Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 23:19

La mutation annoncée mercredi du préfet de la Manche, Jean-Charbonniaud, est une «sanction injuste» selon des élus UMP et PS qui n'hésitent pas à faire un lien avec l'importante manifestation organisée, le 12 janvier dernier à Saint-Lô, lors de la venue de Nicolas Sarkozy.

Ce jour-là, le président de la République avait été accueilli par 2.

000 à 4.000 manifestants (selon la police ou les organisateurs) et des heurts avaient eu lieu avec la police. Son entourage n'avait pas caché son irritation au sujet du dispositif de sécurité mis en place par le préfet.


«Je trouve parfaitement lamentable qu'on puisse utiliser un représentant de l'Etat comme si on utilisait un kleenex. C'est scandaleux», a déclaré le président UMP du conseil général de la Manche Jean-François Legrand. C'est également l'avis du député UMP de la Manche Philippe Gosselin. «Cette santion est très regrettable, injuste, c'est un mauvais signal politique. Cela donne l'impression que la manifestation du 12 s'est mal passée alors qu'il n'y a pas eu d'incident majeur». Le député a indiqué qu'il se trouvait à côté de Nicolas Sarkozy lors de la manifestation: «il était très énervé d'entendre les manifestants le siffler. Il y a eu plus de monde qu'il n'en attendait à la manifestation je crois, 3.000 manifestants à Saint-Lô, ça ne s'est pas vu depuis 20 ou 30 ans».
Ancien chef de cabinet de Dominique de Villepin, Jean Charbonniaud a été nommé mercredi en Conseil des ministres préfet hors cadre pour siéger comme membre du Conseil supérieur de l'administration territoriale de l'Etat. «Sa mise hors cadre et la mutation du préfet de la Manche sanctionnent une fois de plus de manière arbitraire un haut fonctionnaire qui a déplu parce qu'il n'a pas pu empêcher une manifestation républicaine», a jugé François Bayrou.

L'Elysée a démenti tout lien entre la mutation du préfet et les incidents de Saint-Lô, en rappelant la nomination de M. Charbonniaud au Conseil supérieur de l'administration territoriale de l'Etat. «Si cela avait été une sanction, il aurait simplement été placé hors-cadre», a-t-on indiqué à la présidence. «C'est exactement la même démarche que lorsqu'on a mis à la porte Dominique Rossi, le responsable de la sécurité en Corse, simplement parce qu'il y avait eu une manifestation chez Christian Clavier», acteur proche du chef de l'Etat, a ajouté François Bayrou.
En outre, le directeur de la police de la Manche a annoncé lui aussi, hier, sa mutation. Une source proche de la préfecture de la Manche qui a requis l'anonymat a indiqué à l'AFP que cette «mutation» avait, comme celle du préfet Charbonniaud, un «lien» avec la visite du président de la République. Dans un classement établi par Le Figaro et publié en juin 2008 Saint-Lô était arrivé en tête du palmarès de l'efficacité de la police en France (hors Paris), avec 27,4 faits élucidés par policier, soit plus du double de la moyenne nationale.

Leparisien.fr avec AFP

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article

commentaires

Marc Vermeulen 30/01/2009 20:14

Comment faire virer un Préfet indésirable....tout simplement faire le chahut quand le Tsar se déplace, et le Préfet disparaît. Suffisait d'y penser.
Amitiés,
Marc Vermeulen

jean schepman 30/01/2009 23:31


et j'entends sffler le tzar et j'entends huer le tzar ou alors ... virés virés les petits préfets