Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 10:00

Voici la réponse que je lui apporte:

 

"je remercie Mr Jean Pierre Decool, Député apparenté UMP de la précision qu'il m'apporte suite à mon article sur les postes supprimés dans l'éducation nationale;

 mais j'aimerais cependant  qu'il me confirme son  vote en  faveur du  budget de l'Education Nationale, qui entérine la suppression de postes pour  les prochaines rentrées  par:

 le non remplacement d'un fonctionnaire sur 2 partant à la retraite (11 000 postes !!! à   ajouter à ceux déjà supprimés les dernières rentrées, pour mémoire: environ 40.000 postes dans l’Education nationale entre 2008 et 2010.)

 

Il m'apparaît important de demander à Mr jean Pierre Decool si à Paris, à l'Assemblée Nationale, il a voté ce budget qui de facto entraine la suppression de postes dans l'éducation nationale et en particulier pour le secteur rural.

 

Dans ce cas là, on ne peut pas à Paris voter pour le budget et protester au niveau local sur les conséquences de cette politique de casse du service public!!

 

A moins évidemment qu'il n'aie pas voté en tant que député apparenté UMP le budget porté par ...  le Gouvernement UMP qu'il soutient.

 

Pour conclure, il me serait agréable que le député Apparenté UMP (puisqu'il est un lecteur assidu de mon blog) puisse  répondre    aux informations suivantes:

 

Le ministère de l’Education nationale a diffusé aux recteurs une douzaine de pistes permettant   supprimer des postes de 2011 à 2013, dans le cadre de la politique de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite;

 pour cela, le «schéma d’emplois 2011-2013» énumère une douzaine de pistes, déclinées en autant de fiches thématiques.

En primaire, il s’agirait

d’augmenter les effectifs par classe,

de continuer à diminuer la scolarisation des enfants âgés de deux ans en maternelle,

d’augmenter le nombre de professeurs vacataires (non-titulaires) pour faire des remplacements courts ou encore

de transférer la formation continue des enseignants, «principale variable d’ajustement du remplacement», en dehors du temps scolaire (mercredi après-midi et vacances).

A l’école élémentaire (six-onze ans), la suppression d’environ «un millier d’emplois» d’intervenants extérieurs en langue vivante et d’assistants étrangers est évoquée, ce qui «devrait être sans conséquence sur l’enseignement des langues», selon le ministère!!!

 

Les électeurs et citoyens aimeraient avoir une réponse précise et non une formule du  genre  : "je ne polémiquerai pas!!! "

 

je respecte les choix du député apparenté UMP Jean Pierre Decool mais les citoyens veulent de la transparence et des engagements clairs!

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article

commentaires