Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 17:14
Tzarko 1 er vient de se vanter " JE vais détruire la moitié des campements de roms illégau1 si ils sont illégaux pourquoi ont ils été tolérés si longtemps ?? Et pourquoi annoncer cela en cette période ??d' après vous ...
Repost 0
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 09:52

Pour plaisanter je pourrai dire que le préfet pourrait être un bon joueur de rugby, puisqu'il semble bien botter en touche!!!

 

 

En effet, le 7 juin dernier mon collègue et ami Patrick KANNER et moi même avions interpellé le Préfet de Région afin de l'alerter sur les projets d'implantation de porcheries "industrielles" en Flandre et plus particulièrement sur les communes d'Houtkerque, Bambecque, Oochtezeele et Noordpeene. 

 

Nous avions ainsi pleinement joué notre rôle d'élus de proximité en interpelant le représentant de l'Etat et en relayant les craintes et remarques des citoyens et élus du secteur.

 

Vous retrouverez le courrier adressé au Préfet en cliquant sur ce lien:

 

http://jeanschepman.over-blog.org/article-halte-aux-porcheries-industrielles-51863063.html

 

Nous demandions un entretien avec lui afin de discuter sereinement sur l'autorisation préfectoral qu'il a signé en faveur du projet d'Houtkerque faisant fi des observations et des oppositions locales.

 

Dans le courrier reçu ce jeudi 29 juillet parti de la préfecture le 26 juillet, Monsieur le Préfet nous assurent qu'il sera attentif à ce que l'instruction des dossiers se fasse dans le respect scrupuleux des règles et procédures relatives aux installations classées.

 

Il précise que pour le projet d'Houtkerque qui concerne je le rappelle 1972 animaux-équivalents, l'autorisation a été délivré car les conditions ont pu être clairement définies (?) dans les prescriptions fixées à l'exploitant conformément au code de l'Environnement.

 

Il précise également que pour prévenir tout risque de pollution accidentelle, des mesures de rétention de liquides sont prévues par l'article 17 de l'arrêté préfectoral. Mais que par ailleurs si les prescriptions de l'arrêté se révélaient insuffisantes pour la protection des intérêts mentionnés par l'article L155-1 du code de l'environnement, un arrêté complémentaire pourrait être pris.

 

Suite à notre courrier et à la pression citoyenne qui perdure depuis plusieurs mois, le préfet de Région  a demandé à l'ensemble des services de l'Etat concernés d'être vigilants sur le respect très strict des prescriptions fixées dans l'arrêté préfectoral.

 

Il indique qu'il est attentif à la qualité des eaux qui dans le cas de l'Yser sont utilisées pour la production d'eau potable pour nos voisins belges.

 

A la lecture de ce courrier, je m'attendais à obtenir des créneaux afin d'organiser une rencontre entre Monsieur le Préfet, Patrick KANNER et moi même, mais pour conclure il nous a été répondu que le Sous Préfet de Dunkerque se tient à notre disposition pour s'entretenir avec nous des futurs projets de porcheries.

 

Par cette réponse, je peux en conclure que le moratoire sollicité pour le projet d'Houtkerque a été rejeté implicitement et pour les futurs projets, une rencontre avec 2 Vice présidents  du Conseil Général du Nord et en particulier avec le 1er Vice Président ne peut être fixée qu'avec le Sous Préfet.

 

Je vais rapidement interpeler mon collègue et ami Patrick KANNER  afin de coordonner au mieux notre stratégie de réponse.

 

Repost 0
Published by jean schepman - dans Vice Président
commenter cet article
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 14:33

Voici l'image de ce courrier:  

Lettremrderosier1.jpg 

Repost 0
Published by jean schepman - dans SAGE YSER
commenter cet article
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 10:49

Le combat semble inégal sur le tapis mais au niveau des joutes verbales, rama Yade a su mettre David Douillet à terre!

 

David Douillet mériterait «la ceinture noire du ridicule». C’est Rama Yade qui le dit. Le député UMP et champion olympique de judo avait jugé fin juin que la ministre des Sports, Roselyne Bachelot, et sa secrétaire d’Etat, Rama Yade, avaient eu «des réactions trop passionnelles» et avaient «parfois manqué de recul» lors de la débâcle de l’équipe de France à la Coupe du monde de football en Afrique du Sud. Et, jeudi, le judoka préféré du président de la République a enfoncé le clou dans une interview à Var-Matin, expliquant qu’il accepterait volontiers de devenir ministre des Sports «si Nicolas Sarkozy le proposait». «On n’a pas à s’autoproclamer, ou à demander, ou à faire de la mendicité politique», a répliqué Rama Yade hier au micro d’Europe 1. «On fait son boulot, sereinement. Moi, je ne me préoccupe pas des ego et des états d’âme des uns et des autres.» David Douillet s’est défendu d’avoir voulu prendre la place de sa petite camarade, assurant que ses propos avaient été déformés et qu’il n’était pas «candidat à un poste en particulier.

 

Lire l'article complet sur Libération:

 

http://www.liberation.fr/politiques/0101649028-rama-yade-gagne-par-ippon-contre-david-douillet

Repost 0
Published by jean schepman - dans la faillite du gouvernement
commenter cet article
22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 09:21

Voiic ci dessous le lien d'un article rédigé par mon Fils Thibaut, journaliste pour Terra Eco, qui démontre que la réussite du développement durable n'est pas uniquement la prise de conscience de ses enjeux mais bien lorsque les citoyens font du développement durable sans le savoir !

 

 

http://www.terra-economica.info/A-Malmo-des-ecolos-malgre-eux,11560.html

 

 

 

 

Je vous demande si vous pouvez apporter vos remarques et commentaires en bas de l'article.

 

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 09:43

 

Je réagis suite à l'article paru dans le Phare Dunkerquois du 7 juillet 2010 et intitulé "Hondschoote met un carton rouge au Conseil Général". On peut d'ailleurs mettre cet article en parallèle au carton rouge que les opposants aux porcheries industrielles dans les Flandres ont adressé au Député apparenté UMP de la 14ème circonscription.

 

Je tiens ici à vous apporter des précisions importantes permettant aux habitants du Canton d’Hondschoote d’apprécier parfaitement les tenants et aboutissants de ce dossier.

 

Je rappelle ce giratoire au carrefour des RD 947/1055 a été créé dans le cadre du Contournement Sud de la commune de Hondschoote en 2005, dossier, initié par mon prédécesseur, que j’ai réussi à faire émerger malgré de nombreuses contraintes.

 

Dès la réalisation et à ma demande, l’aménagement paysager a été défini en concertation avec Monsieur le Maire d'Hondschoote.

 

Ce dernier lors de la réunion du 27 décembre 2005 a fait part aux services départementaux de son souhait d'implanter des vignes au niveau de l'anneau du giratoire afin de promouvoir le vin produit à Hondschoote. 

 

Hondschoote en effet, a la particularité d'avoir un vignoble, géré par l’association "Les Taste Wijn" que je félicite d’ailleurs pour son travail formidable.

 

Le marché d'aménagement paysager, dont l'entreprise titulaire est Littoral Espaces Verts", prévoyait :

la plantation de 200 pieds de vigne au niveau du giratoire et de ses abords, l'engazonnement du giratoire ainsi que la plantation d'arbres-tiges,

un an de garantie pour les pieds de vigne,

trois ans de garantie pour les arbres-tiges.

 

Ces pieds ont été plantés en mars 2008. En avril 2009, les services départementaux ont constaté avec l'entreprise que les pieds de vignes plantés étaient vivants mais ne s'étaient pour autant pas développés.

 

Les services ont constaté actuellement que, 50 pieds de vigne présentent une évolution positive. Leur développement semble assez lent mais rien ne garantit que les 150 autres plants évolueront dans le même sens.

 

Lors de la concertation initiale, il a été prévu que l'entretien ultérieur de l'ensemble des aménagements paysagers serait à la charge de la commune, pieds de vigne compris.  Une convention a été passée entre le Département et la Commune en ce sens. Elle prenait effet dès sa notification, soit le 15 janvier 2008.

 

Or à ce jour, la commune n'entretient aucun aménagement paysager. Pour des questions de responsabilité, elle ne souhaite pas intervenir tant que les arbres-tiges sont garantis. Pour autant, la période de garantie des vignes par l'entreprise est caduque.

 

L'entretien est donc assuré par défaut par les services départementaux. Compte-tenu de la fragilité de ces plants, une procédure  spécifique d'entretien, interne au Département,  a été mise en place. Avant tout intervention (rotofil), les agents départementaux protègent les pieds de vigne en plaçant dessus une balise en plastique.

 

En adoptant ce mode d'intervention, aucun plant ne peut être abîmé. Et je peux attester que les agents départementaux respectent ces consignes et ne peuvent être tenus responsables des dégradations commises sur les plants. Je précise cette donnée car dans l’article, les services du Conseil Général sont pleinement  visés  par ces remarques et critiques  de Monsieur SAISON; elles sont injustes et déplacées quand on connait le dévouement des age nts départementaux qui travaillent avec force à l’amélioration et l’entretien des aménagements routiers et ce souvent dans des conditions difficiles.

 

Monsieur SAISON aurait pu par exemple féliciter nos services pour les aménagements paysagers autour du Point Com.

 

Il faut signaler que lors du dernier entretien qui s’est déroulé fin juin 2010 , les services départementaux n'ont reçu aucune sollicitation de la Commune suite à leur intervention .

 

Je suis surpris de lire  cet article critiquant injustement l’intervention des services départementaux et par conséquent l’image du Département du Nord.

 

Le conseil Générall mène une politique exemplaire en matière de développement durable et notamment par la mise en œuvre des Routes HQE,. Il est d'ailleurs reconnu au niveau  national pour cette politique innovate.  

 

Je précise également que dans cet article, il n’est nullement mentionné que dernièrement la présence d'un cirque à proximité immédiate en mai 2010 auraient pu être la cause de dégradations. Les services départementaux ont constaté en effet que certains animaux du cirque auraient été attachés par un piquet au milieu des vignes du giratoire!

 

Ccompte tenu de ces éléments je vous laisse analyser objectivement ce dossier et contrebalancer ainsi les propos injustes et partisans du Maire d’Hondschoote.

 

Quant à moi, vous ne lirez jamais attaquer les services municipaux d'Hondschoote.

 

 

Repost 0
Published by jean schepman - dans routes départementales
commenter cet article
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 11:33

Voici l'excellent article de mon  collègue et ami Roger Vicot, Conseiller Général du Nord que je vous propose en lecture:

 

"Je reprends la « plume » après une longue, et exceptionnelle, interruption de trois semaines. Celles-ci ont été presque entièrement occupées par l’affaire Bettencourt, ou les affaires Woerth/Bettencourt. J’avoue que j’ai parfois eu du mal à suivre les rebondissements quasi multi-quotidiens de ce feuilleton. D’enregistrements pirates en gardes à vue, de perquisitions en contrats de travail, d’audit en fraude fiscale, de dons en enveloppes kraft, de listes de noms en dénégations… N’en jetez plus. Il s’agit bien là d’un autre monde que le mien, que le nôtre, que celui de la quasi-totalité des Français. Un autre monde, vraiment. Et il nous faut être vigilant sur ce que nous dénonçons. Prenons par exemple les 30 millions d’Euros que Lilianne Bettencourt a touché au titre du bouclier fiscal. Ce n’est pas la somme qui est choquante, et qu’il faut dénoncer… c’est le fait que cette somme colossale ait pu lui être versée le plus légalement du monde ; c’est le fait que le système concocté par le gouvernement actuel permette ce genre de chose. C’est un autre monde, basé sur un autre système de valeurs. C’est d’ailleurs pourquoi Eric Woerth a mis tant de temps, et a eut tant de mal à comprendre que ses postes de trésorier de l’UMP et de Ministre de budget étaient incompatibles, et qu’il y a problème lorsqu’on est censé contrôler ceux qui vous financent. Dans son monde à lui, l’argent permet tout, et je suis persuadé qu’il était sincèrement étonné que celà puisse choquer. Dans ce monde là, la notion de conflit d’intérêt n’existe pas, puisque l’intérêt permet tout.

C’est aussi parce que dans ce monde là l’argent est intouchable, sacré, que le plan de sauvegarde des retraites proposé par le même Woerth n’envisage pas un instant d’aller chercher des financements là où ils existent. Quand Martine Aubry propose de fiscaliser les stock-options, il n’y a là que logique. Elle ne propose pas une taxe supplémentaire sur les stock-options, mais simplement de les rendre imposables à l’impôt, dans la mesure où il s’agit de toute évidence de salaires différés. Dans le monde des Sarkozy, Woerth et autres, cette propositions est quasiment sacrilège. Supprimer les services publics oui, tailler dans toutes les dépenses du quotidien des Français oui, étrangler les collectivités territoriales oui… mais fiscaliser les stock-options, et bien non.

« Le veau d’or ? Il vaudra moins cher demain matin que le veau naturel« , écrit un jour Paul Valéry. Peut-être… sûrement… en attendant on se pince quand on regarde le calendrier électoral et qu’on constate que les prochaines élections présidentielle et législatives ont lieu dans… presque deux ans. C’est loin. Et si Sarkozy est « détruit par le fric« , comme l’indiquait l’hebdomadaire Marianne en une cette semaine, reste que de longs mois sont encore à sa disposition pour parachever son oeuvre de fossoyeur des services publics. L’interview (appelons cela comme cela…) du 14 juillet n’a laissé aucun doute sur sa volonté dans ce domaine. Les postes de fonctionnaires s’évanouiront encore par dizaines de milliers, et les services au public de manière identique. La crise a bon dos et permet au gouvernement d’appliquer aveuglément une doctrine ultra-libérale qui a montré ses limites, et mêmes ses échecs, partout. La pression des Français permettra-t’elle d’enrayer le mouvement… ? Peut-être, avec en parallèle un renforcement de la crédibilité du PS. Ce mouvement là est aussi en marche."

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 13:49

Le nombre d'erreurs et de mensonges, incroyable pour une intervention télévisée soit-disant préparée depuis un mois, est stupéfiant.

Outre les réactions négatives, sauf à l'UMP et dans les colonnes du Figaro, certaines déclarations de Nicolas Sarkozy ont été rapidement démenties. Ainsi, Pierre-Alain Muet, économiste et député socialiste du Rhône, a détecté 10 mensonges, plus ou moins grossiers, dans les propos présidentiels. d'autres démentis sont venus de toutes part.
Voici donc la liste des 20 mensonges de Nicolas Sarkozy.

1. «La France est le pays qui travaille le moins.» C'est faux: les salariés français travaillent en moyenne. 36,5 heures en 2008 par semaine, contre 34,6 heures en Allemagne, 34,5 heures au Danemark, 35,6 heures en Suède, 33,2 heures en Norvège, et 33,9 heures aux Etats-Unis.

2. «Les pays qui ont le plus réduit le chômage sont ceux qui ont augmenté le temps de travail». La réalité est ... inverse : Pierre-Alain Muet rappelle que «les pays qui ont le plus réduit leur temps de travail sont ceux qui ont le taux de chômage le plus faible. Les Pays-Bas (4,3 % en mai 2010) ; la Norvège (3,7 %), l'Allemagne (7,5 %), le Danemark (6 %) alors que le taux de chômage harmonisé approche 10 % en France

3. «Les 35 heures ont détruit la compétitivité». Faux : elle s'est améliorée de 1997 à 2002. Le solde extérieur de la France est redevenu négatif ... depuis 2002.

4. «La France est le pays qui taxe le plus les hauts revenus». Faux à nouveau. Grâce aux niches fiscales et à la faible taxation des revenus du capital, le taux d'imposition des plus riches reste faible : «Il est de 25 % pour les 1 000 plus hauts revenus et tombe à moins de 20% pour les 10 plus hauts revenus» note le député Muet. Et le taux d'imposition de Mme Bettencourt est estimé à 20%. Pas plus.

5. «La France est le pays qui taxe le plus les entreprises.» Toujours faux. Le taux d'imposition des bénéfices des grosses PME (> 500 salariés) est d'environ 20%, et inférieur à 13 % pour les entreprises de plus de 2 000 salariés.

6. «Le bouclier fiscal évite de verser plus de 50 % de ce que l'on gagne à l'Etat.» C'est argument a été maintes fois démonté. le bouclier fiscal protège le patrimoine et la rente, pas le travail.

7. «Il existait avant mon élection des contribuables qui payaient 100% d'impôt. C'est-à-dire qu'ils gagnaient 1.000, ils payaient 1.000. » Ce mensonge est l'un des meilleurs, le plus grossier, le plus énorme. Personne, en France, ne paye 100% d'impôt. Lundi soir, David Pujadas n'a même pas relevé. Faut-il rappelé que la tranche la plus élevée de l'impôt sur le revenu est de ... 40% ? Et même en ajoutant la taxation des revenus de l'épargne et du patrimoine (moins imposés que le travail), on ne parvient pas à ce chiffre mirobolant.

8. «Le collectif Sauvons la recherche ne s'exprime plus, les chercheurs ne font plus grève». Evidemment, la réponse n'a pas tardé. L'arroseur de l'Elysée s'est fait copieusement arrosé. Le collectif Sauvons la recherche s'est fendu d'un communiqué intitulé: «Aujourd’hui en France quand des chercheurs font grève, seul le chef de l’Etat croit qu’ils travaillent ». Et il a rappelé que l'année 2009 écoulée «a été marquée par une grève dans les universités et organismes de recherche comme on n’en avait pas vu depuis 1968.» Depuis 2007, on recense 1600 mouvements de grèves dans la recherche. La dernière manifestation date ... du 1er juin dernier.

9. «En 1997, les socialistes allemands ont supprimé l'impôt sur la fortune en Allemagne». On appellera cela un mensonge par omission : Sarkozy oublie de préciser que les Allemands, socialistes ou pas, n'ont pas supprimé les droits de succession sur l'héritage. Surtout, Sarkozy attribue aux socialistes allemands la décision politique de supprimer leur ISF. Ce n'est pas tout à fait ça : après une décision de leur Cour constitutionnelle du 22 juin 1995, les Allemands ont renoncé à leur ISF. De surcroît, cette décision de la Cour a été invalidée par une autre décision de justice depuis.

10. «Le bouclier fiscal existe en Allemagne depuis plus de vingt ans». Sarkozy récidive. Il n'y a pas de bouclier fiscal en Allemagne. Le président français, qui paraît-il use de Facebook, pourrait-il prendre la peine de regarder sur le Net à quel point cette récidive mensongère finit par amuser la galerie ?

11. «En 2008, les socialistes espagnols ont supprimé l'impôt sur la fortune en Espagne.» José-Luis Zapatero a rétabli une forte imposition sur le patrimoine depuis mars dernier, crise oblige.

12. «Il n'y a aucune raison que l'Etat s'impose une gestion rigoureuse et que les collectivités territoriales, notamment les régions, continuent une politique d'augmentation du nombre de fonctionnaires: 34.000 chaque année depuis 10 ans à compétence constante». Ainsi Sarkozy voulait-il dénoncer l'inflation des budgets régionaux. Le socialiste Martin Malvy, porte-parole de l'Association des régions de France (ARF) lui a répondu : l'Etat a transféré 80 000 fonctionnaires aux Régions ces dernières années.

13. Pour le défendre, Nicolas Sarkozy a qualifié le procureur de Nanterre de «juge». C'est faux. Il est procureur. C'est d'ailleurs toute la différence. Un procureur dépend du parquet, c'est-à-dire du ministère de la Justice. Unjuge est indépendant.

14. Le taux de chômage en France serait de 9,5%, et non pas de 10%. C'est faux. Il faut être précis, comme l'a rappelé Nicolas Sarkozy à David Pujadas. Le taux de chômage en France (Outre-mer comprise) est de 9,9% selon l'Insee.

15. Au début de son intervention, Sarkozy cite le «rapport extrêmement fouillé de l'inspection des finances» au sujet de l'éventuelle intervention d'Eric Woerth dans l'examen de la situation fiscale de Mme Bettencourt. Le rapport n'est pas de l'IGF mais de la seule responsabilité de son directeur, comme ce dernier le rappelle en préambule. De surcroît, il ne contient que 12 pages, et multiplie les précautions d'usage à cause du faible délai imparti à l'enquête (10 jours).

16. Aucune enquête sur les soupçons de conflit d'intérêt du couple Woerth ni sur le financement politique illégal n'a été conduite à ce jour.

17. A propos de la nomination des patrons de l'audiovisuel public, Sarkozy explique que ces nominations sont soumises à l'approbation des commissions culturelles du Sénat et de l'Assemblée Nationale. C'est faux. Ces deux commissions ont un droit de veto, au 3 cinquièmes. Elles n'approuvent rien. Bien au contraire, un obstacle majeur (3/5èmes de vote) leur est imposé si elles veulent contester la décision du Chef.

18. «En 35 ans, jamais on ne m'a accusé de quoique que ce soit de sérieux.» Sarkozy oublie simplement le Karachigate, et ces accusations émanant de la police luxembourgeoise. Rien que ça.

19. Selon Nicolas Sarkozy, la prise en compte de la pénibilité dans sa réforme des retraites, serait «un droit nouveau». C'est faux. Le principe même des régimes spéciaux des cheminots, des mineurs, et d'un certain nombre de professions jugées physiquement éprouvantes était cette prise en compte de la pénibilité. Sarkozy, qui se félicite de les avoir abroger (ce qui est également partiellement faux, mais c'est un autre sujet), devrait s'en souvenir...

20. Lundi soir, Sarkozy s'indignait aussi qu'on le soupçonne d'être allé chercher des enveloppes d'espèces chez le couple Bettencourt. Effectivement, certaines enveloppes étaient directement portées au siège de l'UMP, sur instruction du trésorier Eric Woerth. Mais cela, c'est la révélation du jour. Malgré ses efforts, le Sarkogate continue.

Repost 0
Published by jean schepman - dans le petit bonimenteur
commenter cet article
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 15:21

Suite à la tempête Xynthia et à la prise de conscience de la necessité de travailler sur les renforcements de digues de protection, le CEPRI (l e CEPRI est un pôle de compétences sur la prévention du risque d’inondation, à vocation nationale et européenne et à destination prioritaire des collectivités territoriales et des pouvoirs publics. C’est à la fois un acteur scientifique et technique au service de ses membres et un veilleur et relayeur d’opinion à l’échelle nationale.) a mis en place un groupe de travail sur la gestion des digues de protection et le Président de l'Assemblée des Départements de France, Monsieur Claudy LEBRETON a procédé à ma désignation pour reprsenter l'ADF au sein de ce groupe de travail.

 

Le travail effectué sur le territoire des Wateringues a porté ses fruits et je ferai le maximum pour défendre notre littoral à la fois à l'échelle locale qu'au niveau national.

 

 


Repost 0
Published by jean schepman - dans Vice Président
commenter cet article
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 14:58

SUite à la demande du Préfet, les sections de Wateringues du Nord et du Pas de Calais  participent financièrement aux travaux d'investissements indispensables que réalisent l'Institution Interdépartementale des Wateringues faute de financements nécessaires par l'Etat.

 

Aujourd'hui, j'ai le plaisir d'apprendre que la 1ère section de wateringues du Pas de Calais vient de rejoindre les acteurs locaux en apportant sa contribution et ce à la plus grande satisfaction de tous.

 

Repost 0
Published by jean schepman - dans wateringues
commenter cet article