Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 11:01


Hier mercredi 29 juillet matin, sous un soleil radieux je me suis rendu à Saint Jans Cappel dans le cadre de mes déplacements estivaux en tant que Vice Président de la Politique de l'Eau (voir article précédant).

De nombreux maires du territoire, des techniciens du Département du Nord, du Président et ses services de l'USAN, le Directeur Adjoint de l'Agence de l'Eau, étaient présents ainsi que 4 médias : Voix du Nord, l'Indicateur des Flandres, Delta Fm et RDL.


J'ai eu le plaisir d'être accompagné par mes collègues Conseilllers généraux Michel VANDEVOORDE, Maire de Nieppe, Michel GILLOEN, Maire de Bailleul, et Jacques PARENT, Maire de Merville.

Le programme de cette matinée conviviale mais studieuse:

Présentation du limnimètre (appareil de mesure de hauteur d’eau dans la Becque), puis nous avons assisté à une démonstration de la mise en place d’une barrière individuelle à l’école Sagary.


 nous nous sommes rendus au parc départemental Marguerite Yourcenar en Haut du Mon Noir pour une présentation du pluviomètre automatique.


Nous sommes revenus en mairie de Saint Jans Cappel pour assister à une présentation des mesures de lutte contre l’érosion sur la zone des 17 champs  et surtout une présentation des plans de gestion par l’USAN.

La matinée s'est terminée par le pot de l'amitié offert par le conseil général du nord et servi par une agent de la mairie de ST JANS CAPPEL.

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans Vice Président
commenter cet article

commentaires

philippe 08/08/2009 12:37

L'erosion des sols, le dérèglement climatique, nous amène à réfléchir sur notre société, non pas la société française, mais la société du monde. Ou allons nous ? Quel avenir pour nos enfants ? Comment lutter contre ces dérèglements ? Toutes ces questions sont essentielles pour notre nation. L'avenir de nos régions, de nos cultures dépendra des décisions prises localement, mais surtout prises au niveau européen. Le monde se trouve face à un avenir incertain, mais il faut se battre pour éviter un boulversement planétaire, qui accentura les dépendances des plus faibles.CordialementPhilippe Chabaud