Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 00:28

Le lapsus de Besson, ministre de l'Immigration

Interviewé sur RTL, dimanche 25 janvier, Eric Besson parle "d'invasion venue d'Afrique" en expliquant les liens passés de la France avec le Maghreb et l'Europe, avant de se corriger.


Eric Besson, nouveau Ministre de l’immigration, de l’identité nationale et du développement solidaire, a commis un lapsus alors qu’il était interviewé sur RTL, dimanche 25 janvier. Interrogé sur les origines de la France comme terre d’immigration, le ministre a parlé d’une "invasion venue d’Afrique" avant de rectifier ses propos. “C'est vrai des temps anciens, tout le monde le sait, des grandes invasions. C'est vrai du XIXème et du XXème siècle, avec les Italiens, les Polonais, d'autres qui se sont intégrés. Ensuite, il y a eu à la fois une invasion... euh, une immigration de provenance d'Afrique et du Maghreb. Non pas une invasion, qu'il n'y ait pas de lapsus sur le sujet".
Ancien secrétaire national à l’économie du parti socialiste, Eric Besson avait démissionné de son poste, en pleine campagne présidentielle, après un profond désaccord avec la candidate Ségolène Royal. Le 24 janvier 2009, il est élu secrétaire général adjoint de l'UMP

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans la faillite du gouvernement
commenter cet article

commentaires

YES WE CAN, ALL TOGETHER 29/01/2009 10:37






Sarko parano ! Ou encore un coup de Besson ?
 
Un retraité, 67 ans,  arrêté pour de fausses menaces contre Sarkozy
Un homme de 67 ans a passé sept heures en garde à vue par erreur, à cause d’une lettre de menaces à Nicolas Sarkozy que les enquêteurs lui avaient attribuée.
Un retraité a passé sept heures en garde à vue par erreur le 22 janvier à Maubeuge (Nord), à cause d'une lettre, signée de son nom mais qu'il n'a jamais écrite, adressée à Nicolas Sarkozy, l'insultant et le menaçant de mort.
Selon Zéphir Brassart, 67 ans, trois policiers de la brigade criminelle de la police judiciaire de Paris ont frappé chez lui à 6h30 à Louvroil (Nord), pour l'interpeller et le placer en garde à vue au commissariat de Maubeuge où il restera sept heures. Ils ont aussi fouillé son domicile pour rechercher des armes et examiner son ordinateur.
"La police m'a montré une lettre tapée à l'ordinateur avec mon nom en bas et mon adresse et qui disait que j'avais menacé Sarkozy de mort, insulté sa femme et que j'étais le chef d'une entreprise terroriste", a raconté Zéphir Brassart, confirmant une information du quotidien la Voix du Nord.
"J'ai subi des test ADN, la prise d'empreintes et des photos de face et de profil. Ils ont fini par me relâcher parce qu'ils ont bien vu que c'était une erreur", a-t-il ajouté, encore choqué par sa mésaventure.
Le parquet de Paris a confirmé qu'aucune charge n'avait été retenue contre le retraité, et que la brigade criminelle continuait d'enquêter pour tenter de connaître le véritable auteur de la lettre.
Zéphir Brassart, qui ne comprend pas pourquoi quelqu'un a ainsi usurpé son identité, a souhaité rendre publique son histoire "pour que cela n'arrive plus à d'autres, parce que ça arrive à beaucoup de gens en ce moment". Il est d'autant plus affecté que son père résistant a été "déporté" à Dachau et Buchenwald" à cause "d'une lettre anonyme de dénonciation".
Source :
http://www.liberation.fr/societe/0101315600-un-retraite-arrete-pour-de-fausses-menaces-contre-sarkozy
Marc P.

YES WE CAN, ALL TOGETHER 29/01/2009 10:03






Le ministre de l’ouverture enferme deux petites filles
 
Le Canard Enchaîné du 28/01/2009
 
Besson commence en Fanfare.
 
Beau début pour le nouveau ministre de l’Immigration et de l’Identité nationale ! Très ouvert, le ministre d’ouverture !
 
Deux petites filles de 12 et 5 ans et demi ont passé trois jours, toutes seules, dans la rieuse zone d’attente de Roissy, avant d’être déférées dimanche 25 janvier, au tribunal de Bobigny. Quant à leurs mères, elles avaient été arrêtées à l’aéroport, pour avoir commis l’affreux crime d’être à la fois congolaises et venues chercher leur enfant. A la vue de Djessy, 12 ans, et de Gudelcia, 5 ans et demi, la juge des libertés s’est étranglée et a même présidé sans revêtir sa robe noire « pour ne pas leur faire plus peur encore », comme le raconte « Le Parisien ». A la décharge de la préfecture, Gudelcia avait eu le culot de signer sa notification de placement en zone d’attente. « Evidemment, elle ne sait pas lire ! On frôle l’indécence totale ! » s’est encore indignée la juge, avant de rendre les petites à leurs mères. Toutes deux en situation régulière, précisons-le…La semaine d’avant, Willemina, 12 ans, avait connu le même sort, comme 800 enfants isolés en 2008.
 
Dimanche, au moment où comparaissaient les deux fillettes, Eric Besson se vantait de travailler « sur les mêmes bases que Brice Hortefeux », et d’atteindre ,en 2009, les 26 000 expulsions, soit, à la petite fille près, 3 796 de moins qu’Hortefeux en 2008.
 
Besson n’est pas seulement un traître, c’est aussi un grand humaniste…
 







Marc P