Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 11:33
dixit Nicolas Sarkozy !!!
merci à Daniel Cordiez pour cet excellent document !!!

Lundi 11 Février 2008

 

J'ai l'impression qu'aucun média ne relève cette colossale "bourde" de Sarkozy.

Le 1er octobre 2007, alors qu'il était venu procéder en personne à l'INTRONISATION de Martinon à NEUILLY, il avait prononcé ce verdict,  accablant pour lui en vérité :

.

"Quelqu'un qui part sans préparer sa succession, c'est quelqu'un

QUI EST PAS A LA HAUTEUR" 

.

Vidéo de 1mn 55 .. édifiantes !


.
Martinon chahuté : Martinon, non, non
envoyé par  daniel-c
.

Comme "préparation" à la succession, c'est un raté monumental !

(qui cache une succession "familiale" ???)

. 

Ce "plantage" de l'UMP,

ce camouflet infligé à Martinon,

c'est avant tout le fiasco du résident de l'Elysée

.

Note (sur 20)  : ZERO

 

Partager cet article

Repost0
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 11:23
1) celà montre bien qu'il est à des années lumières des préocupations des français 
2) C'est vrai qu'en Mars, (le 9 et le 16 ) il ne pourra pas décrocher la lune ...

Partager cet article

Repost0
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 11:07
une cause naturelle qui s'ajouterait à  notre mauvais comportement collectif ???

Un volcan responsable de la fonte de la calotte polaire?


Hugh Corr, auteur d'une étude parue dans la revue Nature Géoscience , a découvert un volcan subglaciaire dans l'est de l'Antarctique. Ce volcan serait à l'origine de la fonte excessive des glaces de ce côté de la calotte polaire.

Hugh Corr, géophysicien britannique, estime que l'éruption de ce volcan en 325 avant Jésus-Christ fut la plus importante éruption volcanique subglaciaire de ces dix mille dernières années. Elle est à l'origine d'un trou immense dans la calotte et a produit un nuage de cendres qui s'est répandu dans un rayon de douze kilomètres.

L'immense dépôt de cendres est aujourd'hui recouvert par les couches de neige qui s'y sont déposées successivement depuis plus de deux mille ans, et c'est pour cela qu'il n'a pu être repéré que dernièrement, après le survol du site par un avion équipé d'un équipement radar de dernière génération. La finesse de la lecture ayant montré aux chercheurs que ce qu'ils avaient d'abord pris pour un dépôt de roches était en fait une couche de cendres volcaniques.

Des mesures prises sur les lieux montrent que la température dans la région est toujours nettement supérieure à celle que l'on devrait trouver sous ces latitudes, ce qui explique la minceur de la calotte polaire à cet endroit.

Selon les membres du GIEC ( Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat), l'évaporation produite par la fonte des glaces de ce côté de l'Antarctique doit, paradoxalement, produire une augmentation de l'épaisseur des glaces de l'autre côté. En effet, plus d'évaporation signifie plus de pluie, et dans ces régions où la température est inférieure à zéro degré Celsius, cela veut dire plus de glace.

Si l'on met ce volcan en relation avec l'éruption volcanique subglaciaire qui s'est produite en Islande en 2004, donc dans l'Arctique c'est fois-ci, voici encore une cause naturelle du réchauffement de la planète dont nous ne sommes pas responsables et que nous ne pouvons corriger.

Partager cet article

Repost0
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 10:56
dernier sondage:  39 % !!!
Et ça continue encore et encore,ce n'est que le début d'accord d'accord ???

Popularité de Sarkozy : plus dure est la chute

Selon un nouveau sondage, le président ne recueille plus que 39% d’opinions favorables : une dégringolade de 10 points et le plus mauvais score depuis son élection, il y a neuf mois. Dans le même temps, la cote de popularité du Premier ministre François Fillon gagne 7 points.

 

Cette fois, le désamour est consommé : le chef de l’Etat recueille en février 58% d’opinions défavorables contre 39% de satisfaits, selon un baromètre Ipsos-Le Point à paraître jeudi. Une baisse vertigineuse de dix points par rapport à janvier et un "gain" d’opinions défavorables d’à peine neuf points. En trois mois, la cote de popularité de Nicolas Sarkozy a perdu 24 points. Un autre sondage diffusé dans la journée, le baromètre CSA, le donne en recul de 6 points en un mois avec une cote de confiance tombant à 42%.

Partager cet article

Repost0
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 10:51

Note des lecteurs: 5.0/5 (1 votes )

Neuilly devient... la Fête à Neuneu

   

neuneuw.jpg

 

Partager cet article

Repost0
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 02:46
éric woerth 
je ne dirai pas que les caisses de l'état sont vides , elles sont plus que vides !!!

on dirait du Coluche !!!

Partager cet article

Repost0
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 02:39
Oui je sais, encore un article sur Nicolas Sarkozy... mais rassurez vous cette fois-ci je ne vais pas vous parler de Carla Bruni, mais de son attirance pour les objets de valeurs. Le 4 février dernier, le président de la république rendait visite à Traian Basescu, son homologue de l'Est. Lors du grand journal sur Canal +, le chroniqueur people Yann Barthès nous a montré comment Nicolas Sarkozy a mis dans sa poche un joli stylo roumain... les commentaires sont très bons !
pour en voir plus tapez ;"le stylo roumain de Sarko"
la honte, il met le stylo dans sa poche !!!

Partager cet article

Repost0
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 02:37
pendant ce temps là en Allemagne on est largement positif !!!

Le commerce extérieur français a enregistré un déficit de 39,171 milliards d'euros après celui de 28,238 mds de 2006

Pour la quatrième année consécutive, la France a moins exporté de  marchandises qu'elles n'en a importées : l'année 2007 s'est terminée par un mois de décembre déficitaire de 4,279 milliards d'euros en données CVS/CJO, après -4,616 millliards en novembre.

Pour le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur Hervé Novelli, "c'est un triste record".

Le déficit  était de 26 milliards d'euros en 2006. La balance commerciale était encore positive en 2003.

Dans la Tribune, Hervé Novelli explique l'aggravation de la situation par la hausse du prix des carburants, un argument contesté par les experts qui évoquent la baisse de compétitivité des entreprises.

L'argument de la facture énergétique est contesté : en novembre, le commerce extérieur français hors énergie a été déficitaire pour la première fois depuis décembre 1991, avec un solde négatif de 260 millions d'euros, souligne Philippe Waechter, directeur de la recherche économique chez Natixis Asset Management.

Autre argument avancé pour expliquer le déficit: l'euro fort. Mais la bonne santé du commerce extérieur allemand, pourtant lui aussi pénalisé par l'euro fort, vient démonter l'argument. L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France a ainsi affiché en novembre un excédent commercial record de 19,8 milliards d'euros, qui porte son surplus à 185,8 milliards sur les 11 premiers mois de l'année, contre 148,2 milliards en janvier-novembre 2006.

Partager cet article

Repost0
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 02:33
François Ryckelynck se présente en "collant " à Oost Cappel 
une liste se constitue à Bambecque, face à la liste " sortante "
Deux listes à Killem ;
sans doute des "collants " à Warhem .
Deux ( trois ?) listes à Hondschoote 
à suivre ...

Partager cet article

Repost0
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 17:00
il  était  " le petit marquis " ,favori imposé par l' impératrice Cécilia . Il avait été imposé à Neuilly par le tzar en personne !
Le Tzarkozy a changé de favorite, tous les anciens protégés vont etre destitués !
Pour Martinon comment fait on ???
on balance un vrai faux sondage , et le fils du tzar jean sarkozy  trahit son ancien leader et le dézyngue en plein vol !!! 
Mais dans quel pays vit on ???
 
La «farce de Neuilly» fait jaser l'opposition
 
François Bayrou dénonce un climat «profondément malsain», Delanoë critique «une manière de faire de la politique qui (le) heurte». A Neuilly, le Nouveau centre lâche l'UMP.
  
 
Feu sur le système Sarkozy. Après le retrait de la candidature Martinon à Neuilly-sur-Seine, les réactions se multiplient, pour dénoncer le mode de fonctionnement du chef de l'Etat. Particulièrement offesif, François Bayrou (MoDem) dénonce ainsi les «grâces et disgrâces» de la «monarchie» Sarkozy, où les «histoires politiques se transforment perpétuellement en histoires de famille». «On ne transmet pas le pouvoir en démocratie par primogéniture mâle», s'est-il indigné hier face à l'implication du fils du président. Ce matin, il en remet une couche sur France Inter : cette crise est le symbole d'un climat «profondément malsain», dans lequel «le pouvoir donne de lui-même sa propre caricature».
Pour François Hollande, «la farce de Neuilly-sur-Seine déconsidère la fonction présidentielle dont on ne sait pas si elle appartient à la comédie légère, au théâtre de boulevard ou à la tragi-comédie». Le maire PS de Paris Bertrand Delanoë décrit pour sa part le cas de Neuilly comme «révélateur d'une culture politique, d'une manière de faire de la politique qui (le) heurte».

Quant au porte-parole de la LCR, Olivier Besancenot, il pense que le retrait de David Martinon, «est plus profond qu'un problème de casting». Pour lui, c'est carrément «une brèche supplémentaire dans le système Sarkozy». «Il y a de moins en moins de consensus dans les couches populaires. Sa politique révolte de plus en plus, et maintenant même dans les villes les plus riches de France on commence à douter», a-t-il ajouté. «Quand ça résiste en bas et que ça commence à se diviser en haut, c'est qu'il y a une situation nouvelle, c'est le signe d'une fragilité supplémentaire», pour le postier de la LCR.

«Erreur de diagnostic du président»

Sur place, premier dommage collatéral suite au retrait de Martinon : le Nouveau centre (NC) de Neuilly-sur-Seine, qui avait passé un accord avec l'UMP pour les municipales dans cette ville, annonce qu'il «remettait en cause» son soutien à l'UMP après l'éviction de David Martinon. «Le Nouveau Centre de Neuilly est tout à fait horrifié des méthodes qui ont amené trois personnes à contrer la candidature de David Martinon», a écrit la présidente NC de Neuilly, Claire de Lesquen. Le député UMP villepiniste Georges Tron a également ouvertement osé la critique. Pour lui, le retrait de David Martinon est d’abord le résultat d’une «erreur de diagnostic initiale» : son «parachutage» décidé par «le président de la République lui-même».

Yves Jégo, porte-parole de l'UMP, a pour sa part soutenu la décision de David Martinon. «L'UMP salue la décision de David Martinon» et «le travail qu'il a fait», a-t-il déclaré lors du point de presse de son parti. David Martinon «n'a épargné ni son énergie ni ses forces, au cours des six derniers mois», a ajouté le porte-parole estimant que «c'est un geste très digne, à la hauteur de ce qu'il est, de l'intelligence qui est la sienne». Et d'ajouter:  «L'avenir lui en sera reconnaissant». 

Partager cet article

Repost0