Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 19:09

Bravo, Lagarde et Wauquier ! Vous avez fait du bon boulot en réunissant ANPE et UNEDIC !

 

Comme l'aurait pu dire Coluche: c’est l’histoire d’un mec. Il veut obtenir un rendez-vous avec un conseiller Pôle Emploi, le mec, pour boucler son dossier d’inscription. Il est barge, ce mec ! Y’en a qui prennent leurs désirs pour des réalités ! 

MARDI 10 MARS 

Tout commence par cinq tentatives 3949 infructueuses dans la journée. Ça finit par gonfler… l'exaspération et la facture : 0,55 € (hors surcoût de mon opérateur). Et tout ça pour ne rien obtenir ! Je recommence demain…

 MERCREDI 11 MARS 

Premier appel : Attente de 2 minutes, puis un «conseiller» me répond mais ne m'entend pas… et me raccroche au nez. 

Deuxième tentative : Je patiente. Verdict : «Tous nos conseillers sont en ligne. Veuillez renouveler votre appel ultérieurement». 

Troisième : À chaque fois, la même procédure. «Appuyez sur la touche étoile», me dit la voix – «Indiquez le numéro de votre département» - «Dites Infos» - Je dis «Infos» - «Saisissez votre numéro d’identifiant» - «Un conseiller va vous répondre»… Attente – «Veuillez patienter un conseiller va vous répondre» - J'attends (et m'occupe comme je peux sur les forums d'Actuchomage) - Je patiente… Plus de musique, plus rien à l'autre bout du fil… Je raccroche. 

Quatrième tentative : «Cet appel passé depuis un poste fixe vous sera facturé 11 centimes d’euro. Attention : Un surcoût peut vous être facturé par votre opérateur mobile ou box» - «Veuillez patienter un conseiller va vous répondre». Je patiente… Musique… Musique… «Veuillez patienter un conseiller va vous répondre». Verdict : «Tous nos conseillers sont en ligne. Veuillez renouveler votre appel ultérieurement». Poil aux dents ! 

Toujours aucune réponse à la question que je veux poser depuis deux jours. Elle est simple, nette et précise : Je viens de me réinscrire (via www.pole-emploi.fr) comme demandeur d'emploi. Je souhaite obtenir un rendez-vous (que je n'ai pas obtenu par mail) pour déposer ma demande d'indemnisation et passer un premier entretien.

8 appels : Aucune réponse. 

JEUDI 12 MARS (jour de relâche) 

VENDREDI 13 MARS 

Aujourd'hui, c'est décidé, j'enfourche mon vélo pour me rendre à l'antenne Pôle Emploi dont je dépends pour prendre directement rendez-vous avec un conseiller, histoire de «contourner» le 3949. J'arrive sur les lieux. Accueil plutôt sympathique d'un jeune homme qui m'indique que je ne peux obtenir un rendez-vous… qu'à partir du 3949 ! 

Il y a vraiment quelque chose d'aberrant. T'es sur place, t'as un mec en face de toi, un humain, quoi, et tu ne peux pas prendre rendez-vous. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? 

De retour chez moi, je compose le 3949. Putain, j'y crois pas ! Je tombe direct sur quelqu'un ! Une femme me dit : «Veuillez patienter». Elle me reprend en ligne, me demande mon numéro d'identifiant et… et… me renvoie sur le message d'attente… qui finit par me dire : «Tous nos conseillers sont en ligne. Veuillez renouveler votre appel ultérieurement». 

Deuxième coup de fil : «Tous nos conseillers sont en ligne. Veuillez renouveler votre appel ultérieurement». 

Troisième : Je patiente en rédigeant le récit de mon aventure… Petite musique crispante… «Veuillez patienter un conseiller va vous répondre»… Petite musique crispante… «Tous nos conseillers sont en ligne. Veuillez renouveler votre appel ultérieurement». 
Quatrième tentative : «Tous nos conseillers sont en ligne. Veuillez renouveler votre appel ultérieurement». 

Je vais chercher une baguette de pain. 

Cinquième ou sixième tentative, je ne sais plus, en toute fin de matinée. Je n'ai pas résisté. J'suis accro au 3949. Mon opérateur de téléphonie mobile aussi ! 

Tentative concluante ! Oui, vous m'avez bien lu : CONCLUANTE ! C’est énorme ! 

J'ai réussi à pécho une conseillère… pas très aimable je dois dire, alors que moi j'étais tellement heureux, tellement soulagé… que j'allais pas lui faire de reproche : «C'est seulement maintenant que tu décroches, Banane !» 

Non, j'étais tout miel : «Bonjour Pôle Emploi», que je lui ai dit à la conseillère pas aimable. «J'aurais besoin d'un rendez-vous avec un agent pour étudier mes droits à l'assurance-chômage et fixer les objectifs de mon projet personnalisé d'accès à l'emploi». Genre le mec qui se la pète un max. Le chômeur moderne, quoi ! 

V'là qu'elle me répond : «Faut attendre la convocation qui va arriver par courrier». 

«Ben, justement, j'ai reçu un semblant de convocation qui m'invite à me présenter à Pôle Emploi, sans me fixer ni jour ni horaire», que je lui dis. 

Le «semblant» lui a visiblement déplu. Elle se fait plus sèche : «Ben, présentez-vous avec votre courrier. Au revoir !» 

Ni une ni deux j'enfourche mon vélo, direction l'antenne Pôle Emploi… muni de mon courrier. Faut faire vite, ça ferme à midi le vendredi… Je retombe sur le jeune homme sympa. 
«Bonjour, je souhaiterais obtenir un rendez-vous avec un conseiller pour boucler mon dossier». Et je lui soumets mon courrier. Dubitatif, il me répond : «Je vous l'ai déjà dit ce matin, monsieur. Pour ça, faut passer par le 3949».

Évidemment, tout est vrai. Ça ne serait pas drôle, sinon !

 Mais, sans déconner, qu'est-ce qu'il faut faire ? Car, en attendant, mes droits aux allocs ne sont pas étudiés, donc pas de ressources. Et le courrier de «convocation» merdique que j'ai reçu stipule : «Cet entretien est indispensable dans le cadre de votre projet personnalisé d'accès à l'emploi (PPAE). En cas d'absence à cet entretien (qui n'est pas fixé), je serai contraint, conformément aux articles machin bidule, de procéder à votre radiation de la liste des demandeurs d'emploi».

 

À peine inscrit et déjà (presque) radié. En voilà un au moins (moi) qui ne viendra pas plomber les chiffres du chômage !

 

Un trait d'humour, ça ne fait pas de mal. Et puis, ça ne coûte rien (contrairement au 3949). Reste que la situation est kafkaïenne !

Partager cet article

Repost 0

commentaires