Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 01:02

'Europarlement refuse la semaine de 65 h

- Le Parlement européen, à Strasbourg - France 2 - 

Les eurodéputés ont refusé un projet autorisant l'augmentation de la durée du travail à plus de 48 h par semaine

Ce texte, rejeté mercredi en seconde lecture, permettait, sous certaines conditions, d'augmenter la durée du travail jusqu'à 65 h pour les citoyens des 27 pays membres de l'UE.

Les gouvernement des "27" s'étaient difficilement mis d'accord sur cette proposition.

Elle devra faire l'objet d'une nouvelle série de discussions entre Parlement de Strasbourg et Etats membres.

Les eurodéputés ont demandé aux "27" de revoir leur copie finalisée en juin dernier après trois ans de blocage. La présidence française de l'UE les avait avertis qu'il s'agissait du  meilleur compromis possible "compte tenu de l'état des forces en Europe".

L'avenir du texte est désormais suspendu à une procédure de conciliation entre le Parlement et les "27". Procédure qui s'annnonce difficile.

Plusieurs milliers de syndicalistes, venus de toute l'UE, avaient manifesté mardi contre le projet, après plusieurs centaines de médecins européens lundi.

Le contenu du texte
Le compromis intervenu entre les différents pays membres de l'UE stipulait que la durée maximale de travail pourrait atteindre 60 ou 65 heures sur sept jours pour les employés acceptant, à titre individuel, de déroger à la norme européenne déjà en vigueur des 48 heures. Ces dérogations à la semaine hebdomadaire normale de 48 heures étaient toutefois encadrées plus strictement que dans la législation en vigueur  actuellement.


Les pays européens s'étaient aussi accordés pour redéfinir "les temps de gardes" de diverses professions, notamment médicales. Cette révision introduit pour la première fois la définition de "périodes de garde inactives", qui  pourront ne plus être comptabilisées comme du temps de travail. Une définition rejetée par de nombreux parlementaires européens.

Partager cet article

Repost0

commentaires