Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 10:08

Voici les grandes lignes de l'article de La Voix du Nord conacré aux explications de Monsieur Bernard DEROSIER, Président du Conseil Général qui assurera sa dernière séance plenière ces lundi et mardi 14 et 15 février :

 

"Un budget 2011 sans hausse d'impôt et dernière séance pour Bernard Derosier"

Les conseillers généraux du Nord examinent en ce début de semaine le budget 2011. Il ne comporte pas de hausse d'impôt et marque la dernière séance au « perchoir » du président Derosier.

 

Aucun suspense à l'horizon : le budget 2011 du conseil général du Nord devrait être adopté sans difficulté demain soir. Le groupe socialiste détient dans l'assemblée la majorité absolue. À quelques semaines des cantonales, l'accord avec les élus communistes est sans nuage... d'autant que le projet de budget ne comporte, pour la seconde année consécutive, aucune augmentation d'impôt. On écrit désormais « impôt » au singulier car après avoir perdu sa part de taxe professionnelle puis de taxe d'habitation, le Département ne conserve comme unique levier fiscal que le foncier bâti que paient les propriétaires. Son taux (17,06 %) restera donc inchangé.

 

« L'impôt départemental est devenu marginal. En 2009, la fiscalité directe représentait encore 818 millions d'euros, soit 35 % de nos recettes de l'époque. Cette année, ce sera 334 millions, 13 % des recettes », commente Bernard Derosier.

Côté chiffres, il faut retenir que ce projet de budget s'équilibre à hauteur de 3,099 milliards d'euros (+ 2,41 %). Les dépenses de solidarité, notamment d'action sociale, en représentent près des deux tiers.

Quelques indicateurs traduisent le contexte de difficultés budgétaires. Ainsi, si le budget de fonctionnement (2,397 milliards) augmente de 2,86 %, celui des investissements (702 millions) ne progresse que de 0,92 %. Hors gestion de la dette, les réels investissements sont même en léger recul (401 millions contre 405 autorisés l'an dernier). Quant au recours à l'emprunt, il s'affiche en hausse (273 millions contre 255 l'an dernier). Seule éclaircie : les droits de mutation liés au marché de l'immobilier devraient rapporter 230 millions, 65 de plus qu'en 2010.

Pour son dernier exercice budgétaire, le propos de Bernard Derosier n'est pas alarmiste mais positif. Au-delà des chiffres, le président défendra un bilan de douze ans dont il se dit fier, notamment en matière de politique sociale et d'actions en direction de la jeunesse."

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article

commentaires

Jean Deroi 14/02/2011 12:50



C'est pas 11,30% le taux du CG59 pour le foncier bâti ?