Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 00:30

Ayant passé de nombreux étés dans ce secteur , je peux vous confirmer que plusieurs maires passent pas mal de temps derrière les barreaux et ..se font réélire !

Un maire UMP en détention provisoire

Le maire UMP de Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales), Jacques Bouille, 62 ans, a été placé en détention provisoire ce soir à Perpignan et mis en examen pour "prise illégale d'intérêts et corruption", a-t-on appris de source judiciaire.

Maire depuis 1989 de Saint-Cyprien, cité balnéaire, M. Bouille a été mis en examen pour "blanchiment, corruption par personne exercant un mandat électoral, trafic d'influence, prise illégale d'intérêts, détournement de biens publics, entrave à la manifestation de la vérité, subornation de témoins, faux et usage de faux", a indiqué le procureur de la République, Jean-Pierre Dreno.

Quatre autres personnes, liées à la même affaire, ont été laissées en liberté sous contrôle judiciaire. Parmi elles, l'épouse du maire, Marie-Antoinette Bouille, ainsi qu'un adjoint, Marc Blasco, ont été mis en examen pour "complicité et recel" des délits pour lesquels Jacques Bouille est poursuivi.

Les deux autres, Christine Patural, promoteur immobilier, et Eric Hernandez, gérant d'une société de travaux électriques, domiciliés à Saint-Cyprien, ont été mis en examen pour "corruption active, blanchiment et entrave à la manifestation de la vérité", a ajouté le procureur.

Les cinq personnes étaient en garde à vue depuis lundi matin à l'antenne du SRPJ de Perpignan dans le cadre d'une enquête préliminaire sur l'achat par la commune de statuettes, tableaux de maîtres et oeuvres d'art, en 2006 et 2007, dont certaines auraient disparu.

Ces derniers jours, des perquisitions avaient eu lieu à la mairie et au domicile du maire, également conseiller général du canton de la Côte radieuse.

.

Partager cet article

Repost0

commentaires