Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 18:53

J'aurai ainsi un peu moins honte quand je me rendrai au sénégal en Juin !

Pour la presse sénégalaise, Royal a "lavé l'affront" de Sarkozy

La presse sénégalaise salue les propos de Ségolène Royal, qui a demandé "pardon" pour les "paroles humiliantes" de Nicolas Sarkozy sur "l'homme africain". "Merci chère 'compatriote'", lance Le Matin.

Ségolène Royal, avant de prononcer son discours, lundi 6 avril à Dakar, au Sénégal (AFP)

Ségolène Royal, avant de prononcer son discours, lundi 6 avril à Dakar, au Sénégal (AFP)

Des journaux sénégalais privés, tel Le Matin, jugent que la socialiste française Ségolène Royal "a lavé l'affront" qu'avait infligé Nicolas Sarkozy aux Africains en juillet 2007 en demandant "pardon" pour le discours très discuté du président français.
Dans un article à la Une, le quotidien Le Matin indique que "le bouillant Sarkozy avait 'insulté' tous les Africains à Dakar. Ségolène Royal, en visite sur les lieux du crime, a lavé l'affront en nous demandant pardon".
"Merci chère 'compatriote' même si l'on sait que Sarko mérite difficilement notre pardon", ajoute le journal, à l'adresse de Ségolène Royal née il y a 55 ans à Dakar.

"Une baffe… Royal à Sarko"


"Quelqu'un est venu ici vous dire que 'l'Homme africain n'est pas encore entré dans l'Histoire'", avait notamment dit lundi Ségolène Royal au siège du Parti socialiste sénégalais. "Pardon, pardon pour ces paroles humiliantes et qui n'auraient jamais dû être prononcées et -je vous le dis en confidence- qui n'engagent ni la France, ni les Français", avait lancé l'ancienne candidate socialiste à la présidentielle en France.
Selon le journal Walfadjiri, "Ségolène Royal a taclé hier le président français Nicolas Sarkozy", tandis que le journal Le Populaire évoque "Une baffe... Royal à Sarko", en reprenant de longs passages de son discours.
Néanmoins, les journaux sénégalais ne se sont pas beaucoup intéressés à ce discours. Certains n'évoquent pas le sujet, dans un pays où la presse écrite traite rarement à chaud l'actualité.
Le quotidien gouvernemental Le Soleil, dont la Une est dédié à un portrait et une phrase du président sénégalais Abdoulaye Wade, ne consacre qu'un court article à la conférence publique de Ségolène Royal. Mais l'agence de presse sénégalaise (APS, publique) en fait sa Une sur son site internet.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman
commenter cet article

commentaires