Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2008 7 11 /05 /mai /2008 22:14

Le lundi de Pentecôte au cœur d'une nouvelle polémique

"En 2006, le quart du budget personnes âgées a servi à diminuer les budgets de l'assurance maladie", assure M. Champvert.

 
"En 2006, le quart du budget personnes âgées a servi à diminuer les budgets de l'assurance maladie", assure M. Champvert.

Le président de l'Association des directeurs d'établissements d'hébergement pour personnes âgées (AD-PA), Pascal Champvert, a affirmé, vendredi 9 mai, qu'une partie du produit de la journée de solidarité servait "à combler le déficit de l'assurance maladie" au lieu de bénéficier aux personnes âgées.

En 2007, la journée de solidarité, fixée initialement le lundi de Pentecôte mais désormais "à la carte", a rapporté 2,2 milliards d'euros. Sur cette somme, plus de 1,3 milliard est destiné aux personnes âgées, dont plus de 800 millions d'euros aux établissements d'accueil. "Mais tous les crédits n'ont pas été dépensés, en 2007 comme en 2006, et l'Etat refuse de mettre ces sommes en réserve", qui servent, selon M. Champvert, à "combler le déficit de l'assurance maladie".

"ASTUCE" SIMILAIRE POUR LE PLAN ALZHEIMER

Selon l'AD-PA, qui regroupe 1 800 directeurs de maisons de retraite et services à domicile, ces sommes, "200 millions en 2006 et près de 400 millions en 2007", "sont intégrées dans l'Ondam" de l'année suivante, l'objectif national de dépenses de l'assurance maladie voté chaque automne par le Parlement.

"En 2006, le quart du budget personnes âgées a servi à diminuer les budgets de l'assurance maladie, et cela risque d'être la moitié sur 2007", affirme encore l'AD-PA, qui dénonce une "astuce" similaire des pouvoirs publics sur le financement du Plan Alzheimer, assuré en partie par le produit des franchises médicales.

Partager cet article

Repost 0

commentaires