Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2009 4 05 /02 /février /2009 10:32

Il était venu à Gandrange en 2008, juste après le choc de l'annonce du plan Mittal. Il avait promis que l'État ne laisserait pas tomber Gandrange, devait revenir « graver dans le marbre » ses engagements.

C'était le 4 février 2008. Il a parlé devant des hommes, casque sur la tête, et derrière une bannière syndicale clamant : « Le groupe Mittal doit faire son devoir » . Il a dit « Monsieur Mittal est le bienvenu en France ». Et puis « l'État est prêt à investir sur le site, avec ou sans Mittal ». Et encore « au plus haut niveau de l'État, on s'engage à ne pas vous laisser tomber ». Nicolas Sarkozy a déclaré, trois jours plus tard, « je me rendrai à Gandrange dans deux mois pour graver ces engagements dans le marbre ». Dans le premier bulletin municipal de l'année, Henri Octave, le maire de Gandrange, publie la photo d'une plaque de marbre noir « prête à graver ».


Le 4 février 2008, Nicolas Sarkozy tout frais marié avec Carla Bruni, avait plaisanté devant les Gandrange, suggérant qu'il pourrait revenir ici, en voyage de noces. Au milieu des hauts fourneaux bientôt éteints. Ça ne fait plus rire personne.


Décidemment supermenteur a laissé sa place à plus fort que lui!

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article

commentaires