Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 22:55

François Fillon accusé de «grave entorse au protocole diplomatique Après la visite officielle de François Fillon outre Atlantique pour le 400e anniversaire de la fondation de Québec, son allusion au «Vive le Québec libre» du général de Gaulle a été qualifiée samedi de «grave entorse au protocole diplomatique». C’est écrit dans l’édito du quotidien «The Globe and Mail».

En rappelant le souvenir «déplaisant» de la visite du Général Charles de Gaulle, il y a 41 ans «M. Fillon s'est mêlé inutilement et imprudemment de questions d'unité nationale qui ne le concernant en rien», a fulminé le journal. Cerise sur le gâteau, le Premier ministre français a également qualifié de «pays» la province francophone du Québec, maladresse impardonnable selon «The Globe and Mail».

Les autres titres canadiens le prennent moins à coeur

Toute la presse canadienne n’est pas si sévère envers François Fillon. Le
quotidien québécois «Le Devoir» juge en revanche qu’il a «fait ce qu'il fallait pour dissiper les incertitudes qui ont pu exister ces derniers mois», sur les relations entre la France et le Québec. Le quotidien «La Presse» a traité l'affaire avec humour, en rappelant que Fillon n'était pas «le premier politicien français à se prendre les pieds dans les lys du tapis des relations France-Canada-Québec».

La phrase qui fâche:


François Fillon avait évoqué indirectement, mais clairement, la célèbre formule du général de Gaulle lors du 400e anniversaire de la fondation de Québec jeudi, déclarant: «le fait français ne s'est jamais éteint en Amérique. Voilà quarante ans qu'une grande voix, une voix historique l'a tiré - pour reprendre un mot qui vous appartient- de son hivernement dans l'esprit de nos compatriotes».

La déclaration du général de Gaulle, qui avait ulcéré Ottawa et donné une impulsion au mouvement pour l'indépendance du Québec, demeure un sujet sensible au Canada, de même que la question de l'unité du pays.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires