Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2009 5 08 /05 /mai /2009 13:48

E n particulier  à l'intention des camarades qui disent "on dort !!! "
ils seront surement avec nous sur les marchés...


  Les socialistes proposent

- Un plan de relance de 50 milliards d’euros,massif et équilibré entre l’appui à l’investissement

et le soutien à la consommation.

- Une baisse de 1 point du taux de TVA pour relancer la consommation et soutenir la trésorerie des entreprises.

- Un investissementmassif dans la croissance verte pour relancer l’activité et préparer l’avenir.

- Exiger le remboursement par les entreprises qui licencient de toutes les aides publiques perçues dans les cinq dernières années.

- L’obligation pour les entreprises bénéficiaires qui licencient de verser l’équivalent de 80%du salaire brut pendant deux ans pour permettre le reclassement et la réindustrialisation.

- Pendant la crise, l’indemnisation des chômeurs à 80%du salaire brut.

- La création de 100 000 emplois aidés supplémentaires.

- Le plafonnement des rémunérations de patrons des entreprises aidées à 25 fois le SMIC.

- L’interdictiondes stock-optionsetdesactionsgratuites,saufdans les jeunes entreprises.

- Le plafonnement de la part variable du salaire qui ne pourra dépasser la part fixe.

- Une surveillance plus étroite de la part des actionnaires.

- L’abrogation immédiate du « bouclier fiscal ».

- Le rétablissement de la progressivité de l’impôt sur le revenu avec la création de

nouvelles tranches pour les revenus supérieurs à 100 000 euros.

- La responsabilisation des entreprises en accroissant la fiscalité sur les bénéfices des entreprises qui n’investissent pas suffisamment ou qui versent des rémunérations excessives.

- Le développement de la fiscalité écologique pour accélérer la mutation de notre

économie vers unmodèle durable et dégager des ressources fiscales.

- Un moratoire sur les suppressions de postes dans l’hôpital public et un plan de rattrapage pour permettre à notre hôpital de remplir sesmissions de service public.

- Un plan de lutte contre les déserts médicaux pour assurer la présence des médecins sur tout le territoire, avec desmesures contraignantes.

- Contre la suppression de la carte scolaire,nous voulons une école de la mixité sociale.

- Moduler fortement le nombre d’élèves par classe en fonction des situations pour

donner leur chance à tous les élèves.

- Pour relancer l’ascenseur social,entre 5 et 10%des élèves de tous les lycées doivent

avoir accès aux filières d’excellence.

- Porter à 3%du PIB en cinq ans notre financement de la recherche.

- Revaloriser le statut d’enseignant-chercheur pour pérenniser l’excellence de notre

Université et de notre recherche.

- Relance la démocratisation de l’enseignement supérieur par un meilleur encadrement

des étudiants et le rapprochement entre les universités et les grandes écoles.

- Abroger la loi LRUet lancer la rénovation de notre université sur la base d’une vraie

concertation avec les chercheurs, les universités et les étudiants.

- la création de 100 000 emplois jeunes dans les collectivités territoriales et le secteur

associatif.

- l’ouverture de 50 000 contrats insertion-formation : ce sont des contrats aidés couplés

à une vraie formation, dans le domaine choisi par le bénéficiaire.

- la création d’une allocation « formation-rebond » permettant aux jeunes sortant

d’une scolarité sans diplôme de reprendre une formation dans un cadre différent.

- la prolongation automatique de 6mois de l’indemnisation chômage pour les jeunes

après la rupture d’un contrat d’intérimou d’un CDD (coût pris en charge par l’Etat).

- Une aide immédiate au pouvoir d’achat de 500 euros pour leminimumvieillesse.

-Une indexation des retraites sur l’évolution du salairemoyen pour enrayer la spirale

de la baisse continue des pensions depuis 2002.

- Desmesures fortes pour réduire le chômage de plus de 50 ans.

- La consolidation du système de retraites par répartition.

- Le retrait du projet de privatisation de la Poste et le rejet de tout changement de statut.

-Une charte européenne sanctuarisant les services publics,pour que plus jamais l’Europe

puisse conduire ou servir de prétexte à une remise en cause des services publics.

- La création d’un authentique service public de l’emploi disposant des moyens nécessaires

au service des Français.

- La revalorisation immédiate des allocations logement de 10%.

- Lamise en chantier dans les deux ans de 300.000 logements sociaux.

- Un plan de rénovation écologique et d’isolation des logements.

- Lamultiplication par 5 des pénalités devant être payées à l’Etat par les communes

ne respectant pas l’obligation de proposer 20%de logements sociaux (loi SRU).

Cesmesures représentent un effort global de 5milliards d’Euros.

- Le rétablissement de la police de proximité pour que les forces de l’ordre soient réellement

présentes sur le terrain.

- Desmoyens dignes de ce nomaccordés à la police d’investigation pour lui permettre

d’assurer sesmissions.

- Le rétablissement d’une vraie politique de préventionmenée avec les associations.

- Des accords négociés de codéveloppement avec les pays d’origine.

- Une politique de régularisation ouverte, fondée sur des critères clairs et explicites,

reconnaissant ceux qui sont ici depuis longtemps et qui font la preuve de leur insertion.

-Une politique de l’immigration humaine, fondée sur un juste équilibre entre famille,

travail et asile.

- Le rétablissement de l’indépendance de lamagistrature.

- Le développement des alternatives à l’incarcération pour lutter contre la surpopulation

carcérale.

- Donner lesmoyens à l’administration pénitentiaire de faire son travail en augmentant

le nombre des juges d’application des peines, en augmentant les moyens des

services d’insertion et de probation (SPIP), en augmentant les personnels pénitentiaires.

- Le rétablissement de l’équilibre des pouvoirs avec un Parlement respecté et capable

de contrôler effectivement l’action du gouvernement.

- Unemeilleure transparence, à travers une réforme dumode de nomination des organes

de régulation démocratique – CSA, CSM, Conseil constitutionnel… –, un réel

contrôle par le parlement des nominations de hauts fonctionnaires.

- Une réforme des règles applicables aux groupes de presse et aux médias audiovisuels

pour garantir leur indépendance vis-à-vis des puissances de l’argent.

- Renforcer la péréquation entre les collectivités pour garantir l’égalité entre tous les

territoires.

- Inscrire dans la loi l’obligation de compensation intégrale des transferts de charges

par l’Etat.

- Achever la carte des intercommunalités et clarifier leurs relations avec les communes.

Elections européennes

Les socialistes français et européens proposent

• Une directive pour un vrai plan de relance européen,

avec des investissements massifs

dans la croissance verte et les emplois verts.

• Un pacte européen pour l’emploi et le progrès social, qui fera primer le droit

des travailleurs sur celui des actionnaires et des spéculateurs et qui protègera

les Européens de toute régression sociale.

• Une directive régulant vraiment lesmarchés financiers et couvrant

tous les domaines de l’activité des acteurs financiers, y compris les fonds

spéculatifs et les paradis fiscaux.

• Le juste échange plutôt que le libre échange pourmettre un terme

au dumping fiscal et environnemental.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans Parti Socialiste
commenter cet article

commentaires