Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 09:52

Vous le savez, j'ai participé depuis Aout 2007 au Grenelle de l'environnement, en tant que négociateur national pour le compte des 100 Départements de France.
Nous y avons cru, tous, et avons beaucoup travaillé.
"On" nous avait promis (le président de la république en personne, à coté de Al Gore  le 25 Octobre, j'y étais -voir mon article "à l'Elysée "-) des mesures concrètes en mars 2008 , puis en Juin;
Aujourd'hui, on nous parle de décisions en Octobre pour les "un an" de la fin du Grenelle !
Il faut savoir que certains ont du travailler jour et nuit pour rendre les conclusions avant le grand show le 25 Octobre 2007 à l'Elysée!
Pendant ce temps la situation s'aggrave de jour en jour ...

 

Initialement, le ministère de l'Ecologie visait une adoption de la loi Grenelle au premier trimestre et il espérait encore, lors de sa publication en avril, qu'elle pourrait passer avant l'été.
Mais cette loi fait les frais d'un calendrier législatif saturé qui devrait en renvoyer l'adoption définitive à l'automne. Le projet de loi d'orientation, dite "Grenelle I", ne bénéficiera au mieux que d'une première lecture parlementaire avant les vacances.
"L'objectif, c'est une première lecture à l'Assemblée nationale ou au Sénat avant les vacances, avec a priori un vote qui pourrait intervenir à l'automne", indique-t-on dimanche au ministère de l'Ecologie.
Cette loi fixe en 47 articles les grands principes des engagements du Grenelle dans les secteurs du bâtiment, des transports, de l'énergie, de l'agriculture et de la biodiversité. Sa mise en oeuvre doit ensuite être déclinée par les lois Grenelle II et III, plus techniques, plus détaillées.
Le président de la République Nicolas Sarkozy a demandé au gouvernement, le 20 mai à Orléans, que l'adoption définitive de cette loi intervienne pour le "1er anniversaire du Grenelle", fin octobre.
Les écologistes, partenaires du processus, s'inquiètent de ce retard.
"Si la réponse à la crise écologique est une priorité du gouvernement, pourquoi faut-il tant de temps pour entrer dans le concret?", se demande Nicolas Hulot dans un "rapport d'étape" diffusé par sa fondation sur le site du Pacte Ecologique (pacte-ecologique.org). Il "est aujourd'hui question de repousser cette échéance à l'automne", s'alarme le lobbyiste écologique.
Dommage car "l'adoption de la loi en juin donnerait un signal positif à nos partenaires européens, à la veille de la présidence française de l'Union européenne" à partir du 1er juillet, souligne-t-il.
"La loi n'est toujours pas inscrite au calendrier parlementaire", a fait remarquer dimanche Yannick Jadot, directeur des campagnes de Greenpeace France. "Elle fera au mieux l'objet d'un début de lecture dans une des deux chambres avant les vacances", a-t-il estimé, ajoutant que "l'adoption de Grenelle I, c'est pour la rentrée".
Pour la fédération France Nature Environnement (FNE, 3.000 associations), "si la loi devait passer à l'automne, ce serait un mauvais signal qui va alimenter le scepticisme ambiant".

Partager cet article

Repost0

commentaires