Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 10:49

 

Le Parti socialiste, depuis toujours, vise à la fois l’existence d’un état palestinien viable et la s écurité d’Israël. Aujourd’hui, la situation au Proche-Orient remet en cause cet objectif et appelle une position franche du PS. Voici en intégralité le communiqué de presse issu du bureau national du 6 janvier.

 

 

Le Parti socialiste a toujours poursuivi une politique pour une paix durable au Proche-Orient fondée sur la création d’un État palestinien viable et l’assurance de la sécurité pour l’État d’Israël, deux États qui coexistent et se reconnaissent mutuellement.

 

 

C’est au regard de cet objectif que le Parti Socialiste considère qu’il n’existe pas de solution militaire à cette situation mais seulement une solution politique. Il condamne aujourd’hui fermement l’intervention terrestre israélienne en réponse aux tirs de roquettes du Hamas sur le Sud d’Israël qu’il a toujours condamné s.

 

 

Aujourd’hui, l’offensive militaire continue et fait des centaines de morts et de blessés dans la population civile à Gaza, qui connaît une situation humanitaire effroyable. Cette escalade de violence met en danger toute la région, et, au-delà, peut avoir des répercussions jusque dans notre pays.

 

 

Le Parti socialiste exige un cessez- le-feu immédiat, un couloir humanitaire, le retrait des troupes israéliennes hors de Gaza, l’arrêt des tirs de roquette sur Israël et l’installation d’une force internationale de protection. Les socialistes demandent au Président de la République et au gouvernement français de porter au Conseil de Sécurité de l’ ONU de manière coordonnée avec l’Europe, l’exigence d’une résolution contraignante pour les deux parties sous peine de sanctions.

 

 

Le Parti socialiste considère que c’est toute la communauté internationale qui doit se mobiliser pour aider les protagonistes à trouver une solution de paix durable dans la région. Au-delà,le Parti Socialiste souhaite que l’action diplomatique de la France puisse se développer dans le cadre européen et travailler avec la nouvelle administration américaine pour trouver ensemble une solution internationale pérenne au Proche-Orient. Le Parti Socialiste propose une réunion exceptionnelle du Parti socialiste européen (PSE) pour aboutir à une position commune des socialistes dans toute l’Europe.

 

 

Bien cordialement

 

 

Gilles PARGNEAUX

 

 

Premier Secrétaire Fédéral

Repost 0
Published by jean schepman - dans Parti Socialiste
commenter cet article
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 14:23
Si vous ne comprenez pas le plan de relance de Tsarko 1er, (je dirai que c'est normal puisqu'il n'engage rien de positif), je vous suggère de consulter le communiqué du groupe socialiste de l'Assemblé Nationale
http://mailing.gsan.org/files/ml_GSAN/RelanceEco.pdf

A diffuser !
Repost 0
Published by jean schepman - dans Parti Socialiste
commenter cet article
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 12:39

A l'hôpital, "y a plus d'argent, donc on joue à McGyver"

SOCIETE - Nicolas Sarkozy doit présenter ce matin ses vœux aux personnels de santé. Il le fera depuis le nouvel hôpital civil (NHC) de Strasbourg, devant une assemblée conviée sur invitations personnelles. Le bâtiment, mis en service en avril 2008, a été conçu par l'architecte Claude Vasconi. Implanté à proximité de l'ancien hôpital civil, il regroupe sur huit niveaux une dizaine de pôles médicaux pour 715 lits. Sur les 300 millions d'euros de coût total du projet, 10 % ont été consacrés aux équipements médicaux (quinze salles d'opération, un système d'IRM, un scanner...) et de mobilier (chambres majoritairement individuelles, Wifi).

Cet environnement ultramoderne n'est toutefois pas la panacée pour les 2 700 personnels qui y travaillent. "Y a plus d'argent, donc on joue à McGyver toute l'année", se plaint une infirmière. Mercredi, l'unité de soins intensifs cardiologiques était touchée par une grève lancée contre la suppression d'un poste d'infirmière de nuit. "Une aberration, une décision qui correspond à une logique comptable absolument contraire à l'intérêt des patients", proteste Jean-Claude Matry, président de la CFTC des hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS). Dans la même unité, "étendue sur 100 mètres avec des couloirs en T et en L", l'une des infirmières dénonce "une infrastructure mal pensée" qui complique la surveillance des patients et oblige à des déplacements incessants : "En plus, si l'on doit emmener un patient en coronarographie, à l'autre bout du bâtiment, cela nous prend vingt minutes. On parcourt sept kilomètres par jour !" Les brancardiers, dont le nombre est jugé insuffisant, "font facilement 15 kilomètres par jour", selon Claudine Giorgi, de la CGT. Les agents se plaignent aussi de la lourdeur des chariots repas, des "pannes répétées" du système de valisettes qui assurent le transit des documents légers.

Pour saluer la visite du chef de l'Etat, l'intersyndicale des HUS a lancé un mouvement de grève de vingt-quatre heures. CFDT, CFTC, CGT, FO, Sud et Unsa dénoncent le sous-effectif et s'alarment des conséquences du "déficit de 30 millions d'euros" des HUS, alors que la loi contraint les hôpitaux à l'équilibre financier. "La direction nous a clairement annoncé qu'il y aurait des mesures sanglantes au niveau des ressources humaines", prévient Michel Lacher, de la CGT, qui a lancé une grève reconductible : "Aujourd'hui, le personnel est pourtant constamment sur le fil du rasoir et nous réclame des moyens supplémentaires pour les services."

Aux urgences du NHC, touchées par plusieurs mouvements de grogne ces derniers mois, "les médecins urgentistes sont mobilisés depuis le printemps sur la pénibilité du travail et le manque de personnel", raconte ainsi le docteur Syamak Agha Babaei, membre de l'Amuf (Association des médecins urgentistes de France) - et par ailleurs élu PS de la ville de Strasbourg - : "Dans une période de grand froid comme actuellement, c'est un enfer pour nous et pour les patients. Ces derniers jours, il fallait en moyenne quatre heures d'attente pour voir un médecin et quatre autres heures pour qu'une infirmière prodigue des soins. Faute de place dans les services en aval, on garde les gens dans l'unité d'hospitalisation de courte durée, qui compte 18 lits aux urgences du NHC. On est parfois contraints de les renvoyer chez eux, à nos risques et périls. Mardi, les 18 lits étaient occupés, mais il y avait un dix-neuvième patient qui a passé la nuit dans les douches..." "Dimanche, quand j'ai quitté mon service, il y avait 40 patients pour nos 15 boxes de consultation et on en attendait cinq autres amenés par le Samu, relate Hélène Duriez, infirmière et déléguée Sud aux urgences. Pour les prendre en charge, il n'y avait que cinq médecins et six infirmières. Malheureusement, il faut qu'il y ait des décès dans les hôpitaux pour qu'on parle de nos conditions de travail."

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 12:13

L’ancien premier ministre a notamment qualifié Nicolas Sarkozy de "touche à tout".

 

Pour lui, les réformes tous azimuts du président de la République risquent d’entrainer confusion et division. Il ajoute que le comportement du chef de l’Etat relève de "l’hyper activité" plus que de "l’hyper efficacité". "Je dirais que l’hyper activité n’est pas suffisante, ce qui m’intéresse moi c’est l’hyper efficacité", a-t’il déclaré sur LCI.

Concernant la réforme de la justice, il estime qu’il faut garantir l’indépendance du parquet. Si l’on fait disparaître le juge d’instruction, il faut faire attention à ne pas assister à une régression des libertés publiques.

Sur le même sujet, Hervé Morin, le ministre de la Défense et le président du Nouveau Centre, est plutôt favorable à cette réforme mais avec toutefois quelques réserves. Il déclare "l’idée de la création d’un juge de l’instruction est une idée, moi, qui me convient. Mais ce qu’il faut c’est que ce juge soit indépendant, que chaque justiciable soit en situation d’égalité et que le citoyen puisse se constituer partie civile pour relancer une enquête s’il estime que cela doit l’être."

Repost 0
Published by jean schepman - dans et si on en discutait
commenter cet article
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 22:54
"Budgétivores" : Les ministres les plus dépensiers en frais de personnel
Cliquez pour agrandir
© AFP
"Aucun ministère ne sera écarté de la nécessité de la réforme", avait indiqué Nicolas Sarkozy. Cependant, le quotidien Le Monde a mis en cause l’explosion des frais des ministères à la fin du mois de novembre 2008. Selon le journal, entre septembre 2007 et juillet 2008, 397 personnes supplémentaires auraient été affectées dans les cabinets ministériels. Le montant des primes, lui, aurait progressé de près de 5 millions d'euros. Retour en images sur les ministres et secrétaires d’Etat les plus dépensiers selon l’enquête, basée sur l'annexe au projet de loi de finances pour 2009.
Repost 0
Published by jean schepman - dans la faillite du gouvernement
commenter cet article
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 22:40
19h05 Paris Selon Franck Joncret, chef de mission pour Médecins Sans Frontières, "les trêves des bombardements à Gaza est une mesure dérisoire face à la violence extrême frappant les civils de manière indiscriminée". "La communauté internationale ne peut se satisfaire de trêves partielles, largement insuffisantes pour apporter une assistance vitale aux populations". Israël "sème la terreur au sein d'une population urbaine prise au piège et qui n'ose plus sortir de chez elle pour obtenir des soins".
Repost 0
Published by jean schepman - dans Politique internationale
commenter cet article
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 15:54
Et oui, encore une augmentation et ce n'est toujours pas votre pouvoir d'achat, mais toujours des "dépenses indispensables". Ne nous prendrait on   pas pour des vaches à lait?

Voici l'article du Nouvel Obs qui m'interpelle vivement, je serai  attentif à vos réactions!

ENERGIE

Les tarifs d'EDF pourraient bientôt augmenter

Le PDG d'EDF n'exclut pas une hausse des prix de l'électricité dans les prochains mois, en raison d'investissements importants en matière de production d'électricité, notamment

Le PDG d'EDF n'exclut pas une hausse des prix de l'électricité dans les prochains mois, en raison d'investissements importants en matière de production d'électricité, notamment d'origine nucléaire.

 

Le PDG d'EDF, Pierre Gadonneix, n'exclut pas une hausse des prix de l'électricité dans les prochains mois, selon un entretien paru dans l'édition d'Aujourd'hui en France/Le Parisien datée du jeudi 8 janvier .
A propos de la vague de froid actuelle, le PDG juge qu'il pourrait y avoir "une pénurie d'électricité locale ou nationale si la consommation dépassait les capacités d'acheminement de notre réseau de lignes à haute tension".

Grand programme d'investissement

Au sujet de l'augmentation des prix, "les Français doivent être conscients que, en euro constant, c'est-à-dire hors inflation, les prix de l'électricité sont inférieurs de 30% en 2007 à ce qu'ils étaient il y a vingt ans", a-t-il déclaré.
"Nous allons faire (...) des investissements importants. Nous allons les financer sans que pour les particuliers les tarifs régulés n'augmentent en moyenne plus vite que l'inflation, conformément à nos engagements de service public", a ajouté le patron d'EDF.
Pierre Gadonneix a également indiqué qu'il avait "relancé (...) depuis trois ans un grand programme d'investissement" en matière de production d'électricité, notamment d'origine nucléaire.
"Nous utilisons les centrales nucléaires de façon optimale mais nous sommes parvenus à


Repost 0
Published by jean schepman - dans et si on en discutait
commenter cet article
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 15:20

Voici la citation qui m'a été envoyé à l'occasion de voeux d'un collègue Conseiller Général de Macon sud:

 

 

« Je conviendrai sans peine que la paix publique est un grand bien; mais je ne veux pas oublier cependant que c’est à travers le bon ordre que tous les peuples sont arrivés à la tyrannie. Il ne s’ensuit pas assurément que les peuples doivent mépriser la paix publique ; mais il ne faut pas qu’elle leur suffise.

Une nation qui ne demande à son gouvernement que le maintien de l’ordre est déjà esclave au fond du coeur; elle est esclave de son bien-être, et l’homme qui doit l’enchaîner peut paraître. (…) »

 Alexis de Tocqueville

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 10:15

Surprenant comme annonce, le Directeur de Pole Emploi, le nouveau joujou du gouvernement qui est le résultat de la fusion de l'ANPE et des ASSEDIC, serait augmenté de 20% passant de 230 000 euros à 275 000 euros.

Je serai mauvaise langue, mais ce n'est pas mon genre, j'affirmerai avec humour qu'il s'agit d'une prime au mérite!

EN effet, les chiffres de décembre à savoir une augmentation de 64 000 chomeurs  cette augmentation, non?

Sérieusement, je trouve scandaleux cette annonce, si elle s'avère vraie. A l'heure, où les français subissent de plein front la crise et où on leur demande de se serrer la ceinture, celui qui doit aider les demandeurs d'emplois à retrouver un emploi perçoit plus de 20 000 euros par mois et en plus ce n'est pas encore assez!

On marche vraiment sur la tête avec Tsarko et sa bande!

Repost 0
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 09:55

Entendu sur France Infos ce matin, des propos de Bernard Kouchner qui m'ont révoltés car au lieu de mettre en exergue le rôle de médiateur de la France, Tsarko et ses sbires prennent délibéremment le parti pris d'Israel.

1 : " Ne me dites pas que les Israéliens ont bombardé volontairement l'Ecole!"

Alors que dans le même temps, l'Etat israélien précise: "que ses forces ont riposté à des tirs de mortiers depuis l’école de l’ONU où 40 personnes ont été tuées. «Les premiers éléments dont nous disposons est qu’il y a eu des tirs hostiles contre une de nos unités depuis le bâtiment de l’ONU. Notre unité a répondu», a assuré le porte-parole du gouvernement israélien, Mark Regev."

2 : "Des bavures comme celle là, il en aura d'autres!"

J'ai connu Kouchner plus virulent, au lieu de condamner, il donne l'impression de cautionner ce conflit qui prend des allures de guerre disproportionnée.

Je souhaiterai que la France et ses représentants annoncent clairement la fin des hostilités, et non pas passer leur temps à attiser le feu au risque d'une importation de ce conflit sur notre territoire.

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article