Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 15:32
Voici un mel que j'ai reçu ce jour qui montre bien l'exaspération de la population .
Personnellement, je suis dégouté en  pensant  aux victimes de l'amiante qui vont devoir payer 50 centimes d'euros les médicaments qu ils doivent acheter presque tous les jours !!!


Objet : Le soi-disant "trou de la sécu"
 

Les voleurs au pouvoir... les volés votent pour eux... 

Il n' y a pas de hasard... quand les veaux de De Gaulle votent, c'est pour qu'on les emmène à l'abattoir...

************* 

Pour combler le déficit de la Sécu, nos chers gouvernants ont trouvé que le mieux, c'était encore de nous faire payer ...

Dorénavant, sur une consultation médicale, nous allons devoir verser 1 Euro

Nous allons être hyper contrôlés lors de nos arrêts maladie.

Nous allons devoir consulter un généraliste avant de voir un spécialiste.

Pour tout traitement de plus de 91 EUR, nous en serons de 18 EUR de notre poche.

Toutes ces mesures sont destinées à combler le fameux trou qui est à ce jour de 11 milliards.

Or, savez-vous que :

Une partie des taxes sur le tabac, destinée à la Sécu n'est pas reversée : 7,8 milliards

Une partie des taxes sur l'alcool, destinée à la Sécu n'est pas reversée : 3,5 milliards

Une partie des primes d'assurances automobiles destinée à la Sécu n'est pas reversée : 1,6 milliards

La taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu n'est pas reversée : 1,2 milliards

La part de TVA destinée à la Sécu n'est pas reversée : 2 milliards

Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés - 2,1 milliards

Retard de paiement par les entreprises - 1,9 milliards 

En faisant une bête addition, on arrive au chiffre de 20 milliards d'Euro.

Conclusion, si les responsables de la Sécu et nos gouvernants avaient fait

leur boulot efficacement et surtout honnêtement, les prétendus 11 milliards

de trou seraient aujourd'hui 9 milliards d'excédent. 

Ces chiffres sont issus du rapport des comptes de la Sécu. 

Faites circuler ce message. A force de tourner, il arrivera peut-être un

jour sur le bureau d'une tête pensante censée passer son temps à gérer

l'argent des contribuables.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires