Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 15:36
Tout d'abord,  je tiens à remercier tous ceux qui ont tracté et collé sur le canton, qu'ils se rappellent simplement que ce qu'ils ont semé, va forcèment éclore un jour !.

N'oublions pas non plus les 60 % d'abstentions  qui faussent les conclusions des résultats,
de l'absence par les médias d'une campagne européene,
médias trop enclin à attiser les camps face aux autres au lieu d'organiser des débats constructifs ou chaque Liste présente son programme;
 une communication  à fond contre le PS, une force de frappe contre laquelle nous ne pouvons pas lutter.

Un vote politique uniquement hexagonal donnerait  un tout autre résultat.

Ceci dit, il nous faut travailler dur,"verdir" notre Parti, et rassembler à gauche autour d'un programme concret et constructif.

A droite, le résultat est clair, l'UMP, le Nouveau Centre ont gagné avec  seulement 28% ce qui représente le plein de voix pour la majorité présidentielle, sans aucune marge de manoeuvre. Nous avons en face, les moyens  de nous réunir et de préparer l'alternance.

Jean SCHEPMAN
Partager cet article
Repost0

commentaires

Daniel Cordiez 10/06/2009 01:51

Problème sur le commentaire. Je retente ma chance :
Jean, à propos de l'abstention :
J'étais au Conseil fédéral du PS hier soir à Lille, il en a été question bien sûr.
Parmi les interventions, des considérations tendant à relativiser le score de l'UMP, du genre : "40 % de 28%, ça n'est pas extraordinaire".
Je crois que ce raisonnement a sa limite : que dire des 40% des 16,5% obtenus par les listes PS, alors ???
Le PS, pourtant arrivé en tête en 1999, et force politique au pouvoir (au gouvernement), n'avait obtenu que 22%. Et donc ...
Non, sur les chiffres je crois qu'il faut aller au-delà de ce type d'analyse sur la claque reçue. Et ne pas aller trop avant sur la comparaison avec les scrutins à venir, qui seront à deux tours.
De ce que j'ai lu sur les analyses de l'abstention, parmi les choses les plus importantes figure, il me semble, la défection des jeunes. On disait pourtant que les jeunes (l'avenir) s'intéressaient beaucoup à l'Europe !
Autre préoccupation : la forte abstention des "classes populaires". Cela a été dit au Fédéral, à juste titre : la crise ne profite pas à la Gauche ; pour les salariés, inquiets, c'est plutôt le repli sur soi ...
Il y a donc un véritable inversement de tendance par rapport à la présidentielle de 2007, si on veut faire des comparaisons sur la participation : les jeunes, les classes populaires ne se sont pas déplacées !
A propos de notre travail collectif, maintenant : c'est clair, on n'a pas quasiment pas bossé entre les deux élections (2004-2009). Qui peut affirmer que les militants travaillent sur les thématiques européennes en section ? A part en 2005, pour se déchirer sur les questions constitutionnelles.
Auxquelles on a donné trop d'importance, à mon avis (je ne dis pas que ça n'a pas son importance non plus !)
Alors, encore une fois, encore et encore, on va se dire : "on se met au boulot" ... le dire, c'est bien, mais le faire c'est mieux !!!

jean schepman 16/06/2009 00:09


super commentaire daniel ! merci !


frédéric wojtkowiak 08/06/2009 20:39

Oui Jean, il y a encore du travail pour que le PS trouve son électorat. Pour ma part, je pense que le grand tournant doit passer par une nouvelle façon de faire de la politique. Une politique plus proche de la population avec des dirigeants plus en phase avec la population car se sont ces derniers qui ont été sanctionnés;En ce qui concerne l'avenir, il doit se construire autour d'idées concrètes et d'un rassemblement vers les mêmes objectifs

jean schepman 16/06/2009 00:08


tu as raison !
 à bientot avec nous !