Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 00:55
cette réponse sera, je l'espère, lue par Mr Catry, l'ancien maire de Warhem

ASSEMBLEE DES DEPARTEMENTS DE FRANCE
6, rue Duguay-Trouin I 75 006 I Tél. : 01 45 49 60 20 I Fax. : 01 45 49 60 21 I e.mail : adf@departement.org
Paris, le 10 janvier 2008
COMMUNIQUE DE PRESSE
de Claudy LEBRETON, Président de l’ADF
Suppression des départements : une mauvaise querelle !

Jacques ATTALI annonce qu’une des mesures phares de son rapport sur la
libération de la croissance serait la suppression des départements.
Je tiens à sa disposition quelques indicateurs sur la santé et la force des
départements, au cas où il voudrait approfondir et vérifier son hypothèse,
puisqu’il n’a pas daigné auditionner l’ADF, ni interroger aucun des 102 présidents
des conseils généraux.
Les collectivités territoriales financent aujourd’hui 72% des investissements
publics de la Nation. Les départements représentent plus du tiers de cette part.
Ils pèsent 56 milliards d’euros par an d’investissements et de fonctionnement
dans les politiques publiques. Au seul titre des aides sociales, les départements
dépensent sur une année 27 milliards d’euros. C’est le prix du maintien de la
cohésion sociale.
Les élus départementaux agacés se demandent en quoi la disparition des
départements libèrerait la croissance française ? Cette proposition est vraiment
dérisoire.
Supprimer les départements reviendrait à supprimer tout cela. Depuis 25 ans, les
gouvernements successifs ont transféré aux départements les compétences que
l’Etat ne pouvait plus ou ne savait plus assumer. Quelles collectivités devraient
prendre le relais, avec quels moyens ?
La restauration de la compétitivité de notre pays relève d’abord d’une politique
économique et industrielle. On attend de Monsieur ATTALI des propositions qui
soutiendront la croissance, relanceront les marchés, créeront des emplois,
restaureront le pouvoir d’achat des Français, ouvriront de nouvelles pistes de
recherche pour notre économie, etc...
Voilà ce que les Français aujourd’hui exigent du Gouvernement et du chef de
l’Etat : des réponses concrètes à leurs préoccupations plutôt que des
expérimentations hasardeuses !
Contact : Valérie Bonnet
Valerie.bonnet@departement.org
Tél. : 01 45 49 60 20

Partager cet article

Repost 0

commentaires