Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 10:57

En tant que négociateur national au Grenelle de l'environnement ( je serai à nouveau à Paris la semaine prochaine pour une des ultimes réunions de travail ) je me félicite du projet de loi défendu par le jeune Axel Szijj, député junior, élève de CM2 à l'école Emile Coornaert à Hondschoote , concernant l'utilisation de véhicules propres par les collectivités.
 
Cette politique est déja suivie depuis trois ans ici au Conseil Général dans le cadre  de l'agenda 21 départemental que j'ai eu  l'honneur de piloter pendant six ans .
107  véhicules propres font déja partis de notre flotte automobile .
J'ai noté aussi avec plaisir le projet Hondschootois, mené par les commerçants , d'un salon des énergies renouvelables .
Notre démarche départementale de développement durable initiée en 2001 commence à faire " tache d'huile" et je m'en félicite !!!
 

Partager cet article

Repost0
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 10:37

Juste pour préciser et rectifier  l'information parue dans la presse de cette semaine
il n'y a aucune "difficulté financière",  pour le Conseil Général du Nord  à financer  le rond point prévu. (un des deux maires concernés aurait parlé - voir le journal des flandres de ce Jeudi - de "possible problème budgétaire" )

Il y a tout simplement le ministère de l'environnement ( de Mr Jean Louis Borloo ) service de la DIREN qui a donné un avis défavorable au projet suite à la présence d'une mare classée, ainsi que la Drac (ministère de la Culture), la maison du Docteur étant classée monument historique . 

D'autre part, un propriétaire concerné par l'achat de terrain nécessaire à la conception de ce projet  a pour l'instant refusé cette vente au prix proposé fixé par les domaines  .

Partager cet article

Repost0
27 mars 2008 4 27 /03 /mars /2008 09:40

BAMBECQUE

 

Vendredi 21 mars 2008, Grégoire FRANCKE a été élu Maire et a succédé à Bernard DEWITTE avec 12 voix sur 15.

 

Quatre adjoints ont ensuite été élus :

 

-         Premier Adjoint : Frédéric LEMAIRE (finances, social, enseignement) avec 12 voix ;

 

-         Deuxième Adjoint : Jean-Pierre LOY ( travaux et sécurité) avec 12 voix ;

 

-         Troisième Adjoint : Alain BONDUAEUX  (affaires rurales, cadre de vie et environnement) avec 12 voix ;

 

-         Quatrième Adjointe : Brigitte VIEREN  (tourisme) avec 12 voix.

 

 

Trois conseillers délégués (Grégoire FRANCKE, Frédéric LEMAIRE et Albert-Jean PUND) et trois suppléants (Dominique DANES, José THELLIER et Jean-Pierre DEWITTE) vont représenter Bambecque à la Communauté de Communes de Flandre (C.C.F.)

Partager cet article

Repost0
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 23:07
mais après avoir distribué 15 milliards pour les riches !

Il devenait difficile pour François Fillon de le nier plus longtemps : le ralentissement économique mondial n'épargne pas la France. Le premier ministre a reconnu, dans un entretien accordé à L'Express du 27 mars, que le déficit public pour 2007 serait "sans doute un peu supérieur" aux 2,4% promis par son gouvernement. Il était plus que temps de l'admettre : le chiffre officiel doit être communiqué à Bruxelles par l'Insee le 28 mars.

M. Fillon en tire déjà les conséquences pour 2008 : son gouvernement devra "nécessairement" réviser son objectif de déficit public, jusqu'ici fixé à 2,3% du PIB. Autre mise au point : le premier ministre évalue désormais la croissance française "entre 1,7 et 2% pour l'année 2008", alors que le budget avait été bâti sur une hypothèse de 2,25%.

A trois mois de la présidence française de l'Union européenne, le gouvernement doit-il rougir de ces dérapages? "La situation économique internationale est telle que les autres pays vont aussi réviser leur objectif. Les glissements seront très comparables", plaide le premier ministre. Un argumentaire qui réjouit, à l'Elysée, les opposants au pacte de stabilité : "L'Allemagne s'enfonce dans la crise, dans quelques mois on ne parlera même plus à Bruxelles des dérapages de la France!" confie un conseiller du président.

"CHANGER DE CAP"

M. Fillon ne va pas jusque-là. "Au-delà de la conjoncture, nous nous tenons au cap que nous nous sommes fixés, et ce n'est pas au premier coup de vent que nous allons changer ce cap", a-t-il affirmé à la tribune de l'Assemblée nationale, mardi 25 mars. "Ce cap, c'est la maîtrise des dépenses" et "la maîtrise des prélèvements obligatoires" a-t-il précisé. Le premier ministre a rejeté la demande de débat parlementaire sur la sincérité budgétaire réclamée par Jean-Marc Ayrault, le président du groupe socialiste de l'Assemblée. M. Fillon lui a répondu, par lettre, que "rien ne permet d'affirmer que les objectifs du projet de loi de finances 2008 ne sont plus valables".

Récusant l'idée d'un plan de rigueur, et d'une augmentation des prélèvements fiscaux et sociaux, le premier ministre n'évoque qu'une ponction dans les réserves de l'Etat : "Nous annulerons tout ou partie des 7 milliards d'euros mis en réserve en début d'année" prévient-il dans L'Express. Les ministres ont intégré cette menace. Martin Hirsh, haut commissaire aux solidarités actives, s'est inquiété, mardi dans Ouest-France, du sort qui sera réservé à la généralisation du Revenu de solidarité active : "Aujourd'hui, l'Etat doit décider s'il mettra ou non le paquet pour aller jusqu'au bout en 2009." Alors qu'il est confronté à de fortes contraintes financières, le premier ministre doit tenir compte des promesses de campagne de Nicolas Sarkozy. En déplacement à Tarbes, mardi, le chef de l'Etat a ainsi annoncé une hausse de 5% de l'allocation pour adulte handicapé (628 euros actuellement), alors qu'une manifestation d'un collectif d'associations de handicapés était prévue samedi autour de l'Elysée. Le ministre des affaires sociales, Xavier Bertrand, a annoncé, le même jour, une hausse de 5% du minimum vieillesse.

Face à cette quadrature du cercle, M. Fillon refuse d'endosser une autre promesse : la baisse de 68 milliards d'euros des prélèvements obligatoires en dix ans. "Si la conjoncture le permet, si les mesures que nous prenons produisent les effets escomptés, nous réduirons les prélèvements", tempère-t-il.

Christophe Jakubyszyn

Partager cet article

Repost0
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 17:16
j'ai assisté ce matin à une réunion de la CLI (Commission Locale d'Information de la centrale nucléaire de Gravelines)
Beaucoup d'informations intéressantes nous ont été données.
Le Conseil Général du Nord finance cette CLI et en particulier pour la communication des informations au grand public et aux élus locaux.
Voici le lien vers le site internet de la CLI

link

Partager cet article

Repost0
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 12:17

REXPOEDE :

le lundi 7 avril 2008 de 17 h 30 à 19 h 00 face à la Mairie

HONDSCHOOTE :

le vendredi 11 avril 2008 de 10 h 00 au Point Relais Services (Point Com) – 1, rue de Cassel (sur rendez-vous)

WARHEM :

le jeudi 17 avril 2008 de 17 h 30 à 19 h 00 au Foyer Rural

GHYVELDE :

le samedi 26 avril 2008 de 10 h 00 à 12 h 00 à la Mairie

 

Partager cet article

Repost0
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 00:16
Anne Roumanoff - On ne nous dit pô tout !
extrait de "Vivement Dimanche" du 23 mars 2008

Le pouvoir d'achat, les élections municipales, Christine Lagarde ...

Partager cet article

Repost0
26 mars 2008 3 26 /03 /mars /2008 00:10

Juppé réélu maire de Bordeaux s'est laché par rapport aux déclarations de TZARKO 1er


Tibet : Juppé fustige les responsables occidentaux 

"En somme, nous demandons au pouvoir de Pékin de tuer avec retenue"
 

merci à Daniel Cordiez

Partager cet article

Repost0
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 12:02

Politique de l'eau , Quésaco ?


La gestion de l’eau est un tout où l’on doit veiller à la préservation de la ressource par la recherche de l’amélioration de la qualité des eaux souterraines, mais aussi des rivières, plans d’eau et autres eaux de surface. C’est aussi la lutte quotidienne contre les pollutions par l’assainissement et la protection des captages, ainsi que la protection des personnes et des biens contre les inondations. C’est un bien qui peut s’épuiser et que l’on doit gérer avec soin. Enfin, l’eau et les zones humides constituent un patrimoine, un héritage que nous devons transmettre avec fierté aux générations à venir.

 

Et qu’en est-il du Département et de son action dans le domaine de l’eau ?

 

L’ambition du Conseil Général est de contribuer à faciliter la bonne gestion de l’eau, par un engagement technique et financier, mais aussi une écoute permanente aux attentes et enjeux des territoires.

 

C’est ainsi que le Conseil Général, lors de sa réunion du 30 juin 2003, a adopté la politique départementale de l'Eau. Les principales orientations de cette politique sont les suivantes :

 

-         Incitation à une approche territoriale globale de la gestion de l'eau en territoire rural

-         Développement du caractère partenarial et transversal de l'intervention départementale dans le domaine de l'eau

-         Participation à une large communication et sensibilisation autour des problématiques liées à l'eau et des actions ou comportements favorables qui s'y rapportent

 

En effet, la bonne gestion de l’eau nécessite de fédérer tous les acteurs, sans frontières ou limites administratives et de nous impliquer tous pour cet enjeu majeur, vital.

 

L’engagement du Département, ceux sont aussi des actions concrètes qui accompagnent les Nordistes au quotidien :

 

-          Le désenvasement et l’entretien des cours d'eau non domaniaux

-          L’assistance aux collectivités pour la mise en place de Plans d'Entretien et de Gestion (PEG) des cours d'eau non domaniaux et l’accompagnement des projets locaux (Contrats de rivières, Schémas d’Aménagement et de Gestion des Eaux, lutte contre les inondations)

-          L’aide financière aux maîtres d’ouvrage de l’assainissement rural, mais aussi aux particuliers pour le raccordement des immeubles à l'égout en milieu rural

-          L’implication technique et financière, avec le Département du Pas-de-Calais, en faveur de l'Institution Interdépartementale des Wateringues qui veille à la protection du territoire des Wateringues contre les inondations

-          La participation au Syndicat Mixte pour l'Adduction des Eaux de la Lys

-          L’implication technique et financière, avec le Département du Pas-de-Calais, en faveur de l'Institution Interdépartementale pour l'Aménagement de la Vallée de la Sensée

-          La protection de la ressource en eau et la lutte contre l’érosion des sols par le boisement et la plantation et l’entretien des haies

-          La préservation des zones humides acquises par le Département au titre des espaces naturels sensibles.

 

Partager cet article

Repost0
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 19:26
Il faut s'habituer désormais Sylvie BRACHET est depuis vendredi soir le Nouveau Maire de Bergues
J'étais présent à ce moment historique pour la Flandre.

L1030935.JPG

Partager cet article

Repost0