Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 10:17

J'avais été alerté par des riverains de ce lieu dit concernant l'absence de visibilité provoqué par l'installation d'un abribus et notamment dû au caisson opaque d'affichage.

 

Après des études de sécurité, les services du Conseil Général m'ont confirmé que ce caisson opaque sera remplacé prochainement par une vitre répondant ainsi aux attentes et besoins des usagers.

 

Le délai de réponse était certes long mais il était nécessaire de s'assurer du bien fondé de la demande.

 

Je suis très heureux que mon intervention a bien été suivie d'effet et surtout de manière positive!

Repost 0
Published by jean schepman - dans routes départementales
commenter cet article
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 11:16

Voici ci dessous le courrier que j'adresse au Centre des Douanes de Steenvoorde:

 

Mesdames, Messieurs,

 

Une nouvelle fois, le service public est mis à mal par une décision injuste et dangereuse de la part des services de l’Etat de fermer la brigade des Douanes de Steenvoorde et de redéployer à Dunkerque les agents et les services.

 

Je partage parfaitement vos griefs à l’encontre de votre direction, les missions de services publics de contrôle tout au long de la frontière vont ainsi être de moins en moins performantes alors que nous avons besoin de renforcer les missions de la Douane sur le territoire.

 

Je suis également surpris de lire que le redéploiement sur Dunkerque va représenter un coût supplémentaire alors que la motivation première de votre hiérarchie est de réduire les dépenses de l’Etat.

 

Je serai à vos côtés le samedi 20 novembre prochain afin de vous témoigner mon soutien et mon attachement aux missions de service public de la Douane.

 

Dans l’attente de vous rencontrer,

 

Je vous prie de croire, Mesdames, Messieurs, à l’assurance de mes sentiments les meilleurs

 

 

 


Repost 0
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 10:22

Je suis surpris de lire dans la presse locale que la CCF et son Président Mr Becquet va procéder à des travaux dans le domaine de l'assainissement en sollicitant d'une part l'Agence de l'Eau et le Conseil Général du Nord sans qu'il m'interpelle au préalable sur ces projets qui je le rappelle, dépendent de ma délégation en ma qualité de Vice Président du Conseil Général du Nord.

 

Je veillerai  toutefois à ce que ces dossiers soient instruits avec bienveillance même si Mr Becquet n'a pas jugé utile de m'y associer.

 

 

Je tiens également à rappeler que le Département du Nord a procédé à la fermeture de la RD55 à la sortie de Rexpoede non par plaisir mais bien pour pallier aux erreurs techniques qui ont endommagés cette route départementale suite à des travaux placés sous la responsabilité de la CCF!

 

Je tiens à préciser que de  simples travaux de réfection temporaire ne suffiront pas à réouvrir la chaussée, il en va de la sécurité des usagers !

 

Les services de la Voirie départementale seront vigilants sur ce point précis.

Repost 0
Published by jean schepman - dans canton d'hondschoote
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 14:37

"Cette parenthèse politique que nous vivons depuis 2007 doit être refermée. (...) Les résultats ne sont pas là, notre pays est amoindri, nous sommes divisés, nos principes sont affectés". 

je  vous  le donne  en  1000

non  pas  un élu  de gauche  non  un  menbre  de  l  UMP  ... 

Repost 0
Published by jean schepman - dans Qui a dit quoi
commenter cet article
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 09:28

Dans cette période de crise sociale, l'UMP a décidé de serrer encore plus la vis pour les populations les plus difficiles en contraignant d'autant plus les critères relatifs aux contrats aidés!

 

Voici le mel reçu par une association de la part de Pole Emploi, affligeant!

 

Voici une réponse du Pôle Emploi a la question d'un président d'asso de la CUD de DK s'interrogeant sur le devenir de ses salariés:
  

""Subject: RE : modification conditions éligibilité CUI CAE

 

Bonjour Mr XXXX

 En effet des changements pour cette fin d'année,plus de possibilité de signer de convention initiale et

pour les renouvellements cela ne sera possible que pour les personnes qui rempliront les conditions suivantes

(et ceci au moment de la convention initiale):

- demandeur d'emploi inscrit avec plus de 24 mois d'inscription sur 36

- bénéficiaire du RSA 

-TH avec 12 mois d'inscription sur 18

- moins de 26 ans avec 12 mois d'inscription sur 18

- plus de 50 ans avec 12 mois d'inscription sur 18

Sachant que l'on regarde aussi les actions d'accompagnement engagées avec les personnes.

N'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.

Cordialement."

 

Résultat pour l'asso en question:5 contrats sur 6 ne seront pas renouvelés!

On se demande où est le bénéfice sociale et financier..;

 

 

Je vais pour ma part renvoyer les parlementaires UMP ou apparentés à leur responsabilité pour connaître leur position!

 

Je peux évidemment affirmer que pour ce parti, la consigne venant du petit chef, il vont comme un seul homme ne pas se démarquer même si cette mesure est injuste!

Repost 0
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 11:11

PERMANENCES NOVEMBRE 2010

 

HONDSCHOOTE : le lundi 8 novembre 2010

de 17 h 30 à 19 h 00 au Point Relais Services (Point Com)

– 1, rue de Cassel

 

KILLEM : le mardi 16 novembre 2010 de 17 h 30 à 19 h 00

à la Mairie

 

REXPOEDE : le jeudi 25 novembre 2010 de 17 h 30 à 19 h 00

à la Mairie

 

GHYVELDE : le samedi 27 novembre 2010 de 10 h 00 à 12 h 00

à la Mairie

Repost 0
Published by jean schepman - dans agenda et rdv
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 09:55

Amer anniversaire pour le Grenelle de l'environnement

Alors que c'est aujourd'hui le troisième anniversaire du discours fondateur du Grenelle de l'environnement, les ONG ont tiré à boulets rouges en fin de semaine dernière.

 

Voilà une date qui ne tombe pas très bien. Le 25 octobre 2007, dans les salons de l'Elysée, était prononcé le discours fondateur du Grenelle de l'environnement en présence de deux prix Nobel de la paix, l'Américain Al Gore et la Kényane Wangari Maathai. Le président de la République s'était engagé à créer une politique d u « new deal écologique ».

Trois ans plus tard, les deux projets de loi découlant de ce processus de discussion entre élus, associations, syndicats, employeurs et représentants du gouvernement ont été votés. A la fin de l'été, Jean-Louis Borloo a demandé aux présidents des comités qui avaient orchestré les discussions de rédiger un rapport faisant office de bilan. Mais aussi un point d'étape sur l'espoir soulevé les enjeux liés à la lutte contre le changement climatique, la protection de la biodiversité, l'amélioration de la gouvernance, et le renforcement de la protection des populations par rapport aux risques environnementaux.

Politiquement, la démarche a du sens. Même s'il n'est pas rédigé par le ministère de l'Ecologie mais par les acteurs du Grenelle, aidés par le consultant Ernst & Young, le rapport, pratiquement terminé, sera une sorte de passage de flambeau de Jean-Louis Borloo -dont le nom est régulièrement cité pour prendre la suite de François Fillon à Matignon -à son successeur au ministère de l'Ecologie.

Les grandes envolées d'il y a trois ans promettant un plan Marshall français se sont trouvées confrontées à la réalité. Le rythme de distribution des éco-prêts à taux zéro pour faire des travaux d'économie d'énergie diminue, la réglementation sur les OGM tarde.

« Taxe carbone » britannique

Ironie de l'histoire, le gouvernement britannique a créé une sorte de taxe carbone. Les 4.000 groupes publics ou privés, jusqu'ici non soumis aux quotas européens mais qui émettent eux aussi du CO2, devront payer une taxe qui alimentera le budget du gouvernement. L'ensemble devrait représenter environ 1 milliard de livres d'ici à 2014, avec un prix de la tonne de CO2 fixé à 13 livres (14,60 euros). Evoquée dans le Grenelle, la taxe carbone a été abandonnée après son rejet par le Conseil d'Etat.

En revanche, les grands projets d'infrastructures de transport avancent. La réglementation thermique plus sévère, prévue pour les bâtiments neufs, se fait attendre, mais les promoteurs se bousculent déjà pour réaliser des immeubles basse consommation.

La semaine dernière, les ONG ont décidé de souffler à leur manière les bougies du Grenelle. Greenpeace a publié une note sur les évolutions des émissions de gaz à effet de serre françaises, intitulée « Une baisse en trompe-l'oeil ». La baisse des émissions, entre 1990 et 2009, est « principalement » concentrée sur 2008-2009, affirme le document, ce qui pourrait être un compliment. Il n'en est rien : « Elle est essentiellement due à un ralentissement de l'activité économique liée à la crise mondiale et ne correspond à aucun effort de transformation structurelle », conclut la note. Le Réseau Action Climat, qui regroupe trois ONG, publiait de son côté un communiqué, intitulé «  Grenelle de l'environnement : trois ans après, l'amer déni ». Les associations reprochent au gouvernement de « souffler le chaud et le froid sur les énergies renouvelables, empêchant le développement serein de ces filières ».

 Symboliquement, les députés ont aussi contribué à envoyer un signal négatif aux acteurs du Grenelle. Vendredi, ils ont voté la réduction de 50 % à 25 % du crédit d'impôt accordé à l'achat de panneaux photovoltaïques et la fin de la défiscalisation pour les investissements dans les territoires d'outre-mer.

Le gouvernement estime que les objectifs fixés par le Grenelle à l'horizon 2020 (5.400 mégawatts raccordés) seront atteints à la fin du premier semestre 2011, si l'on inclut les 3.000 mégawatts en attente de raccordement. Mais nombre de professionnels estiment que l'on risque de casser l'élan qui aurait permis à la France de respecter ses engagements européens de disposer de 23 % d'énergies renouvelables à l'horizon 2020.

JULIE CHAUVEAU, Les Echos
Repost 0
Published by jean schepman - dans Grenelle de l'environnement
commenter cet article
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 09:31

L'assemblée générale de la CFDT Douanes a eu lieu vendredi

Les douaniers craignent des suppressions de poste

dimanche 24.10.2010, 06:00

Environ 130 douaniers ont assisté à l''assemblée générale. Environ 130 douaniers ont assisté à l''assemblée générale.

En marge de la contestation de la réforme des retraites, la CFDT Douanes a évoqué un autre dossier épineux : d'éventuelles suppressions de postes en 2012 et en 2013 à la brigade de Steenvoorde et de Saint-Omer.


Dix-huit postes à la brigade des douanes de Saint-Omer pourraient être supprimés en 2013 et vingt-deux à celle de Steenvoorde en 2012. «  Il y aura une réunion le 8 novembre pour confirmer ces fermetures », explique David Caron, secrétaire régional à la CFDT Douanes et inspecteur des douanes au Tunnel sous la Manche, vendredi, lors de l'assemblée générale de la CFDT Douanes.
Dans l'assemblée, Eric Lebas, chef d'unité à la brigade de Saint-Omer, se sent concerné par cette éventuelle mesure. « Il n'y aura plus de contrôle entre Arras et Calais, ni entre Dunkerque et Lille », s'alarme-t-il. « Pas du tout. Les brigades ne seront plus implantées à Dunkerque et à Arras, mais cela ne veut pas dire qu'il n'y aura plus de contrôle. Les brigades de Calais et Arras vont voir leurs zones de compétence élargies », précise Didier Doille, adjoint au directeur régional de des douanes de Dunkerque, chargé de la communication.
Il n'y a pour l'instant pas de plan social. Le directeur adjoint préfère évoquer des pistes pour une « rationalisation des moyens. » «  On va les concentrer sur des zones plus porteuses, comme le Tunnel sous la Manche. » L'administration des douanes n'est pas épargnée par la réforme générale des politiques publiques qui implique des économies budgétaires. « C'est regrettable de le dire comme ça, mais l'administration des douanes doit aussi participer à l'effort », poursuit Didier Doille. L'argument budgétaire est-il le seul ? Les brigades de Saint-Omer et de Steenvoorde ne seraient-elles pas assez efficaces ? « Il y a des deux. On regarde aussi en fonction des résultats obtenus. Mais pour l'instant, ces suppressions de postes ne sont que des pistes », temporise Didier Doille.
En attendant, les salariés n'ont pas l'intention de rester les bras croisés. « On ne va pas se laisser faire. Si ces brigades ferment, on va perdre notre maillage territorial. On veut montrer à la direction que le travail est aussi important à l'intérieur des terres que sur le littoral. Et on va interpeller les élus », ajoute David Caron.
Ce que les salariés redoutent aussi, ce sont les effets sur le plan privé. « Dans mon équipe, certains sont proches de la retraite. Ils aimeraient bien rester dans l'Audomarois », dit Eric Lebas.

Repost 0
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 10:30

 

 

Se mobiliser quelques heures ou jours, permettent parfois des résultats, nous faisant gagner des années à long terme.

 

J'invite donc tous les lecteurs de ce blog habitant en Flandre , autour d'Hondschoote, à venir manifester avec eux pour une autre réforme des retraites.

 

Ce Samedi 16 octobre
à 14h30-15h30
place du Général De Gaulle
A Hondschoote

Venez en famille!
faites suivre...

 

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 09:19

Aujourd'hui, en France, plus de  60% des actifs de plus de 55 ans ne travaillent pas !! 

 

Et Tsarko et l'UMP veulent reculer l'âge de la retraite?

 

Nous allons lui faire pour faire avancer la sienne!!!

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article