Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2008 6 22 /03 /mars /2008 00:05

Et si un démocrate ( homme ou femme) devient président, ce qui est trés possible, on aura encore une fois l'air fin !!!



John McCain, futur candidat républicain dans la course à la Maison blanche, a été reçu par Nicolas Sarkozy, dont le sénateur de l'Arizona à salué l'énergie et la détermination à renforcer le lien franco-américain.

Leur entretien de 45 minutes à l'Elysée a essentiellement porté sur le réchauffement climatique et la situation en Afghanistan, a rapporté John McCain, qui était accompagné du sénateur républicain de Caroline du Sud, Lindsey Graham, et du sénateur indépendant du Connecticut, Joe Lieberman.

Devant les nombreux journalistes venus l'écouter dans la cour du palais présidentiel, John McCain a vanté "l'énergie" de son hôte à qui il a dit "espérer" ressembler.

"Je crois que c'est un homme qui a énormément d'énergie. Sa conduite face à un certain nombre de problèmes allant du changement climatique à son aide dans notre combat contre l'extrémisme radical en passant par ses propositions en matière de réformes économiques, sa profonde préoccupation pour l'économie mondiale et sa détermination à faire face à tous ces enjeux, j'apprécie tout cela", a dit John McCain.

Aux yeux du sénateur, "l'ère d'amitié et de coopération" entre la France et les Etats-Unis "sera non seulement bénéfique pour nos deux pays mais aussi pour la paix dans le monde".

John McCain a évoqué la popularité du président français dans l'Etat du New Hampshire, où il a passé ses dernières vacances d'été.

"Le peuple américain est prêt à l'accueillir à nouveau à tout moment", a-t-il dit, assurant par ailleurs que le discours prononcé par Nicolas Sarkozy devant le Congrès américain en novembre dernier avait été "extrêmement bien reçu non seulement par les membres du Congrès mais par tout le peuple américain".

PRÉSENCE FRANÇAISE EN AFGHANISTAN

"Les relations avec la France vont continuer à s'améliorer, quel que soit le prochain président américain car ce président (Nicolas Sarkozy) est déterminé à une meilleure coopération", a estimé John McCain, qui avait déjà rencontré le président français à l'Elysée en juillet dernier.

Aucune rencontre entre Nicolas Sarkozy et les deux candidats en lice pour l'investiture démocrate, Hillary Clinton et Barack Obama, n'est pour l'instant programmée, a précisé l'Elysée.

De retour d'une tournée au Proche-Orient à la tête d'une commission de la défense du Sénat américain, John McCain a invité les autres sénateurs "à se rendre compte sur place en faisant la même tournée". Un message sans doute adressé aux deux prétendants démocrates à la Maison blanche.

John McCain a salué par ailleurs le travail des soldats français présents en Afghanistan, où Paris devrait bientôt renforcer sa présence, comme le souhaite Washington.

"Nous leur sommes très reconnaissants pour leur engagement et leur sacrifice", a dit cet ancien héros de la guerre du Viêtnam.

Interrogé sur la date de l'annonce du renforcement du contingent français en Afghanistan, l'Elysée a précisé que Nicolas Sarkozy n'annoncerait pas sa décision avant le sommet de l'Otan de Bucarest, prévu du 2 au 4 avril prochains.

Au chapitre de la lutte contre le changement climatique, John McCain "s'est engagé à répondre à ce problème par le biais d'un accord avec la participation de la Chine et de l'Inde", et il a souligné avec Nicolas Sarkozy "l'importance grandissante de l'énergie nucléaire".

Plus tôt dans l'après-midi, John McCain avait été reçu pendant trois-quarts d'heure à Matignon par le Premier ministre, François Fillon. Il devait repartir en fin de journée pour Londres avant de regagner les Etats-Unis samedi.

Elizabeth Pineau

  •  

Partager cet article

Repost 0

commentaires