Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 02:04

Le chômage explose en janvier

AP | 25.02.2009 | 18:58

Du jamais vu dans les statistiques du chômage. Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie 1 au Pôle emploi a connu une hausse brutale de 4,3% en janvier, soit 90.200 chômeurs de plus sur un mois, a annoncé le gouvernement mercredi soir.

Fin janvier, 2.204.500 demandeurs d'emploi étaient inscrits en catégorie 1 selon les chiffres diffusés par Bercy sur la base des statistiques mensuelles du Pôle emploi, l'organe né de la fusion de l'ANPE et de l'Unedic.

Face à cette flambée, la ministre de l'Economie Christine Lagarde n'a pu que mettre en avant les mesures annoncées lors du sommet social du 18 février, mesures que les syndicats ont jugé insuffisantes. "Plus que jamais, le décalage est criant entre la gravité de la situation et les réponses apportées par le chef de l'Etat et son gouvernement", a accusé la CGT.

C'est la première fois qu'on trouve une telle hausse sur un mois dans les statistiques du chômage en France.

La précédente hausse la plus forte avait été enregistrée en novembre dernier avec 64.000 chômeurs de plus sur un mois, et il fallait déjà remonter plus de 15 ans en arrière pour retrouver pareil augmentation: en 1993, les services de l'ANPE avaient enregistré l'inscription de 54.000 chômeurs supplémentaires entre février et mars.

Sur un an, entre janvier 2008 et janvier 2009, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie 1 est en hausse de 15,4%.

Dans le détail, c'est le chômage des jeunes qui connaît une véritable flambée avec 5,1% de chômeurs de moins de 25 ans en plus en janvier, et de 23,1% sur un an. Juste derrière, on trouve les demandeurs d'emploi de 25 à 49 ans (+4,1% sur un mois, 13,9% sur un an) et ceux de plus de 50 ans (3,9% de hausse en janvier, 12,8% sur un an).

Au sein de ces catégories, l'emploi précaire est en première ligne. Sur un mois, les fins de CDD non reconduits représentent ainsi 26,4% des inscriptions au Pôle emploi, et les fins de missions d'intérim 12,3%.

Dans son communiqué, Christine Lagarde explique qu'à "la suite des discussions menées le 18 février avec les partenaires sociaux, de nouvelles mesures d'accompagnement social ont été décidées". La ministre souligne que ces mesures représentent "un effort de 2,6 milliards d'euros" (hausse de l'indemnisation du chômage partiel, versement d'une prime pour certaines familles, ou encore pour les demandeurs d'emploi pouvant justifier au moins deux mois de travail).

"Lors du sommet social du 18 février dernier, sourd aux revendications syndicales, Nicolas Sarkozy s'est contenté (...) de suggérer quelques mesurettes sociales en complet décalage avec l'urgence de la situation", estime pour sa part la CGT.

La CFDT, de son côté, juge que cette situation confirme sa volonté "de doter notre pays d'un fonds d'investissement social à la hauteur de la situation créée par la conjoncture". "Une première réponse a été apportée par le président de la République le 18 février, mais elle est très insuffisante, tant dans son montant que dans la source du financement", ajoute la confédération de François Chérèque.

Les syndicats appellent à une nouvelle journée interprofessionnelle de grèves et de manifestations dans toute la France le 19 mars afin d'obtenir un "changement de cap" du gouvernement en matière de politique économique et sociale face à la crise. AP

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans la faillite du gouvernement
commenter cet article

commentaires