Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 22:00

Nicolas Sarkozy, le vrai président de l'UMP

Officiellement, l'UMP est dirigée par un secrétaire général. Patrick Devedjian occupe le poste depuis que Nicolas Sarkozy a quitté la présidence du parti au lendemain de son entrée à l'Elysée. Mais dans les faits, la direction est assurée par le président de la République lui-même. Toutes les manifestations de l'UMP sont préparées à l'Elysée : les journées parlementaires, l'université d'été. Nicolas Sarkozy contrôle tout, des campagnes d'affichage de l'UMP en passant par le choix des candidats aux prochaines élections européennes. Pour verrouiller l’UMP, Nicolas Sarkozy a fait modifier les statuts du parti. L'UMP n'est plus dirigée par un président mais par une direction collégiale et un secrétaire général qui n'est plus élu par les militants. A l'UMP, le vrai président, c'est Nicolas Sarkozy.


Patrick Devedjian, un secrétaire général sous surveillance

Quand Nicolas Sarkozy a décidé de placer Patrick Devedjian à l'UMP, il l'a fait pour s'assurer une tranquillité. Agé de 64 ans, l'actuel secrétaire général du parti n'a pas d'ambition présidentielle. Et pour garder la main sur l'appareil, Nicolas Sarkozy a placé ses hommes. Dans l'ombre, Jérôme Peyrat et Eric Cesari gèrent le personnel, les nominations, les finances et assurent le lien entre l'Elysée et l'UMP. Deux fois par semaine, Jérôme Peyrat réunit à l'Elysée la direction de l’UMP pour tenir informé le président de la République de la vie du parti. En outre, Patrick Devedjian est encadré par trois secrétaires généraux adjoints, dont Xavier Bertrand, ministre poids lourd de Nicolas Sarkozy. Enfin, Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP et proche de Nicolas Sarkozy, lui dispute la communication du parti.


L'UMP, une machine électorale en panne

Tout a donc été pensé pour neutraliser les ambitions au sein du parti. Sans marge de manœuvre, Patrick Devedjian peine à exister à un poste qu'il ne souhait pas. Machine électorale redoutable au service de Nicolas Sarkozy, l'UMP cherche encore son rôle au sein de la majorité. En l'absence de courant, le parti est verrouillé, toute expression discordante avec la ligne majoritaire est inaudible. Le seul réel contre-pouvoir est le groupe parlementaire présidé par Jean-François Copé. Le maire de Meaux, écarté du gouvernement, s'est placé en successeur de Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2017. Il utilise la volonté d'émancipation des députés UMP et les nouvelles dispositions de la Constitution, qui accordent de nouveaux pouvoirs au parlement, pour asseoir un peu plus son autorité et instaurer un rapport de force avec l'Elysée. Dans cette perspective, l'UMP apparaît comme une coquille vide.


L'Elysée prépare l'après-Devedjian

Fin octobre, Patrick Devedjian explique sur LCI qu'il faut sortir de l'hypocrisie et que Nicolas Sarkozy doit redevenir le président de l'UMP. Par ses déclarations, le secrétaire général de l'UMP exprimait une certaine lassitude d'être à la tête d'un parti qu'il ne dirige manifestement pas, contrairement aux apparences. L'Elysée n'a pas apprécié cette nouvelle sortie de celui qui est aussi président des Hauts-de-Seine. Nicolas Sarkozy tient Patrick Devedjian pour principal responsable de l'atonie du parti. Selon Mediapart, l'Elysée est donc en train de préparer la succession de Patrick Devedjian afin de placer un proche du chef de l'Etat qui s'investira davantage et relancera la machine. Le nom de Brice Hortefeux revient le plus souvent. Tout devrait bouger lors du prochain remaniement gouvernemental prévu en 2009. Patrick Devedjian ferait son entrée dans le gouvernement, soit au poste de ministre de la justice, soit en prenant la tête du ministère de l'Immigration. Quant à Brice Hortefeux, il deviendrait secrétaire général de l'UMP tout en conservant un poste gouvernemental, à l'Intérieur vraisemblablement. Si ces pistes restent pour l'instant à l'état d'hypothèses, le départ de Patrick Devedjian de la direction de l'UMP est une certitude.

Partager cet article
Repost0

commentaires