Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 15:33
 Il n'a pas supporté la dureté du monde et de la société française dans laquelle nous vivons .

L'artiste Denis Cacheux est mort
C'est un artiste de la région qui vient de disparaître. Denis Cacheux, 63 ans, a mis fin à ses jours, mardi soir, en se jetant du haut du Cap Gris-Nez.
Né en mai 1945, dans une famille de la bourgeoisie d'Avesnes-sur-Helpe, il connut longtemps des chemins de traverse avant d'embrasser la carrière d'artiste.
Séminariste puis engagé dans l'armée, il était devenu journaliste en décembre 1969, à l'agence de Maubeuge de La Voix du Nord. Il avait quitté ce métier en 1976, sept ans plus tard, pour celui d'éducateur-animateur, exercé au foyer Sangha à Maubeuge.
La passion du théâtre, du spectacle, le tenait depuis longtemps. Comédien amateur, il décidait, en 1980, d'en faire son quotidien. Ces vingt-cinq dernières années, Denis Cacheux aura arpenté toutes les scènes de la région. La plupart du temps au nom de la compagnie Tant Qu'à Faire qu'il avait créée et qu'il animait non sans difficultés.
Il avait multiplié les rôles au théâtre et dans de nombreuses dramatiques de télé.
Mais on le voyait tout autant dans les spectacles de rues, comme comédien et chanteur, la casquette vissée sur la tête, l'accordéon à la bretelle, entonnant les chansons de Bruant et de Théodore Botrel comme celles de la Commune. Très souvent en duo avec sa compagne, la comédienne Anne Cuvelier.
Cet accordéon, il le baladait aussi près de la place du Tertre, dans le quartier du Vieux-Monmartre à Paris, dont il avait été fait « citoyen ».
Les années de galère n'avaient pas épargné cet intermittent du spectacle mais c'était, disait-il, le prix à payer. Denis Cacheux présidait également l'association du carnaval de Wazemmes et était l'une des figures du festival Wazemmes l'accordéon.
Denis Cacheux était aussi le père de deux filles.
 Y.S. La Voix du Nord
http://www.lavoixdunord.fr/site/depeches/article.phtml?idarticle=9132
UNE VAGUE GIGANTESQUE DEVASTE NOTRE PAYS

Un TSUHEREM (prononcer Dessous-RMI) inflige à la France des dégâts meurtriers.
Les causes inestimables de cette calamité sans précédent sont d'évidence attribuables à un dérèglement du climat, un dérèglement criminel et méthodique du climat social par des irresponsables politiques contrôlant tous les leviers vitaux du pays.

Le bilan des victimes ne cesse de s'alourdir de jour en jour.
On n'en connaîtra probablement jamais le nombre exact, les relevés mensuels faisant l'objet de lamentables tripatouillages destinés à en masquer la croissance vertigineuse.
on découvre, chaque jour, de nouvelles existences en décomposition, avec son lot déchirant de licenciements, de désespoirs individuels, de catastrophes familiales, de dérapages dans la précarité …et de suicides plus ou moins directs.

Les équipes de secours sont complètement débordées leurs effectifs –déjà insuffisants- sont d'ailleurs diminués, leur budget –souvent trop maigres- subissent des coupes drastiques quand ils ne sont pas purement et simplement supprimés, les prétextes comptables prenant priorité sur la dignité et la justice.

Alors, envers et contre tout ce gaspillage humain et l'indifférence entretenue dont il fait l'objet quand les véritables maîtres du pays DASSAULT, LAGARDERE, SEILLERE, MULLIEZ et autre repus-ventrus arrogants de l'aristocratie boursière, rotent de profits, cumuls et tricheries inouïs, au son tellement rafraîchissant des pièces jaunes des Bonnes Œuvres-cataplasmes sur Misère,
 
Sincères pensées de condoléances à Anne et aux filles

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article

commentaires

gauret 24/07/2015 00:04

a bientot marre aussi de cette societe

gauret 24/07/2015 00:04

a tais prosima....