Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 14:08
SONDAGE
NOUVELOBS.COM | 11.03.2009 | 15:52

42% des personnes ayant voté pour le candidat UMP au second tour de l'élection présidentielle en 2007 "font part de leur désenchantement face aux divers plan de lutte contre la crise".

 

Nicolas Sarkozy (Sipa)

Une bonne partie de l'électorat de Nicolas Sarkozy ne le suit plus dans ses politiques anticrises, révèle un sondage paru dans Libération mercredi 11 mars.
42% des personnes ayant voté pour le candidat UMP au second tour de l'élection présidentielle en 2007 "font part de leur désenchantement face aux divers plan de lutte contre la crise", note le quotidien. L'étude menée par l'institut de sondage Vivavoice démontre même une certaine "empathie" de l'électorat sarkozyste à l'égard de la prochaine journée de mobilisation syndicale du 19 mars. 42% des personnes interrogées (sur un échantillon de 302 personnes ayant voté pour Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle) affichent leur solidarité avec ce mouvement, alors que 54% le désapprouvent. Hors clivage politique, cette journée d'action syndicale recueille l'agrément de 62% des Français, solidaires du mouvement, tandis que 66% des personnes interrogées indiquent leur insatisfaction face aux actions menées par Nicolas Sarkozy face à la crise.

"18% d'électeurs 'sarkozystes' déçus"

"Conséquence naturelle, indique Libération, les 'déçus du Sarkozysme' constituent un paquet de 18% soit presque un cinquième des électeurs ayant voté pour le chef de l'Etat en 2007". Ségolène Royal, dont 88% des électeurs "se déclarent en phase avec la journée d'action du 19 mars", garde pour sa part une certaine emprise sur ses électeurs du second tour, puisque 93% d'entre eux assument leur vote de 2007. Unique léger motif de satisfaction pour notre président, sa cote de popularité semble se stabiliser, 42% contre 41% il y a un mois. L'honneur est sauf.
Partager cet article
Repost0

commentaires