Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 17:59

 

Jean  Pierre Decool  l'a dit  hier  à  bambecque, en  ma  présence,  à  une  citoyenne qui  l'interrogeait  au sujet  de  l'école  maternelle de Bambecque  : 

"l'avenir est  au  jardin d'enfant"  ( géré par du personnel  communal donc réservé aux  communes riches)  et ... 

des scientifiques auraient  démontré qu'un enfant de deux ans  s'épanouit  mieux  en  jardin d'enfant  qu'à  l'école  ... "  

tout ceci  reste  à  prouver !!!

en attendant  on voit  bien  que tzarko  et  l'UMP veulent casser  l'école de  la république  !! 

Même  le  maire de Bambecque  m'a demandé  à  moi, simple conseiller général,en  présence du  député !  (!)  d'intervenir  pour " sauver " sa classe  menacée  ..

Je serai  curieux de savoir  si  jean  pierre decool  a  voté  à l'Assemblée Nationale le budget  de  l'éducation  nationale qui entérine  les nouvelles suppressions de  postes  ..   mais  je suis  prêt  à  parier  qu'il  l'a  votée  !

Partager cet article

Repost 0
Published by jean schepman - dans canton d'hondschoote
commenter cet article

commentaires

charlène 28/12/2010 11:42



Bonjour,


je viens d'emménager sur le canton. j'ai moi même 1 enfant qui n'est pas encore scolarisé (et j'avoue, je ne suis pas pressée, c'est un premier ...)


puis-je me permettre d'apporter une précision quant aux jardins d'enfants ?


ils peuvent être gérés par des personnes telles que des éducateurs de jeunes enfants, ou des personnes ayant un diplome spécialisé en petite enfance, donc pas forcement par du personnel communal
.


je vous remercie de porter votre interet sur ce type de structure, et encore plus sur le souci lié à la scolarisation des enfants de 2 ans sur notre territoire


bonne continuation



jean schepman 27/03/2011 11:43



merci  pour  votre  message  qui  vient  d apparaitre  !! 


 la scolarité  à   2 ans  je suis  pour  mes  4 enfants  en  ayant  bénéficié  


 l education  nationale  ne  le  propose  plus  suite  aux décisions  politiques  de Mr  Sarkozy  et  de  l UMP


 nous  conseil  général   n avons  malheureusement  aucune  compétence dans  le  domaine  


 sauf  à  protester  comme  vous  


 



Frédéric Wojtkowiak 01/06/2010 08:04



Consternant!


Ce matin on apprend les projets du gouvernement: fermeture de certaines classes en milieu rural, augmentation des effectifs par classe. Y a t-il de ce fait dans ce contexte une possibilité pour
l'école de Bambecque de voir l'ouverture d'une classe?


Je me refuse en tant qu'élu et responsable de l'association des parents d'éléves de constater la dégradation des conditions d'enseigements...


L'annonce du plan sera annonce par le gouvernement le 15 juin; juste avant les vacances.


 



jean schepman 01/06/2010 17:29



lamentable en effet ...  


la destruction de  l école de  la république est en  marche 



DECOOL Jean-Pierre 31/05/2010 15:41



Ayant pris connaissance de la déclaration mise en ligne par Jean Schepman sur son blog, je constate une fois encore la méthode employée par cet élu qui consiste à retirer une phrase de son
contexte. En unique réponse, j'invite les internautes à consulter sur mon site www.jeanpierredecool.com (rubrique actualités) la copie du courrier
adressé, le 28 Mai, à Jean-Pierre POLVENT, Inspecteur d'Académie et Luc CHATEL, Ministre de l'Education Nationale afin de soutenir la demande d'ouverture de classe formulée par la commune de
Bambecque associée à Oost-Cappel et Houtkerque, soit antérieurement à cet article.


 



jean schepman 01/06/2010 10:00



Voici la réponse que j'apporte:


 


je remercie Mr Jean Pierre Decool Député apparenté UMP de la précision qu'il apporte suite à mon article sur les postes supprimés dans l'éducation nationale, mais j'aimerais qu'il me confirme si
il a voté le budget de l'Education Nationale, qui entérine la suppression de postes pour  les prochaines rentrées :


 par le non remplacement d'un fonctionnaire sur 2 qui part à la retraire (11 000 postes ajoutés à ceux déjà supprimés les dernières rentrées, pour mémoire: environ 40.000 postes dans
l’Education nationale entre 2008 et 2010.)


 


Il m'apparait important de demander à Mr jean Pierre Decool si à Paris, à l'Assemblée Nationale, il a voté ce budget qui de facto entraine la suppression de postes dans l'éducation nationale et
en particulier pour le secteur rural.


 


Dans ce cas là, on ne peut pas à Paris voter pour le budget et protester au niveau local sur les conséquences de cette politique de casse du service public!!


 


A moins évidemment qu'il n'aie   pas voté en tant que député apparenté UMP le budget porté par le Gouvernement UMP qu'il soutient.


 


Pour conclure, il me serait agréable que le député Apparenté UMP (puisqu'il est un lecteur assidu de mon blog) puisse éclairer de ses lumières et répondre  aux informations suivantes:


 


Le ministère de l’Education nationale a diffusé aux recteurs une douzaine de pistes pour supprimer des postes de 2011 à 2013, dans le cadre de la politique de non remplacement d’un fonctionnaire
sur deux partant à la retraite pour cela, le «schéma d’emplois 2011-2013» énumère une douzaine de pistes, déclinées en autant de fiches thématiques.


En primaire, il s’agirait d’augmenter les effectifs par classe, de continuer à diminuer la scolarisation des enfants âgés de deux ans en
maternelle, d’augmenter le nombre de professeurs vacataires (non-titulaires) pour faire des remplacements courts ou encore de transférer la formation continue des
enseignants, «principale variable d’ajustement du remplacement», en dehors du temps scolaire (mercredi après-midi et vacances).


A l’école élémentaire (six-onze ans), la suppression d’environ «un millier d’emplois» d’intervenants extérieurs en langue vivante et d’assistants étrangers est évoquée,
ce qui «devrait être sans conséquence sur l’enseignement des langues», selon le ministère!!!


 


Les électeurs et citoyens aimeraient avoir une réponse précise et non une formule: je ne polémiquerai pas!!!


 


je respecte les choix du député apparenté UMP Jean Pierre Decool mais les citoyens veulent de la transparence et des engagements clairs!