Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 10:46

Rappelez-vous la campagne électorale de 2007. Le député sortant menaçait de s’allonger sur les rails pour empêcher le projet, aussi farfelu qu’imaginaire, d’un locodrome dans les Flandres. 


La rumeur avait été tellement bien propagée que j’avais dû faire venir Daniel Percheron, le Président du Conseil Régional, afin qu’il démente avec un grand sourire cette rumeur qui avait empoisonnée la vie de « riverains » angoissés.


Aujourd’hui c’est la même chose : « On » fermerait la centrale de Gravelines !


Je reproduis ci-dessous un communiqué de presse afin de remettre un peu de sérénité là où la Droite veut créer de la polémique : 


Communiqué de Presse


Suite aux inquiétudes sur l’avenir de la Centrale Nucléaire de Production d’Electricité de Gravelines liées à l’accord signé entre le Parti Socialiste et Europe Ecologie – Les Verts, je tiens à préciser, en tant que candidat désigné par les militants du Parti Socialiste à l’élection législative de la 14e circonscription du Nord, que Bertrand RINGOT et moi-même avons pris clairement position en faveur du maintien de la centrale nucléaire pour les 20 ans à venir.  


La centrale nucléaire de Gravelines est indispensable aux besoins énergétiques régionaux. D’ailleurs, l’accord politique dont il est question ne signifie en aucun cas l’abandon du nucléaire, mais la réduction de sa part dans notre production énergétique de 75 à 50 % de la production totale d’électricité de notre pays. Il ne s’agit pas d’un dogme, mais d’un objectif auquel nous devons tendre afin de diversifier les modes de production d’électricité et accroitre la part des énergies renouvelables.


Aujourd’hui, en tant que Vice-président du Conseil Général chargé de l’Environnement,  je veille à la protection de la biodiversité et de l’environnement du littoral, tout en me battant pour le maintien et le développement de l’activité économique, notamment par le soutien à la création du terminal méthanier. Demain, je poursuivrai ce double combat, pour l’emploi et pour notre cadre de vie, afin de prouver qu’industrie et environnement ne sont pas des projets antagonistes.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman
commenter cet article

commentaires