Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 12:18

Merci à Jean Deroi de nous avoir informés de la décision du Député UMP Decool concernant

le fait qu'il souhaite que jusqu'à 2000 emplacement d'engraissement, l'avis de la popualtion soit inaudible. C'est un fait, il a signé ! (voir ci-dessous).

 

 

A chacun de se faire un avis, mais à l'avenir des projets industriels comme à Houtkerque ne pourraient plus faire débat, si cet amendement est confirmé.

 

Remerciement à Madame la Sénatrice Marie-Christine Blandin et à son équipe qui nous ont transmis cette information.

 

Le 16 juin, l’Assemblée Nationale a cédé une fois de plus devant l’offensive des organisations professionnelles du cochon. À la demande de députés bretons, emmenés par M. Le Fur ( UMP ), un amendement relève désormais le seuil d’autorisation pour les porcheries, de 450 à 2000 places, et pour les poulaillers, de 30 000 à 40000 places.

 

Localement, il dénonce mais à Paris il acquiesse!!!!

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article

commentaires

Marc 28/06/2010 18:20



Il sera bientôt écrit à l'entrée de nos communes:


 


Bianvenue dans le lisier! Ici, ça pue." Venez découvrir Hondschoote, Warhem, etc, etc...". Sensations fortes
garanties!


 


Marc



Marc 28/06/2010 18:13



Je ne sais ce que vous en pensez...mais ça sent le lisier pour notre député.


 


Marc.



jean schepman 29/06/2010 00:29



cet engagement  a  le soutien  de  la FDSEA  ,



marc 28/06/2010 18:10



 


Amendement Le Fur. Le serment du cochon mobilise




27 juin 2010
-


Source:


http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne/amendement-le-fur-le-serment-du-cochon-mobilise-27-06-2010-970150.php


 


 


 


Deux jours avant que l'amendement LeFur facilitant l'extension des élevages porcins ne soit débattu à l'Assemblée nationale, une centaine de manifestants se sont retrouvés, hier, devant
le bureau lamballais du député.




Hier matin, une centaine de personnes, hostiles à l'amendement Le Fur sur les élevages porcins (*) ont déposé des algues vertes devant le bureau lamballais du député
costarmoricain. Malgré l'absence de ce dernier, les manifestants - dont YvetteDoré, maire d'Hillion, seule élue présente à la manifestation et qui a rappelé son opposition à cet amendement- ont
prêté «le serment du cochon» par lequel ils s'engagent à ce qu'il n'y ait plus de cochon industriel dans les assiettes bretonnes. Yves-Marie Le Lay, président de l'association Sauvegarde du
Trégor, a rappelé que «ce serment n'est pas une guerre contre les cochons. Non, par ce serment, nous voulons démontrer que le cochon a de l'avenir en Bretagne mais pas le cochon industriel. Il y
a d'autres alternatives». Dans une lettre, déposée, hier sous la porte de son bureau, une cinquantaine d'associations demande à Marc Le Fur de renoncer à cet amendement. «Sinon, vous porterez la
responsabilité de voir la France une fois de plus condamnée par la Commission européenne.Vous êtes un très mauvais élève de la représentation nationale».

Session «algues vertes» au conseil général

Après le rendez-vous lamballais, les manifestants doivent se retrouver demain, au conseil général, à Saint-Brieuc, en qualité de public, pour assister à la session sur les algues vertes. «Nous
demandons aux collectivités de ne plus subventionner les mesures de retrait des algues vertes et d'intenter un recours contre l'État», a indiqué MichelGuillement, le président d'Halte aux algues
vertes.

* L'amendement Le Fur relève le seuil d'autorisation obligatoire pour les porcheries de 450 à 2.000places et de 30.000 à 40.000 places pour les poulaillers.


 


 


Autre info:


Algues vertes. Lannion-Trégor Agglomération saisit le tribunal administratif




25 juin 2010 à 08h28


 


Source:


http://www.letelegramme.com/fil_region/fil_bretagne/algues-vertes-lannion-tregor-agglomeration-saisit-le-tribunal-administratif-25-06-2010-967616.php


 


 


Sur les plages de la Lieue de Grève (Plestin-les-Grèves, Tréduder, Saint-Michel-en-Grève, Trédrez-Locquémeau), le ramassage des algues vertes a débuté depuis fin
avril. Au 21juin, près de 15.000m³ ont été ramassés et la note se monte d'ores et déjà à près de 200.000 € HT pour Lannion-Trégor Agglomération, maître d'ouvrage. Selon les estimations des élus,
«le coût prévisionnel de ramassage et d'évacuation des algues a été évalué pour l'année 2010 à 1.411.000 € TTC pour un volume de 35.000m³ d'algues ramassées». Malgré une récente réclamation,
l'État n'aidera au mieux qu'à hauteur de 50% du coût de ramassage et 50% du coût de traitement des algues. Insuffisant pour
Lannion-Trégor Agglomération qui va déposer un recours devant le tribunal administratif.


 


Marc.



jean schepman 29/06/2010 00:24



merci  marc  !!


 



Jean Deroi 25/06/2010 14:24







jean schepman 29/06/2010 00:25



j espere  qu  il  expliquera  son  amendement