Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 15:53
MINUTE PAR MINUTE - Israël refuse toute trêve avec le Hamas

lepoint.fr

MINUTE PAR MINUTE - Israël refuse toute trêve avec le Hamas

Cinq jours après le lancement de l'opération militaire, les frappes de Tsahal ont fait 372 morts à Gaza. KHALIL HAMRA/SIPA

L'armée israélienne poursuit mercredi son offensive aérienne sans précédent sur la bande de Gaza. Baptisée "Plomb durci", l'opération, d'une violence inédite depuis l'occupation des territoires palestiniens par Israël en 1967, vise à mettre fin aux tirs de roquettes sur le sud du pays de la bande de Gaza, contrôlée depuis juin 2007 par le Hamas. Retrouvez les événements marquants du mercredi 31 décembre.

Israël rejette toutes les propositions de trêve. Après examen, le cabinet israélien de sécurité - composé de 12 ministres - rejette toutes les propositions internationales de trêve et annonce la poursuite de "l'offensive lancée samedi à Gaza contre le Hamas". Selon un haut responsable, Ehoud Olmert a affirmé à l'issue de la réunion : "L'opération n'a pas été lancée à Gaza pour la finir avec les mêmes tirs de roquettes que nous dénombrions au début de l'offensive."
"Essayez d'imaginer que, quelques jours après l'opération que nous aurions stoppée unilatéralement, un tir de barrage de roquettes frappe Ashkélon !", une ville du sud d'Israël, se serait emporté le Premier ministre. "Israël a fait preuve de retenue pendant des années. Israël a accordé une chance à la possibilité d'un cessez-le-feu. Mais le Hamas l'a violée."

Tirs de roquettes du Hamas
. Le mouvement islamiste du Hamas continue les tirs en direction du sud d'Israël. Dans la matinée, des roquettes se sont abattues sur plusieurs villes comme à Beersheva, à quelque 40 kilomètres à vol d'oiseau de la bande de Gaza, mais aussi sur Ashkelon, Ashdod ou Sdérot.

Les pertes humaines grossissent encore. Cinq jours après le lancement de l'opération militaire, les frappes de Tsahal ont fait 372 morts à Gaza, en majorité des membres du Hamas, et plus de 1.700 blessés, selon le dernier bilan des services d'urgence à Gaza diffusé mardi soir. Des dizaines de civils figurent aussi parmi les victimes, dont 39 enfants de moins de 16 ans et 13 femmes.

Transfert d'aide humanitaire. Un nouveau convoi de 106 camions transportant de l'aide humanitaire octroyée par différents pays et des organisations internationales transite via le terminal routier de Kérem Shalomentre Israël et la bande de Gaza, rapporte un porte-parole militaire israélien.

Sarkozy en visite commandée ? Le chef de l'État pourrait se rendre au Proche-Orient la semaine prochaine. Il irait lundi en Israël pour rencontrer le Premier ministre Ehoud Olmert, et en Cisjordanie pour s'entretenir avec le président palestinien Mahmoud Abbas, d'après la radio publique israélienne. L'Élysée précise que "rien n'est encore décidé" et qu'"il faudra attendre l'entrevue avec la ministre des Affaires étrangères israéliennes Tzipi Livni", qui doit être reçue par Nicolas Sarkozy jeudi à Paris. De son côté, le ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner confirme la présence du président Nicolas Sarkozy et la sienne, au Moyen-Orient lundi prochain, en raison d'un déplacement prévu de longue date au Sud-Liban . "Là, nous verrons bien s'il est possible d'aller en Israël" , fait-il savoir sur RTL .

Envoi d'une mission européenne. Le Quartette pour le Proche-Orient et l'Union européenne réunis en urgence à Paris mardi soir appellent à un cessez-le-feu "permanent" et "respecté" entre Israël et le Hamas à Gaza, afin d'acheminer de l'aide humanitaire et de permettre le retour à un processus politique. L'UE annonce également qu'elle va envoyer "très prochainement" une délégation ministérielle dans la région.

Partager cet article
Repost0

commentaires