Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 00:38

Juste UNE précision : il y a 1345 membres sur le groupe "Dunkerquois il faut sauver l écluse tixier ", et non pas 13000 ! (j espére un jour !)
en tout cas cet article reprend bien mon point de vue  !!!
Dunkerque

« Ce réseau provoque des réactions »

Jean Schepman, conseiller général du canton d'Hondschoote

mercredi 12.08.2009, 14:00
Jean Schepman, personnalité politique très présente dans le paysage dunkerquois, l'est aussi sur Facebook. Jean Schepman, personnalité politique très présente dans le paysage dunkerquois, l'est aussi sur Facebook.

 

Vous faîtes partie des précurseurs parmi les personnalités politiques du littoral dunkerquois, à vous être inscrit sur le réseau social Facebook.

Pourquoi ?
Jean Schepman : « Effectivement, cela fait maintenant un an, un an et demi que j'y suis inscrit. J'avais d'abord une page un peu ouverte, seulement liée à mon blog*, puis mes enfants se sont aussi inscrits sur Facebook. Du coup, j'ai refait une page où je mêle le personnel et le politique. C'est un réseau familial, et d'amis. J'ai repris beaucoup de contacts avec des anciens élèves, de Dunkerquois croisés ici et là, et même de gens sensibles au thème des wateringues. Et le réseau s'est même élargi à des contacts de toute la France, voire en Hollande et en Belgique. » Mais vous tenez déjà un blog. Que vous apporte Facebook en plus ?
J. S. : « Avec Facebook, on peut discuter bien plus facilement. Le contact est direct, on peut discuter en ligne. Je peux sentir les souhaits des gens, notamment des jeunes qui sont très présents sur le réseau. J'ai d'ailleurs été très surpris du suivi des gens pour le groupe que j'ai créé pour Sauver l'écluse Tixier**. Il y a plus de 13 000 membres dans ce groupe désormais. C'est une nouvelle façon de communiquer avec les gens, cela provoque des réactions, des débats. » Depuis quelques mois maintenant, on voit apparemment d'autres personnalités politiques du littoral, comme Michel Delebarre, Sylvie Brachet, maire de Bergues, des membres d'associations, du milieu sportif... Comment expliquez-vous cet engouement ?
J. S. : « Facebook représente un moyen de parler à des gens qui ne viennent pas forcément en réunion publique par exemple.
J'ai même eu des premiers contacts avec des gens, sur Facebook, qui sont ensuite venus aux réunions publiques. C'est un moyen moderne et facile, qui laisse une grande liberté. Sur Facebook, on devient un élu avec lequel les gens peuvent discuter très facilement, on devient plus accessible. » À mêler vie privée et vie politique sur Facebook, n'y a-t-il pas un petit côté voyeur ?
J. S. : « Il y en a un, oui. Mais il faut en accepter l'inconvénient. Je mets des photos de mon fils sur ma page, j'accepte le principe qu'elles seront vues par tous mes "amis". Par contre, il faut se méfier de toutes les rumeurs non vérifiées. » Facebook représente-il pour vous un moyen de promotion de l'image politique ?
J. S. : « Oui, j'ai rencontré en France des gens très intéressants grâce à Facebook. Notamment au PS, par un groupe commun sur le réseau, en lien avec le thème de l'eau. Je me suis rapproché de personnes qui s'intéressent à la problématique de la montée du niveau de la mer en Camargue. On peut, sur le réseau, rechercher facilement des groupes ou des personnes liées à des sujets qui nous intéressent. Ensuite, les gens font la part des choses entre l'élu que je suis et l'image personnelle. » Comment expliquez-vous que les membres du réseau privilégient parfois Facebook pour annoncer des nouvelles ou des informations ?
J. S. : « Ce réseau est un outil formidable qu'il faut savoir bien gérer. Il faut seulement bien confirmer les informations.
Quand j'ai une bonne nouvelle qui concerne l'écluse Tixier, j'ai d'abord envie de la diffuser sur Facebook comme une sorte de récompense aux amis qui suivent et s'investissent. C'est un bonus. Dernièrement, j'avais également fait paraître l'information de l'incendie de Killem (sur mon blog aussi).
Facebook révèle également un côté convivial, qui permet aux politiques d'avoir une image moderne. Seul inconvénient : cela prend un temps énorme. Cela peut me prendre une à deux heures par jour, en fonction de ce que j'ai à lire ! » *http://jeanschepman.over-blog.org/ ** sur Facebook, le groupe "Dunkerquois, il faut sauver l'écluse Tixier" Propos recueillis par
Claire HOHWEYER

 

Le Journal des Flandres Le Phare Dunkerquois

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article

commentaires