32
Je suis président bénévole de la CALI  de Dunkerque qui gère les allocataires du RMI  de Dunkerque et du canton d' Hondschoote (2800)
aujourd'hui se tenait la réunion mensuelle ou je reçois les cas qui posent problèmes  ...
aprés deux absences de réponses à des convocations je les convoque en les  prévenant par recommandé du risque de suspension de l'allocation. en cas d'absence ...
Ce matin aucun des cinq dossiers n' a vu une personne présente ...(ce qui est rare )
Les cinq allocations ont été suspendues . 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article

commentaires

DUBRULLE 20/06/2007 22:15

hormis le fait de la droite peut dire qu'ils sont des féniants. Je pense que ces personnes que j'ai failli rejoindre sont confrontées également à l'oubli de leur participation au sein de notre société et considèrent leur devenir en marge du fonctionnement et règles à respecter. Bien sur, quelques personnes diront qu'elles sont rentrées dans le système de l'assistanat, je crois plutôt que ces personnes sont poussées malgrès elles vers ce mécanisme. (perte d'emploi, veuvage, difficultés financières...) et perdent leurs repères. Pensez vous vraiment qu'une personne n'ayant que pour seule allocation de SURVIE ce RMI, ne vienne pas au RDV (Malgré les rappels)et ne puisse ne pas avoir un problème autre ? Jean, ton travail et ton engagement auprès de ces personnes n'est plus à démontrer et je t'en remercie, mais ne faut'il pas en amont de ces convocations faire un travail de terrain? Jean Luc

jean schepman 20/06/2007 22:40

tu as raison mais ce travail de terrain est trés difficile car certaines personnes se découragent et s'isolent .De plus le "cadeau" qu on leur offre c'est à dire l'allocation de RMI en révolte certains. RECEVOIR UN DON amène unsentiment d' infériorité et comme on ne peut pas rendre on se sent mal !!!Dautre part J'ai  eu le cas de certains qui refusaient le travail qu'ils jugeaient bénévole dans le cadre d'une activité d'insertion en disant qu'il y a des allocataires qui ne "travaillent pas (ils'agit de ceux trop éloignés de la reprise d'untavail par problème de santé dépression, alcool, drogue, problèmes psychiatriques.) je rappelle que tout allocataire doit signer un contrat avec des engagements  

Jean Deroi - MoDem Flandre 16/06/2007 14:38

C'est triste de devoir en arriver là et tu dois pas aimer faire ça car on traite de l'humain.Espérons que ces personnes s'en sortent tous de même

jean schepman 17/06/2007 00:15

 d'accord avec toimais reconnais que la pression de la droite et de la réaction est forte ( du style :tous des fainéants et des profiteurs !!! )