Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 13:30

Des précipitations conséquentes ont été observées sur les 7 derniers jours, principalement sur le bassin supérieur de l’Aa (113 mm à Desvres et 218 mm sur les 30 derniers jours), le Calaisis a relativement été épargné (46 mm à Guines et 98 mm sur les 30 derniers jours), ainsi que le Dunkerquois (40 mm à Bierne, et 70 mm sur les 30 derniers jours).

 

Les difficultés rencontrées pour gérer l’épisode de crue proviennent principalement des conditions de marée très défavorables (marée de mortes eaux avec des coefficients inférieurs à 50 – il faut attendre mercredi pour retrouver des conditions plus favorables – et des surcotes conséquentes, de l’ordre d’un mètre). Comme toujours dans ces cas là, c’est le Dunkerquois et le canal des Pierrettes à Calais qui sont les plus pénalisés.

 

L’autre gros problème rencontré durant ce week-end, c’est l’abondance des déchets à gérer avec le « nettoyage » des berges, à l’occasion du premier épisode de crue de la saison. Les dégrilleurs ont été très sollicités et des avaries constatées au niveau des stations de Bergues et des 4 écluses. De nombreuses interventions sur site ont été nécessaires pour pallier aux dysfonctionnements (colmatage des grilles, surchauffe des pompes, …). Les stations ont du être gérées en local pour optimiser l’évacuation des crues (alternance de pompage et de gravitaire lorsque cela était possible et pour permettre le nettoyage manuel des grilles).

 

La station Tixier a fonctionné à plein régime, ainsi que celle des 4 écluses, avec de grosses difficultés liées aux déchets. On a atteint la cote de 3.28 sur le canal exutoire et de Bergues (les débordements au niveau de la voie express se produisent quand on dépasse la cote de 3,50).

 

A l’amont de Bergues, le niveau est monté significativement sur l’Houtgracht (3,45 – les services de l'Institution ont été d’ailleurs contacté par un appel d’un industriel qui souhaitait avoir des informations sur la situation) et de la Basse Colme (3.33).

 

Sur le secteur Aa grand gabarit la situation a également été difficile compte tenu de la pluviométrie. Le débit de l’Aa est passé de 5 à 27 m3/s en 24 h ; la Hem a également dépassé en quelques heures le débit de 16 m3/s, ce qui est en général à l’origine de quelques débordements à Polincove. Les écluses de Gravelines sont à claire voie depuis le 13/11. La station de Mardyck fonctionne elle aussi à plein régime depuis samedi en début d’après-midi ; les pompes Bergeron ont été demandé durant la nuit de samedi à dimanche. Le niveau est monté de manière importante dans le marais audomarois, puisque l’on a dépassé la cote de 2,60 qui correspond à la submersion des premiers casiers du marais. Mme la sous préfète de St Omer a demandé à mes services de participer à une réunion de débrieffing avec VNF et les maraichers ce mercredi matin.

 

Sur le secteur Calaisis, la situation a été relativement moins difficile, même si le canal de Calais a atteint temporairement la cote de 1,53 (premiers débordements aux alentours de 1,60). Le secteur le plus touché est le canal des Pierrettes très influencé par les mauvaises conditions de marée (3,40 m à l’écluse carrée – pompages intensifs nécessaires).

 

Conclusion

 

L’épisode peut être considéré comme sérieux, mais pas exceptionnel, c’est le premier de la saison, mais désormais les sols sont saturés et des pluviométries même modérées pouront désormais être à l’origine de crue. Nos finances vont souffrir de ce nouvel épisode de crue en 2010.

 

Je tiens ici à féliciter les exploitants pour leur réactivité et leur engagement dans la gestion de ce premier épisode de crue (en particulier la société EDI TP qui a connu beaucoup de difficultés, mais aussi les personnels des ports) et évidemment le personnel de l'Institution Interdépartementale des Wateringues.

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires