Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2007 4 28 /06 /juin /2007 23:55
on s'attaque aux fonctionnaires, on ne dit rien, aprés à qui le tour ???

 

28.06.07 | 16h25
PARIS (Reuters) - Environ 10.000 postes devraient être supprimés dans l'Education nationale en 2008, indique le ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos.

"En tous les cas, nous serons dans des chiffres qui seront aux alentours de 10.000", a-t-il déclaré sur BFM-TV.

Ces suppressions font suite à l'annonce du non-remplacement de 35.000 à 40.000 fonctionnaires dans le budget 2008 faite la semaine dernière par le ministre du Budget, Eric Woerth.

Le non-remplacement d'un fonctionnaire partant à la retraite sur deux était une promesse de campagne de Nicolas Sarkozy.

Le nombre exact des suppressions d'emplois à l'Education nationale est en discussion avec le ministère du Budget dans le cadre du projet de loi de finances pour 2008, précise-t-on au ministère de l'Education nationale.

Xavier Darcos, qui avait rencontré le ministre du Budget dans la matinée, a précisé que 8.000 postes devraient disparaître dans le domaine "des emplois aidés et de tout ce qui concourt à la vie scolaire dans le second degré en ne remplaçant pas un emploi équivalent temps plein sur deux."

Il a évoqué un certain nombre d'aménagements de l'offre scolaire, comme l'idée de "regrouper des options", "changer les programmes" et recourir aux heures supplémentaires pour les professeurs.

"Si nous obtenons que les professeurs (...) acceptent d'être moins nombreux, mais d'avoir un temps de travail différent, volontaire évidemment, grâce à des volants d'heures supplémentaires importants, nous pouvons trouver des ajustements", a souligné Xavier Darcos.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean Paul Laflute 29/06/2007 16:12

SUPPRESSION DE POSTES D'ENSEIGNANTSA force de supprimer les fonctionnaires, les services pour l'usager vont atteindre le degré zéro. A quand des plateaux "d'enseignement" en Indonésie ou en Chine pour pallier au manque d'enseignants ?Au royaume du roi Nicolas UBU tout devient possible ! Je suis toujours en rage quand je pense que des collègues fonctionnaires ont pu voter pour l'UMP.Demain ce qui restera du service public atteindra la médiocrité des services privés à l'égal des opérateurs internet et autres mercantiles.

jean schepman 29/06/2007 22:04

c'st vrai que trés souvent déja le service public a été revendu je me bats pour un service public de l'aeazu mais en face les enjeu_x sont colossaux !!!