Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 17:35
Le mini tzar va désigner à la majorité absolue d'une voix le nouveau chef de l'UMP ;
 excusez moi, je préfère mon parti où on débat et où ceux sont les militants qui tranchent.

 

UMP
Le remaniement au sein du parti majoritaire se précise
NOUVELOBS.COM | 22.12.2008 | 15:03

Xavier Bertrand sera l'unique patron de la nouvelle direction au sein de laquelle Brice Hortefeux deviendra vice-président en charge des investitures. Il devrait également hériter du portefeuille du ministère du Travail, avec des compétences élargies.

Brice Hortefeux et Xavier Bertrand, les deux nouveaux hommes forts de l'UMP (DR)

Brice Hortefeux et Xavier Bertrand, les deux nouveaux hommes forts de l'UMP (DR)

Selon une information du Figaro, daté du lundi 22 décembre, Nicolas Sarkozy devrait assister au prochain conseil national de l'UMP, prévu le 24 janvier, qui entérinera la nouvelle direction du parti majoritaire et désignera les têtes de liste pour les prochaines élections européennes (du 4 au 7 juin 2009).
Le conseil national sera l'occasion de confirmer le nouveau tandem Xavier Bertrand-Brice Hortefeux à la tête du parti présidentiel. Xavier Bertrand sera confirmé au poste de secrétaire général alors que Brice Hortefeux deviendra vice-président en charge des investitures. Les deux hommes auront pour principale mission de rompre avec la précédente direction dirigée par le binôme Patrick Devedjian-Jean-Pierre Raffarin. Ils devront également redonner une ligne claire au parti et faciliter "l'ouverture" et le dialogue au sein même de l'UMP.

"Servir Nicolas Sarkozy"

Dans ce cadre, un remaniement ministériel, avec un jeu de chaises musicales, devrait s'opérer, selon Le Figaro. Brice Hortefeux, qui se contentera d'une place non éligible aux européennes, devrait ainsi quitter son ministère de l'Immigration, où Éric Besson est pressenti pour lui succéder, pour un ministère des Affaires sociales aux attributions plus étendues que l'actuel ministère du Travail du nouvel homme fort de l'UMP.
"On va bien s'entendre parce qu'on n'a ni le même calendrier, ni les mêmes ambitions, sauf celle qui nous réunit aujourd'hui : servir Nicolas Sarkozy", assure Brice Hortefeux qui affirme qu'il n'y a "pas d'ambiguïté" sur la répartition des rôles avec Xavier Bertrand dont la date de démission du gouvernement n'est pas encore déterminée. "Le patron fonctionnel, c'est lui", explique-t-il. "Je ne vais pas interférer dans la gestion quotidienne du parti".

Imposer "l'ouverture" au sein du parti

Une fois que cette nouvelle direction sera en place, Nicolas Sarkozy a promis "encore du changement, et beaucoup". Mais cela ne passera pas par un changement de nom, comme cela avait été évoqué.
Parmi les probables changements, Jean-Claude Gaudin, actuel président de la commission des investitures, pourrait laisser sa place. Mais le maire de Marseille gardera sa vice-présidence du conseil national tout comme Jean-Pierre Raffarin, qui sera chargé des activités internationales de l'UMP. L'ancien Premier ministre pourrait également se voir confier la présidence du comité de liaison de la majorité, une instance que Nicolas Sarkozy souhaiterait réactiver.
Le président de la République veut mettre en place une collaboration plus étendue avec les partis d'ouverture regroupés au sein de la majorité ou du gouvernement comme le Nouveau Centre (NC) ou la Gauche Moderne de Jean-Marie Bockel( LE TRAITRE n °2  ).
 Il souhaiterait également que la direction intègre mieux les sensibilités internes à l'UMP.
Le retour de Michèle Alliot-Marie dans l'appareil est évoqué alors que l'arrivée de Nadine Morano au secrétariat national est une possibilité, selon Xavier Bertrand. Ce dernier précise cependant qu'il ne lui a "rien promis".

Woerth trésorier, Lefebvre unique porte-parole ?

Éric Woerth devrait, sauf surprise, être maintenu à la trésorerie du parti et Édouard Courtial aux fédérations.
Selon Le Figaro, il est en revanche question de supprimer les trois porte-parole actuels pour confier la fonction à un seul secrétaire national adjoint. Un poste qui conviendrait parfaitement à Frédéric Lefebvre et qui serait "une manière de riposter à la nomination de Benoît Hamon comme porte-parole du PS", selon un dirigeant du parti majoritaire.
Le chef de l'Etat profitera par ailleurs du conseil national de son parti pour dresser le bilan des six mois de présidence française de l'Union européenne, ce en présence de la chancelière allemande, Angela Merkel. Les deux dirigeants souhaitent s'afficher ensemble pour montrer que le couple franco-allemand est capable de surmonter les tensions à quelques mois des élections européennes.
Partager cet article
Repost0

commentaires

2
Non absolument pas de droit d'auteur, mais une certaine reconnaissance à admettre, que l'idée qui a eu du succés, et a fait largement son chemin, même la droite s'en inspire...
Répondre
J
<br /> normal la droite n'a pas d'idées !!!<br /> <br /> <br />
2
A propos de démocratie participative, ce n'était pas une certaine dame qui s'appelait Ségolène qui avait suggéré cette idée...?
Répondre
J
<br /> Oui et l'idée a été reprise ! ;<br /> y avait il un droit d'auteur ?<br /> à moins qu'elle venait d'unensemble de personnes et que donc elle appartiennent à un collectif ?<br /> <br /> <br />
M
No comment, Daniel.On pas pas continuer jusqu'en 2012 comme ça!Marc.
Répondre
J
<br /> au travail il y a de quoi faire !<br /> <br /> <br />
C
Albéric a raison de parler de "parti sectaire" quand un de ses membres, comme vous Marc, nous demande d'aller nous faire voir ailleurs ! Je vous retourne le compliment, comme vous l'avez écrit ça veut dire : "si tu n'es pas de notre avis, ferme-la!" Quelle belle preuve d'intolérance. Quant à votre ton méprisant, oui, je persiste et je signe. Pour preuve votre façon de nous considérer comme des incultes, ignorant de "l'histoire du socialisme". Vous pouvez chercher un autre voeu à exprimer pour 2009, votre souhait de nous voir partir ne sera pas exaucé.
Répondre
J
<br /> au travail, c'est tout !<br /> <br /> <br />
M
Pour la censure, sur "Désirs d'Avenir", les partisans de Ségolène peuvent écrire au censeur dont voici l'adresse:desirsdavenir.moderation@gmail.comMoi, je n'ai pas eu de réponse à la question: "Droit de réponse: Pourquoi suis-je censuré?"Marc.
Répondre