Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 00:35

Nous sommes paraît-il dans l’urgence. Il fallait "urgemment":
- faire un cadeau fiscal aux plus riches,
- fermer des tribunaux,
- paralyser la France pendant trois semaines pour allonger la durée de cotisation des cheminots (pour un gain étalé sur plusieurs années de 200 M d’euros, ce qui est "peanuts"),
- privatiser GDF et
- augmenter au passage la facture de gaz,
- parler d’environnement sans mesure concrète à la clé,
- rendre les décisions faites à l’université plus opaques et moins démocratiques,
- radier un certain nombre de chômeurs de longue durée,
- ouvrir grandes nos portes à un dictateur,
- "éloigner" quelques 26 000 sans-papiers,
- augmenter le salaire du président de la République, pour assurer la transition avec celui du ministre de l’Intérieur (tiens mais c’est le même !),
- nommer juge et partie un patron de magasins de disques en lui faisant pondre un rapport contre le "piratage",
- urgence de défiscaliser les heures supplémentaires,plutôt que de s’attaquer aux charges sociales par tête pour encourager l’embauche,
- urgence de faire une politique de bouts de chandelle pour le logement social,
- urgence de faire payer les plus pauvres pour leurs soins ; et la liste des "urgences" est loin d’être close !"

alors, à la question "Et qui va évaluer Sarkozy ?"

on peut répondre: les électeurs, et dès mars prochain, vu que les critères rappelés ci-dessus sont suffisant pour une apréciation réaliste !

Partager cet article

Repost 0

commentaires