Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 12:05

J'ai reçu de la part d'un ami un message sur la suppression de l'INJEP (Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire), et voici une nouvelle preuve de la casse sociale du  gouvernement UMP  qui sait trouver des milliards pour sauver les banques et qui économise des sommes très relatives en supprimant et en désorganisant les structures associatives!!!



  -  

L’Injep va fermer ?
 

Depuis 1945 l’Injep (Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire) constitue un lieu unique où sont regroupées des activités de recherche, de formation, d’édition, de documentation, d’accueil et d’hébergement des cadres associatifs et de jeunesse. Situé à Marly-le-Roi dans les Yvelines, l’Injep abrite par ailleurs l’Agence française du programme européen Jeunesse en Action.

Cet établissement, qui nous est envié par de nombreux pays, est un outil incontournable au service des acteurs de la jeunesse et de l’éducation populaire dans le cadre d’une politique ambitieuse pour la jeunesse.

L’Injep est un lieu de convergence entre décideurs politiques, acteurs associatifs, professionnels de la jeunesse, ministères, au service des jeunes, français et étrangers. Il a donc le potentiel pour devenir un pôle de référence européen, un pôle de réflexion et de production de connaissances pour les politiques en direction de la jeunesse.

La pure logique comptable de la Révision générale des politiques publiques (RGPP), qui ne répond pas d’ailleurs à une logique économique réaliste, vient d’en décider autrement. D’ici fin 2009, l’Injep perdra 50% de ses effectifs. Cette réduction brutale du nombre de postes ne permettra plus à l’institut de remplir ses missions.
La fermeture de l’Injep est donc programmée.

Le collectif « Que vive l’Injep » déplore les choix opérés par l’État en matière de jeunesse et d’éducation populaire. Il est certain que ce dernier se prive ainsi d’un outil de réflexion, de formation, d’expertise reconnu par les acteurs de ce champ. Il appelle le gouvernement à reconsidérer sa décision en tenant compte de tous les effets induits.

Non à la casse d’un outil au service des politiques de jeunesse !
Non à la fermeture programmée d’un lieu ressource pour le monde associatif et l’éducation populaire !


Aujourd'hui 22 octobre 2008, il y a 2249 signatures électroniques enregistrées depuis le 7 octobre 2008
http://www.injep.fr/petition/index.php?petition=1&signe=oui


Partager cet article
Repost0

commentaires

M
J'ai été pensionnaire à l'INJEP il y a quelques années lors d'un stage d'une semaine sur les Médias et l' Ecole, j'en garde un souvenir riche de rencontres multiples et d'échanges culturels,......quel massacre! Décidemment Sarko ne respecte rien.Marc V.
Répondre
J
<br /> hélas tu as entièrement raison !<br /> <br /> <br />