Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 10:33

Le député apparenté socialiste René Dosière a demandé jeudi au gouvernement de "montrer l'exemple" en matière d'économies budgétaires en diminuant "par deux le nombre de conseillers ministériels".


"Dans le même temps où le gouvernement conduit une politique de réduction des effectifs de l'administration (-2% en deux ans), ceux des cabinets ne cessent d'augmenter (+14,5%)", a déploré le député de l'Aisne devant la presse.

"Alors que le gouvernement propose de diminuer par deux le nombre de conseillers généraux, qu'il montre l'exemple en diminuant par deux le nombre de conseillers ministériels", a-t-il demandé.


La semaine dernière, René Dosière, grand spécialiste des dépenses de l'Elysée, avait épinglé la hausse du nombre de conseillers des cabinets ministériels qui, selon lui, avait crû de 17,2% entre 2008 et 2009.


Un chiffre aussitôt contesté par les services du Premier ministre, selon lesquels, "entre la mi-2008 et la mi-2009, les effectifs globaux des cabinets ont augmenté de 1,1%, et non de 17,2%".


Jeudi, le député a changé son mode de calcul en prenant en compte la période 2007-2009, soit depuis le début du quinquennat de Nicolas Sarkozy : "+14% de hausse tous emplois confondus, dont +21% de conseillers, +13% pour l'ensemble des +fonctions supports+ : cuisine et hôtellerie (+29%), secrétariat (+14%), et sécurité, chauffeurs (+5%)".

Pour analyser la hausse des rémunérations au sein des cabinets, René Dosière se base sur l'évolution des salaires entre 2008 et 2009 : +16,3% de hausse pour l'ensemble des conseillers, +61,8% pour les "fonctions support", selon lui.


"Le train de vie des ministères est trop élevé. Il y a manifestement trop de monde dans les cabinets ministériels", en conclut René Dosière.


Il propose plusieurs mesures pour "mettre un terme à l'inflation des cabinets": faire évaluer leurs coûts par des cabinets indépendants, avoir un cabinet unique pour les ministres et leurs secrétaires d'Etat, établir pour chaque ministre une enveloppe financière globale et un plafond d'emploi.


Le cabinet du Premier ministre, répliquant au député René Dosière, a répété jeudi soir que "seule la comparaison des chiffres de 2009 avec ceux de 2008" était "pertinente" pour évoquer la progression du nombre de conseillers des cabinets ministériels.


"Lorsqu'il compare les effectifs de 2009 à ceux de 2007, Monsieur Dosière feint d'ignorer qu'il utilise comme base un chiffre établi à l'été 2007, au moment où les cabinets ministériels étaient encore en cours de constitution et donc incomplets. Il sous-évalue ainsi la base 2007, donnant une impression de hausse trompeuse", écrit le cabinet de François Fillon dans un communiqué.


"Seule la comparaison des chiffres de 2009 avec ceux de 2008 est donc pertinente. Ainsi le nombre des membres de cabinets est passé de 619 en 2008 à 626 en 2009, soit une augmentation de seulement 1,1%", est-il souligné.

Partager cet article

Repost 0

commentaires