Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 01:51
je sais ce n'est pas gentil de se moquer d' un monsieur qui vient d'etre nommé ministre d'un gouvernement  UMP !!!
Mais bon la moquerie  est bien gentille et trés vraie  !!!

bernard Kouchner ???  
il est un tiers mondiste et  deux tiers mondain !!!
Repost 0
19 mai 2007 6 19 /05 /mai /2007 01:48
voix du nord de jeudi grand  titre sur toute la page :"
INSTALLE"
DIS DONC ILS NE  SONT PAS TRES GENTILS LES JOURNALISTES !!!
A DUNKERQUE, traiter le nouvau président  " d'installé", c'est se moquer du monde !!!
wouah ,t as vu sarkozy, il est installé !!!
Repost 0
18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 20:57

j'ai reçu ce matin un appel inquiet d 'un habitant du secteur concerné au sujet de "la boucle ferroviaire qu'ils mettraient à Buyscheure "
Qui  a intéret à balancer de telles infos pour nuire au Conseil Régional  en cette période électorale ???
la vérité esr que Mr Domnique Plancke, conseiller régional, président de la commission transport a annoncé :
" les projets ne seront pas installés dans les flandres ni dans la 14eme ni dans la 15ème "
c'est clair, non ???

Repost 0
Published by jean schepman - dans dossier en cours
commenter cet article
18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 15:12
 Ca y est, c'est officiel, le candidat  Christian Vanneste est confirmé par l'UMP pour porter les couleurs du mouvement lors des élections du mois de juin dans la 10ème circonscription du Nord. Ce député sortant avait été condamné pour injures homophobes
Le député (UMP) du Nord Christian Vanneste sera candidat aux législatives sous l'étiquette CNI-UMP. Le 25 janvier 2007, cet élu avait été condamné pour "injures homophobes" par la cour d'appel de Douai.
 En janvier 2005, quelques semaines après la promulgation de la loi réprimant les propos injurieux ou diffamatoires "en raison de l'orientation sexuelle", il avait déclaré à La Voix du Nord que l'homosexualité était une "menace pour la survie de l'humanité". "Je n'ai pas dit qu'elle était dangereuse, j'ai dit qu'elle était inférieure à l'hétérosexualité. Si on la poussait à l'universel, ce serait dangereux pour l'humanité", justifiait-il.
 Quelques jours plus tard, Nicolas Sarkozy, alors président de l'UMP, avait pris ses distances avec Christian Vanneste. Cet élu ne "sera pas réinvesti aux législatives", avait-il assuré dans un entretien au Figaro:

Source : Le Figaro 31 janvier 2007.

Quel va être le sort du député UMP Christian Vanneste, condamné pour des propos homophobes ?

Nicolas Sarkozy : Il ne sera pas réinvesti aux législatives. Je condamne fermement ce qu’il a dit. Je ne veux ni de près ni de loin être associé à des propos homophobes. Depuis des années, j’accomplis un travail en profondeur sur l’ordre, le travail, la responsabilité, le respect. J’ai trop souffert d’une droite qui ne défendait pas ses idées pour prendre le risque de saboter cet effort en acceptant des propos caricaturaux.

***


Repost 0
17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 14:33

Les Français ne sont pas des paresseux !

 

Par Guillaume Duval, rédacteur en chef du mensuel Alternatives Economiques (www.alternatives-economiques.fr)

 

Il faut, parait-il, « réhabiliter la valeur travail ». Nicolas Sarkozy en a fait le thème central de sa campagne victorieuse. Il considère manifestement que la paresse actuelle des français est la cause principale des difficultés que rencontre le pays. Il s’agit là pourtant d’une contrevérité qui aurait du en bonne logique lui coûter l’élection tant le propos est insultant à l’égard des 22,5 millions de salariés, qui travaillent dur chaque jour, et des 2 millions de chômeurs, qui aimeraient pouvoir en faire autant. Les résultats de l’économie française ne sont pas, c’est vrai, toujours à la hauteur, mais c’est plutôt du côté des élites économiques dirigeantes qu’il faut en chercher les causes. Et les remèdes.  

Rien n’est plus faux en effet que ce préjugé tenace d’une France paresseuse : les salariés français figurent au contraire parmi les plus productifs au monde. Selon les chiffres du Bureau of Labor statistics, organisme officiel américain donc peu suspect de socialisme militant ou de francophilie excessive, un français qui occupe un emploi avait produit 71 900 dollars de richesses en moyenne au cours de l’année 2005. C’est certes moins que les 81 000 dollars produits par l’employé américain moyen mais significativement plus que les 64 100 dollars d’un anglais, les 59 100 des allemands ou encore les 56 300 dollars d’un japonais... Et même en matière de temps de travail, si Nicolas Sarkozy ne se contentait pas de répéter les poncifs que lui soufflent ses amis chefs d’entreprises, il saurait que les salariés français ne sont pas, et de très loin, ceux qui travaillent le moins en Europe. Selon Eurostat, l’organisme statistique officiel de l’Union, un salarié français travaillait en moyenne 36,4 heures par semaine au troisième trimestre 2006. Contre 36,1 dans l’ex Union à 15. Les français travaillent presqu’aussi longtemps que les anglais, 36,5 heures, et significativement plus que les danois, 34,6 heures, dont le modèle social est si envié, ou encore que les allemands, 34,5 heures, pourtant champions du monde de l’exportation. Sans parler des néerlandais qui ne restent en moyenne que 29,8 heures au travail chaque semaine. Dans l’ex Europe à 15, c’est en Grèce, 39,9 Heures, et au Portugal, 39,2 Heures, qu’on travaille le plus longtemps. Rattraper la Grèce et le Portugal, est-ce cela l’ambition de Nicolas Sarkozy pour l’économie française ?

Si, à niveau de richesses comparable, le chômage est plus important chez nous que chez nos voisins, c’est justement parce que ceux qui ont déjà un emploi sont particulièrement productifs. C’est la raison pour laquelle d’ailleurs la démarche des 35 heures était parfaitement censée. Et c’est pour la même raison, qu’en cherchant à allonger le temps de travail de ceux qui ont déjà un emploi, Nicolas Sarkozy ne ferait qu’aggraver le chômage. Quant aux chômeurs, soupçonnés de se complaire dans leur situation, il serait pourtant difficile de les pénaliser davantage qu’aujourd’hui afin de les obliger à trouver un emploi : les chômeurs français figurent déjà parmi les plus mal traités. En 2003, 10 des pays de l’ex Union à 15 dépensaient, en effet, davantage que la France pour indemniser leurs chômeurs, rapporté à leur PIB. Jusqu’à 2,7 fois plus par chômeur pour le Danemark ou les Pays Bas, mais aussi un peu plus pour le Portugal...  

Contrairement à ce que laisse entendre le nouveau président de la République, les salariés français ne sont donc pas des paresseux ni les chômeurs de l’Hexagone des profiteurs. Pour autant, il ne fait guère de doutes que les entreprises françaises rencontrent des difficultés importantes. Elles sont souvent à la peine sur les créneaux High tech en expansion et s’en sortent, en particulier, nettement moins bien sur le marché mondial que les entreprises allemandes. Et cela bien que le travail soit sensiblement plus cher Outre Rhin : 33 dollars de l’heure en 2005 pour un ouvrier de l’industrie contre 24,6 en France selon les chiffres du BLS. Si la paresse des salariés n’est pas en cause, ni le coût de leur travail, est-ce que les raisons de ces difficultés ne seraient pas à chercher plutôt en priorité du côté de la tête des entreprises ? Du côté de la faible qualité de leurs dirigeants et de l’inefficacité de leurs modes de gestion ? Quand on observe, par exemple, le gigantesque gâchis que l’incurie d’un Arnaud Lagardère, actionnaire de référence, combinée à la soif de pouvoir d’un Noel Forgeard a provoqué au sein d’Airbus, on se dit en effet que c’est surtout au niveau de ses élites économiques, de leur recrutement et de leurs habitudes de fonctionnement, que l’économie française aurait besoin d’une « rupture ». Mais évidemment il est plus naturel pour l’ancien maire de Neuilly, qui a recueilli un pourcentage record de 87 % des voix dans sa commune, de chercher à culpabiliser salariés et chômeurs plutôt que de bousculer ses amis patrons... 

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 23:07
encore une indemnité de départ  exorbitante pour un dirigeant d' EADS, qui demande, il a la loi pour lui, ...12 millions d'euros d'indemnité!!!
Pendant le meme temps on licencie dans l'entreprise et on donne 3euros aux salariés.
Nous attendons la réaction du nouveau président de la république, qui avait jugé ces procédés scandaleux !!!
Repost 0
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 12:59
                                   Monsieur le Sous-Préfet,
 
                       Je souhaite vous exprimer l’inquiétude manifestée par les agriculteurs, dans le cadre de la délimitation des zones inondables prévue dans le Plan de Prévention des Risques Inondations en Flandre.
 
                       La gestion d’un secteur inondable ne peut-être envisagée, que si elle résulte d’une large concertation entre l’état, les élus et les exploitants agricoles.
 
                       Je tiens beaucoup à cette méthode de travail qui permet d’impliquer sur ce dossier l’ensemble des partenaires, et cela dans un parfait esprit de concertation, malgré les intérêts parfois contradictoires.
 
                       Les agriculteurs contribuent pleinement à enrayer la désertification de l’espace rural, à l’occuper et à l’améliorer grâce à l’entretien du paysage naturel.
 
                       C’est là je pense un dossier important, qui doit mobiliser tous les acteurs effectuant un travail spécifique énoncé dans les dispositions du Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE).
 
                       Un projet aussi ambitieux implique une méthodologie que nous souhaitons connaître, afin de mieux appréhender les objectifs et les conséquences de la mise en place de ces zones inondables par la Direction Départementale de l’Equipement.
 
                       Dans cette attente et avec mes remerciements,
 
                       Je vous prie de croire, Monsieur le Sous-Préfet, à l’assurance de ma considération distinguée.
                                                                      Le Maire,
                                                                      Francis BASSEMON
Repost 0
Published by jean schepman - dans wateringues
commenter cet article
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 09:55
Le produit intérieur brut (PIB) de la France a progressé de 0,5% au premier trimestre 2007 en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO) après une progression de +0,5% au quatrième trimestre 2006, selon les premiers résultats des comptes nationaux trimestriels, publiés mardi 15 mai par l'Insee.
Les 39 économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une croissance du PIB de 0,7% au premier trimestre, leurs prévisions s'échelonnant de +0,2% à +0,8%. 

On est bien loin des informations données lors de la période électorale par Monsieur BRETON  qui vient comme par hasard après les résultats du 6 mai de démentir les chiffres de plus de 2,5% qu'il prévoyait pour 2007

Ce résultat reste cependant  conforme aux prévisions de l'Insee, mais inférieur aux attentes de la Banque de France et du gouvernement , plaçant la croissance française sur un rythme annuel proche de 2%.

LES DESILLUSIONS COMMENCENT MEME SI CELA FAIT 5 ANS QUE NOMBRE D ENTRE NOUS LE SAVENT
Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 12:27
Voici un article de la Voix du Nord de ce jour concernant la GROGNE des pêcheurs du Nord qui ne digèrent pas la loi sur l’eau
La nouvelle loi sur l’eau adoptée à l’arraché par l’Assemblée nationale, le 30 décembre 2006, agite le bocal des pêcheurs. Elle a monopolisé le congrès annuel de la fédération du Nord, samedi à Lesquin.
Devant les représentants des quelque 122 associations agréées de pêche et de protection du milieu aquatique (AAPPMA) qui réunissent dans le Nord 35 000 sociétaires, l’essentiel du discours du président Jean-Marie Baras a porté sur la fameuse loi sur l’eau et les milieux aquatiques qui vient bousculer la loi pêche de juin 1984 et la première loi sur l’eau de 1992.
La principale récrimination des pêcheurs vise la standardisation des permis au travers de la cotisation pêche milieu aquatique (CPMA). Ainsi les personnes à mobilité réduite (invalides à plus de 85 %) et les conjoints des pêcheurs, jusqu’alors exonérés de payer un permis annuel, doivent débourser 49,50  E. Autre effet pervers : les deux taxes d’avant, la TR1 à 17,50 E pour le poisson blanc et la complète à 29,50 E pour le carnassier, sont remplacées par une redevance unique à 28 E. Ce qui est injuste pour les nombreux pratiquants qui ne pêchent jamais le brochet. Les changements législatifs jettent aussi aux orties le sacro-saint principe « pollueur-payeur ». Charles Buchenet, 84 ans, pilier de la Noquette de Masnières qui fête son siècle d’existence en juin, résume bien la situation : « Comme en 1984, on a escamoté l’essentiel, à savoir une taxe applicable à tous les pêcheurs de France. Seul à supporter les taxes, le secteur public ne pourra tenir tête longtemps aux pêches commerciale et privée. » 
FRANCIS THUILLIEZ journaliste de la Voix du Nord 
 Il semble donc bien qu'il y ait un gros problème pour les pècheurs, malgré ce qu'a déclaré le député jean pierre Decool !!!
Repost 0
Published by jean schepman - dans Vice Président
commenter cet article
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 10:43

Du 7 au 13 mai dernier, le CPIE Flandre Maritime et ses partenaires associatifs et institutionnels tel le CONSEIL GENERAL DU NORD ont organisé une manifestaion pour fêter la mer.
Une semaine entière consacrée à la découverte du littoral, de ses richesses, de ses surprises, et de ce qui le menace.

Cette Semaine de la Mer a été l'occasion unique de fêter la Mer et d'apprendre à la préserver. Le vent a certes empecher quelques actions mais je salue ici la réussite de ce projet.

J'ai pu inaugurer le 8 mai dernier cette manifestation, voir les photos ci dessous.

SDM070508-050.jpg SDM070508-051.jpgSDM070508-055.jpg

Repost 0
Published by jean schepman - dans Vice Président
commenter cet article