Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 09:24
parfois on descend plus vite l'échelle sociale qu on ne l' a montée !
David Martinon, porte-parole de l'Elysée, exilé à New York
«Tu ne fais plus partie du dispositif», lui aurait-on signifié, selon le Monde. Porte-parole de l'Elysée jusqu'à vendredi, il paie son échec à Neuilly.
 
Le porte-parole de l’Elysée, David Martinon, pourrait devenir consul général de France à New-York après des «ajustements» au niveau de la communication de la Présidence qui devraient intervenir en début de semaine, a indiqué à l’AFP une source proche de l’Elysée.

Tombé en disgrâce après le retrait de sa candidature à la mairie de Neuilly dans des conditions rocambolesques, David Martinon a été prévenu jeudi, jour de son point-presse hebdomadaire, qu’il n’occuperait plus la fonction de porte-parole de l’Elysée, selon cette même source. «Tu ne fais plus partie du dispositif», lui aurait-on signifié, selon le Monde.

Au sommet de l’Union européenne à Bruxelles, David Martinon était présent à la première conférence de presse du président Nicolas Sarkozy dans la nuit de jeudi à vendredi. En revanche, il n’a pas assisté à celle tenue vendredi, a constaté un journaliste de l’AFP.

Agé de 36 ans, ce diplomate de formation, fils d’ingénieur, avait, sitôt sorti de l’Ena en 1998, intégré le Quai d’Orsay pour occuper le poste de porte-parole adjoint sous la cohabitation. Dès 2002, il a rejoint l’équipe Sarkozy à l’Intérieur puis à Bercy, dans les Hauts-de-Seine et à nouveau place Beauvau.

Lors de la campagne présidentielle de 2007, il a été propulsé chef de cabinet du candidat Nicolas Sarkozy, avant d’accéder au saint des saints, l’Elysée, comme porte-parole.

L’éviction de David Martinon devrait s’inscrire dans une redistribution des rôles dans l’équipe de communication de l’Elysée.

Franck Louvrier, conseiller pour la communication et la presse, prendrait de l’ampleur: il serait chargé, au plan national, du «quotidien», tandis que «pour tout le reste», la fonction de porte-parole serait assurée par Jean-David Levitte (pour l’international), conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy, et Claude Guéant, secrétaire général de l’Elysée.

Il ne devrait plus y avoir de point de presse hebdomadaire.

Partager cet article

Repost0
15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 15:33
 Il n'a pas supporté la dureté du monde et de la société française dans laquelle nous vivons .

L'artiste Denis Cacheux est mort
C'est un artiste de la région qui vient de disparaître. Denis Cacheux, 63 ans, a mis fin à ses jours, mardi soir, en se jetant du haut du Cap Gris-Nez.
Né en mai 1945, dans une famille de la bourgeoisie d'Avesnes-sur-Helpe, il connut longtemps des chemins de traverse avant d'embrasser la carrière d'artiste.
Séminariste puis engagé dans l'armée, il était devenu journaliste en décembre 1969, à l'agence de Maubeuge de La Voix du Nord. Il avait quitté ce métier en 1976, sept ans plus tard, pour celui d'éducateur-animateur, exercé au foyer Sangha à Maubeuge.
La passion du théâtre, du spectacle, le tenait depuis longtemps. Comédien amateur, il décidait, en 1980, d'en faire son quotidien. Ces vingt-cinq dernières années, Denis Cacheux aura arpenté toutes les scènes de la région. La plupart du temps au nom de la compagnie Tant Qu'à Faire qu'il avait créée et qu'il animait non sans difficultés.
Il avait multiplié les rôles au théâtre et dans de nombreuses dramatiques de télé.
Mais on le voyait tout autant dans les spectacles de rues, comme comédien et chanteur, la casquette vissée sur la tête, l'accordéon à la bretelle, entonnant les chansons de Bruant et de Théodore Botrel comme celles de la Commune. Très souvent en duo avec sa compagne, la comédienne Anne Cuvelier.
Cet accordéon, il le baladait aussi près de la place du Tertre, dans le quartier du Vieux-Monmartre à Paris, dont il avait été fait « citoyen ».
Les années de galère n'avaient pas épargné cet intermittent du spectacle mais c'était, disait-il, le prix à payer. Denis Cacheux présidait également l'association du carnaval de Wazemmes et était l'une des figures du festival Wazemmes l'accordéon.
Denis Cacheux était aussi le père de deux filles.
 Y.S. La Voix du Nord
http://www.lavoixdunord.fr/site/depeches/article.phtml?idarticle=9132
UNE VAGUE GIGANTESQUE DEVASTE NOTRE PAYS

Un TSUHEREM (prononcer Dessous-RMI) inflige à la France des dégâts meurtriers.
Les causes inestimables de cette calamité sans précédent sont d'évidence attribuables à un dérèglement du climat, un dérèglement criminel et méthodique du climat social par des irresponsables politiques contrôlant tous les leviers vitaux du pays.

Le bilan des victimes ne cesse de s'alourdir de jour en jour.
On n'en connaîtra probablement jamais le nombre exact, les relevés mensuels faisant l'objet de lamentables tripatouillages destinés à en masquer la croissance vertigineuse.
on découvre, chaque jour, de nouvelles existences en décomposition, avec son lot déchirant de licenciements, de désespoirs individuels, de catastrophes familiales, de dérapages dans la précarité …et de suicides plus ou moins directs.

Les équipes de secours sont complètement débordées leurs effectifs –déjà insuffisants- sont d'ailleurs diminués, leur budget –souvent trop maigres- subissent des coupes drastiques quand ils ne sont pas purement et simplement supprimés, les prétextes comptables prenant priorité sur la dignité et la justice.

Alors, envers et contre tout ce gaspillage humain et l'indifférence entretenue dont il fait l'objet quand les véritables maîtres du pays DASSAULT, LAGARDERE, SEILLERE, MULLIEZ et autre repus-ventrus arrogants de l'aristocratie boursière, rotent de profits, cumuls et tricheries inouïs, au son tellement rafraîchissant des pièces jaunes des Bonnes Œuvres-cataplasmes sur Misère,
 
Sincères pensées de condoléances à Anne et aux filles

Partager cet article

Repost0
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 19:34
ce soir 
1er adjoint :Mr René Duez 
2eme adjoint Mme Béatrice Bollengier
félicitations et bon courage à tous les trois

Partager cet article

Repost0
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 14:41
BRRR ! on en a froid dans le dos !!!


Eco-Terre
Enquête accablante sur le leader des OGM, Monsanto
Un livre et un documentaire signés Marie-Monique Robin brossent le portrait de ce géant de l'agrochimie, inventeur de quelques-uns des pires polluants de la planète.
Eliane Patriarca
 
C'est une mission de salut public qu'a accomplie Marie-Monique Robin. Il a fallu trois ans d'enquête à cette journaliste indépendante pour assembler toutes les pièces du puzzle et dresser, dans un livre touffu et un documentaire qui sera diffusé sur Arte début mars (1),  un portrait accablant de Monsanto, cette multinationationale au superbe slogan:«Nourriture, santé et espoir».
 
Cette firme a produit nombre des pires produits qui ont empoisonné notre planète et ruiné notre santé: les PCB (polychlorobiphényles, polluants organiques persistants plus connus en France sous le nom de pyralène), des herbicides dévastateurs comme l'agent Orange utilisé pendant la guerre du Vietnam, la dioxyne à l'origine, par exemple, de la catastrophe de Seveso en 1976 en Italie, et le Roundup, cet herbicide si familier aux jardiniers, longtemps vanté comme "biodégradable et bon pour l'environnement" (ce qui a valu à la firme d'être condamnée aux Etats-Unis puis en France pour publicité mensongère), qui s'est révélé cancérigène. Aujourd'hui, Monsanto est le leader mondial des OGM.

"Documents disponibles sur Internet"

Lauréate du prix Albert-Londres (1995), réalisatrice de nombreux documentaires, Marie-Monique Robin le dit avec modestie: il lui a suffi de fouiller sur Internet pour trouver tout le terreau nécessaire au début de son travail. "La grande majorité des documents que je cite dans mon livre, écrit-elle ainsi en introduction, sont disponibles sur la Toile. Il suffit de les chercher et de les relier entre eux, ce que j'invite le lecteur à faire, car c'est vraiment fascinant : tout est là et personne ne peut raisonnablement dire qu'on ne savait pas."

Documents déclassifiés, rapports, articles de presse: ce n'est effectivement pas la première fois que la firme créée en 1901 à Saint-Louis dans le Missouri est mise en cause, ses produits hautement controversés et son passé sulfureux. Mais le travail de Marie-Monique Robin est remarquable et salvateur, car il donne du sens à toutes ces pièces éparses.

Ténacité et rigueur

La journaliste est allée enquêter aux Etats-Unis, en Norvège, en Italie, au Canada, au Mexique, au Paraguay, en Inde...  pour, chaque fois, "confronter la parole de Monsanto  à la réalité du terrain". Même si la firme du Missouri a toujours refusé de répondre à ses questions. Stratégie habituelle de cette entreprise envers tout journaliste qui ne lui semble pas "acquis" à sa cause.

Avec ténacité et rigueur, la journaliste a recueilli nombre de témoignages inédits et rencontré de nombreux "lanceurs d'alerte": La plupart du temps des chercheurs qui ont dénonçé, écrit-elle "ici une manipulation, là un mensonge ou encore des drames humains à répétition" et qui l'ont payé par de graves difficultés personnelles ou professionnelles, Monsanto optant pour une discréditation sans merci de ceux qui osent contester le bien-fondé de ses produits.

Un milliard de dollars de bénéfices en 2007

En retraçant l'histoire de ce mastodonte de l'agrochimie  - 17.500 salariés, un chiffre d'affaires de 7,5 milliards de dollars en 2007 (dont un milliard de bénéfices) et une implantation dans 46 pays - qui préfère se présenter sur son site Web comme une "entreprise agricole" dont l'objectif est d'"aider les paysans du monde à produire des aliments plus sains", Marie-Monique Robin montre que l'entreprise a toujours adopté la même attitude: informée des risques sanitaires et environnementaux induits par ses produits, "elle enferme les données dans un tiroir et ne dit rien aux autorités sanitaires, et surtout pas à ses ouvriers".

Et comme tout journaliste qui a eu à travailler sur Monsanto, Marie-Monique Robin s'interroge: "Comment des êtres humains comme moi peuvent-ils consciemment courir le risque d'empoisonner leurs clients et l'environnement sans penser un instant qu'eux-mêmes ou leurs enfants seront peut-être victimes de leurs négligences?"

Croissance exponentielle

Aujourd'hui, le vrai danger vient, selon la journaliste, de la croissance exponentielle des cultures OGM, qui ont couvert quelque 100 millions d'hectares en 2007, dont 90% correspondent à des caractéristiques génétiques brevetées par Monsanto. Là encore,  Marie-Monique Robin a le mérite de pointer le vrai danger des OGM, et ainsi d'éclairer le sens profond du combat de José Bové et des faucheurs volontaires. Outils destinés à imposer un nouvel ordre agricole mondial en assurant l'hégémonie de quelques firmes agrosemencières, les OGM menacent la diversité génétique planétaire et privent les paysans de leur indépendance et du droit ancestral d'échanger les semences.

En outre, montre Marie-Monique Robin, les études suffisantes pour vérifier l'innocuité des OGM n'ont jamais été menées à cause du "principe d'équivalence en substance " qui établit qu'un plant transgénique est identique à un plan non modifié, et que donc les expériences sont inutiles!

Le Monde selon Monsanto, de Marie-Monique Robin, éditions de la Découverte. 20 euros. Parution le 6 mars.

(1) Monsanto, une entreprise qui vous veut du bien, de Marie-Monique Robin. Documentaire diffusé le 11 mars sur Arte.

  • La journaliste Marie-Monique Robin a répondu aux questions des Libénautes.

Partager cet article

Repost0
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 11:55
BAMBECQUE
95,75% 
GHYVELDE
92,72%
HONDSCHOOTE
93,43%
KILLEM
94,37%
LES MOERES
92,88%
OOST CAPPEL
91,15%
REXPOEDE
92,85%
WARHEM
93,75%

Partager cet article

Repost0
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 11:27

on peut observer une certaine stabilité dans notre secteur, par contre la flandre intérieure bouge (victoire PS à Hazebrouck, Merville et score sans appel sur Bailleul et Armentières).
les changements que l'on a pu observer dans notre secteur sont pour la grande majorité dus à des éclatements  en plusieurs tendances d'anciens colistiers, ex: Grand Fort Philippe, Grande Synthe, Teteghem,  Bergues, Killem, Bierne, et quelques villages du côté ouest comme Holque.
D'autres situations du même type ont entrainé des campagnes électorales tendues: Les Moëres, Bray Dunes, Leffrinckoucke, Coudekerque Branche.

Finalement très peu de maires ont arrêté leur mandat, sauf sur notre canton ou 2 maires sur 8 ne se représentaient pas.

A ce sujet, j'espère que l'élection du futur nouveau Président de la CCF se fera dans la plus grande transparence possible.

Partager cet article

Repost0
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 10:17
TRES BON RESULTAT DE LA LISTE DE SYLVIE BRACHET A BERGUES 
PAR CONTRE JE SUIS DECU DE LA DECLARATION DE MR JACQUES  MARTEL
IL PARLE DU "RISQUE DE VOIR SE REALISER UN RAPPROCHEMENT AVEC LE DUNKERQUOIS AVEC LES LISTES ADVERSES ( dont ses anciens colistiers  )  "
LE RISQUE ???
IL A TOUT COMPRIS AU TRAVAIL EN  COMMUN !

qu'il regarde ce qui se passe à Bourbourg et à Armboust Cappel il verra que la coopération a du bon !!!

Partager cet article

Repost0
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 09:49
Pour ceux qui n'aurait pas entendu mon message concernant notre réélection, voici le lien vers  la radio delta fm:


www.deltafm.fr/actu/actu_old.php

Partager cet article

Repost0
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 09:28
Voici le texte que me transmets la liste  de Mr Grégoire Francke par l'intermédiaire de Frédéric LEMAIRE

"BAMBECQUOISES, BAMBECQUOIS,
Merci !
Dimanche 9 mars 2008, vous avez largement voté pour l’action que nous voulons mener
en élisant 13 de nos candidats dès le 1er tour.
Nous vous remercions pour la confiance que vous nous avez témoignée.
Grâce à vous, à vos voix, nous avons réussi un superbe "essai"
Il faut maintenant le transformer !...
 
Dimanche prochain 16 mars 2008, nous vous sollicitons de nouveau afin que notre équipe soit complète et qu’elle puisse développer pleinement son programme.
 
De nombreuses tâches nous attendent et notre équipe sera soudée encore davantage si vous nous assurez de votre soutien sans faille, en élisant :
 
François FOSSAERT qui est un "atout" pour aider et épauler l’équipe déjà élue. Nous l’avons sollicité pour sa jeunesse, pour sa disponibilité. Ingénieur en droit rural et agricole, titulaire d’un CESS de droit immobilier, il est attaché au village et a envie de s’y investir tout en ayant aussi des projets familiaux à Bambecque. Il possède d’énormes qualités pour servir une collectivité (sociabilité, rigueur).
Nous avons besoin d’une telle personne parmi nous.
 
Pascal JAECQUES qui est au service des Bambecquois depuis de nombreuses années par son action constante au sein du Conseil municipal mais aussi dans le corps des Sapeurs pompiers. Avec une activité professionnelle qui le mène parfois bien loin de notre village, il assure par son soutien et par sa sociabilité.                                 Sa place est méritée parmi nous.
 
 
Les résultats montrent que le village adhère aux choix que nous avons faits pour vous représenter pendant ces six prochaines années. En effet, les résultats des élections de dimanche dernier montrent que François FOSSAERT et Pascal JAECQUES ont obtenu davantage de voix que tous les candidats de la Liste concurrente et même de ceux qui convoitaient déjà une fonction de Maire ou d’adjoint…
 
Par vos voix, en votant François FOSSAERT et Pascal JAECQUES, vous aiderez l’équipe et le futur Maire que vous avez choisis, pour vous apporter une qualité de vie enviée par les habitants des autres villages aux alentours. "
 

Partager cet article

Repost0
13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 17:44
Les travaux sont presque totalement terminés .
Presque ?
oui ,  presque... .Il manque en effet les pieds de vigne à planter sur le rond point .
Ils ont été commandés, à la demande de Mr le maire d'Hondschoote, à une association locale.
La plantation prévue deuxième quinzaine de Février n'a pu avoir lieu, on attend toujours les pieds de vigne !!!
En tout cas le Département ( organisme administratif du Conseil Général ) a bien fait son travail (merci à tous les collaborateurs) et ne peut en rien etre tenu responsable de ce retard !!!

Partager cet article

Repost0