Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 11:20

 HONDSCHOOTE |

On a beaucoup parlé, à la rentrée, des onze « internats d'excellence » réservés aux élèves motivés issus de milieux modestes ou de quartiers difficiles

 Au collège public Lamartine, qui a toujours abrité un internat, 20 places ont été labellisées « internat d'excellence » au cours de l'année scolaire passée. Pour le principal, Éric Valet, ces élèves s'intègrent à un projet éducatif déjà exigeant.

 

PAR ESTELLE JOLIVET

 

Au début du mois de septembre, le président Nicolas Sarkozy présentait les internats d'excellence comme des moyens de donner plus de chances aux « enfants des quartiers », lorsqu'ils sont « la fierté de la République ». Des quartiers chauds au paisible village d'Hondschoote, le parallèle peut faire sourire. Le collège Lamartine abrite pourtant, depuis l'an passé, vingt places labellisées « internat d'excellence », sur les 49 lits que propose l'internat. « Physiquement, on ne distingue pas les places "d'excellence" des autres , explique le principal, Éric Valet. Ce qui change, c'est le recrutement. » Mais pas le recrutement géographique : comme le département n'abrite que quatre collèges publics avec internat, Lamartine recevait déjà des élèves de Villeneuve-d'Ascq ou de Tourcoing avant que ne soit créé le nouveau label.

Deux critères

Ces élèves, à qui on offre une chance supplémentaire de réussite scolaire, doivent répondre à deux critères : être issus d'un quartier ou d'un milieu peu propice à cette réussite (parce que les parents sont dans une situation financière ou sociale difficile, parce qu'ils viennent d'établissements en éducation prioritaire, parce qu'ils vivent dans un quartier prioritaire de la politique de la ville), et faire preuve d'une motivation pour les études.

« On travaille en collaboration avec les autres établissements scolaires de la région. Ce sont eux qui peuvent repérer un potentiel non exploité chez un élève, à cause de son environnement, d'un petit conflit familial... expose Éric Valet. On est là pour leur offrir un espace et un accompagnement dans le travail qu'ils n'ont peut-être pas chez eux », résume-t-il. « Ce sont souvent des élèves difficiles. On essaie toutefois de faire en sorte de ne pas prendre des élèves au comportement extrêmement violent. Ici, on n'a pas d'éducateurs, on ne saurait pas les gérer », complète le principal adjoint, Joël Richard.

Pour le reste, le programme de l'internat d'excellence, et ses bénéfices, se calquent sur l'internat classique. « Cela permet de couper avec les mauvaises fréquentations. C'est ce que nous rapportent en tout cas les familles », avance le principal. Le soir, une fois les cours terminés, tous les internes sont pris en charge pour l'aide aux devoirs. Résultat : « Une majorité d'élèves gagnent deux ou trois points de moyenne sur l'année ».

Et ils en sont plutôt satisfaits. Sarah, 15 ans, redouble sa troisième. L'an passé, elle était externe à Villeneuve-d'Ascq. Elle vient d'intégrer l'internat d'excellence. « J'avais 8 de moyenne, j'ai 15,5. Les profs ici sont investis et pendant l'étude, le soir, on est bien aidés. Je me suis vite adaptée », admet-elle. Éliès, lui, est « un ancien » : autrement dit, c'est la deuxième rentrée à l'internat d'Hondschoote pour ce Lillois qui vient d'entrer en classe de quatrième. « En 6e, je ne faisais rien en cours. Ma mère m'a menacé de m'envoyer à l'internat, je ne l'ai pas crue mais elle l'a fait ! Au début, ça a été dur. Mais je me suis calmé et au niveau de mes notes, ça va mieux.

 »

Activités ludiques

Des activités sportives ou culturelles sont aussi proposées aux internes, « pour fédérer le groupe et toujours en essayant d'inculquer des notions citoyennes » : mercredi, ils iront visiter Paris. « Les internes "d'excellence" sont des internes comme les autres, conclut Éric Valet. Ce qui change peut-être, c'est le regard que l'équipe pédagogique porte sur eux : plus bienveillant, ou plus sévère. En cas de problème, on doit être réactif. » •

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans canton d'hondschoote
commenter cet article

commentaires