Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2008 6 13 /09 /septembre /2008 01:46
Favoritisme : Manuel Aeschlimann renvoyé en correctionnelle
NOUVELOBS.COM | 12.09.2008 | 17:22

L'ancien maire UMP d'Asnières est impliqué dans une affaire de favoritisme dans l'attribution d'un marché public en 1998.

Manuel Aeschlimann

Manuel Aeschlimann (Sipa)

Le député UMP des Hauts-de-Seine et ancien maire d'Asnières-sur-Seine (1999-2008), Manuel Aeschlimann, a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour favoritisme dans l'attribution d'un marché public en 1998, a-t-on appris de sources judiciaires.
A l'époque Manuel Aeschlimann était 1er adjoint du maire RPR d'Asnières (1994-1999) Frantz Taittinger. Les deux hommes sont renvoyés pour "octroi d'avantage injustifié", ont précisé ces sources. Ce délit est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30.000 euros d'amende.
Ils bénéficient en revanche d'un non-lieu pour "détournement de fonds publics".
Elu maire d'Asnières en 1999, Manuel Aeschlimann, longtemps présenté comme un proche de Nicolas Sarkozy, a été battu aux municipales de 2008 par un candidat socialiste âgé de 30 ans, Sébastien Pietrasanta. Ce dernier s'était allié au second tour aux candidats MoDem et divers-droite pour l'emporter.

"Subvention exceptionnelle"


En 1998, Manuel Aeschlimann avait monté un projet de festival folklorique pour la fête de la musique, dont l'organisation avait été confiée à la société CDA Production, gérée par Dominique Carbonnier.
Le préfet des Hauts-de-Seine avait rejeté le contrat pour non-conformité au code des marchés publics. Mais la mairie avait persisté à confier l'organisation de l'événement à CDA Production, via une association paramunicipale, Asnières Communication, gérée par Fabienne Van Aal, à l'époque directrice de communication de la mairie.
L'association Asnières Communication avait finalement touché une "subvention exceptionnelle" d'environ 200.000 euros.
Fille de l'ancien maire de Neuilly-sur-Seine, Louis-Charles Bary (2002-2008), Fabienne Van Aal est renvoyée au tribunal pour "complicité d'octroi d'avantage injustifié". Dominique Carbonnier est pour sa part renvoyé pour "recel".
Partager cet article
Repost0

commentaires

M
22! A asnières! Dis Sarko, pourquoi tu tousses? Ça eut payé!Quand je vois ce que je vois et que j'entends ce que j'entends, je suis bien content de penser ce que je pense!Mais enfin:“Trèfle” de plaisanterie, comme dirait un lapin dans un carré de luzerne...Ces citations sont de Fernand Raynaud évidemment...Marc.
Répondre