Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 14:48
 Le Sarko et le Péquin
>
> Maître Péquin, bien devant sa télé,
> tenait en sa main son destin.
> Maître Sarko, par des mots bien pesés,
> lui tint ce joli baratin :
>
> « Oyez ! Oyez ! Monsieur du Péquin.
> Vous êtes besogneux ! Vous êtes travailleur !
> Sans mentir, si votre abattage,
> se rapporte à votre courage,
> vous êtes le Phénix de tous mes électeurs,
> et je saurais rétribuer votre labeur. »
>
> A ces mots, le Péquin ne sentant plus sa joie,
> et pour montrer sa belle voix,
> vers l'urne tend la main,
> engloutit son destin.
> Il attend, il attend, bien devant sa télé,
> le printemps, les promesses de blé.
>
> Ne voyant pas venir la récolte promise,
> le corps englué dans le Stakhanovisme,
> Péquin prie sa grandeur, son bon maître Sarko,
>
> de lui servir autre chose que des os !
>
> Maître Sarko, par ses mots bien rusés,
> lui dit : « Mon tout petit, mon nouveau né,
> il faut savoir que tout bonimenteur, vit aux dépends de celui qui l'écoute !
> Et somptueusement, sans aucun doute? »
>
> Maître Péquin, mains vides et cul atteint
> S'en retourna penaud à son turbin.

>

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article

commentaires