Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 11:33

Les Départements du Nord, du Pas-de-Calais et la Province de Flandre occidentale (région de Bruges, Courtrai, Ypres…) organisent la 12ème édition des « Portes ouvertes des ateliers d’artistes » les 16, 17 et 18 octobre 2009.

Dans les trois territoires, des artistes amateurs et professionnels ouvriront gratuitement leur porte au grand public aux côtés des associations de plasticiens, des galeries associatives et des écoles d’art. Sculpteurs, peintres, photographes, designers, créateurs multimédia (…) inviteront les amateurs d’art à venir découvrir des œuvres et ateliers parfois insolites.

En 2008, dans le Nord, près de 40 000 visites ont été effectuées chez plus de 900 artistes répartis dans 495 ateliers.

Un carnet de route, recensant les ateliers à visiter, les coordonnées des artistes, ainsi que des informations pratiques
(horaires d’ouverture, possibilité ou non d’accueillir des personnes à mobilité réduite et/ou des groupes scolaires…), sera proposé. Afin de faciliter l’itinéraire des visiteurs, des cartes par territoire géographique et par ville (pour les villes de Cambrai, Douai, Dunkerque, Lille, Roubaix, Tourcoing, Valenciennes), sont intégrées à ce carnet de route.

Ces documents sont disponibles sur simple demande sur ce site Internet, par téléphone ou dans les mairies, les offices de tourisme, les syndicats d’initiative et les lieux culturels à partir de septembre.

 

http://www.cg59.fr/poaa/accueil.aspx

 


Repost 0
Published by jean schepman - dans Vice Président
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 14:55

Journée du samedi 5 juin 2010

         

 

11 H 00           BOURBOURG

Rendez-vous au parking

du Collège Jean Jaurès

Inauguration de la rue Anicet Bassemon

et du Plateau Multisports - rue Verte

 

 

12 H 30           Déjeuner avec M. BASSEMON

 

15 H 00           HOUTKERQUE

Kermesse des écoles du RPI de Bambecque,

Houtkerque et Oost-Cappel

à l’école

 

16 H 00           HONDSCHOOTE

Kermesse de l’école maternelle

Emile Coornaert

(amener les lots)

 

Journée du dimanche 6 juin 2010

 

12 H 00           LES MOËRES

Tournoi de Football

Repost 0
Published by jean schepman - dans agenda et rdv
commenter cet article
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 09:27

Et hop encore un nouveau couac pour le grenelle de la mer!

 

Avec l'UMP les bonnes intentions ne sont jamais suivis d'effet!!!

merci Borloo et Tsarko1er !!!

 

link

 

 

Repost 0
Published by jean schepman - dans Grenelle de l'environnement
commenter cet article
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 08:04

HONDSCHOOTE :

le mercredi 2 juin 2010 de 17 h 30 à 19 h 00 au Point Relais Services (Point Com) – 1, rue de Cassel

 

 

REXPOEDE :

le mardi 8 juin 2010 de 17 h 30 à 19 h 00 face à la Mairie

 

 

WARHEM :

le mardi 15 juin 2010 de 17 h 30 à 19 h 00 au Foyer Rural

 

  OOST CAPPEL

le mercredi 23 juin de 17h30 à 19h00 en mairie

 

GHYVELDE :

le samedi 26 juin 2010 de 10 h 00 à 12 h 00 à la Mairie

Repost 0
Published by jean schepman - dans agenda et rdv
commenter cet article
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 15:16

Voici un lien vers le site du   magazine Terra Eco dans lequel vous pouvez retrouvez l'ensemble des articles que mon fils a déjà écrits et publiés:


http://www.terra-economica.info/_Thibaut-Schepman,720_.html

 

Merci de votre soutien et de vos commentaires!

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 14:23

Au delà des protestations des conseillers généraux, l'inquiétude grandit  chez les édiles locaux et particulièrement les maires, pour preuve,  l'article relatif à l'intervention de Patrick Masclet.

 

Je le connais bien et, comme le précise l'article, il ne passe pas pour un « rebelle ».

 

Le président de l'Association des maires du Nord donne plutôt dans le consensus.

 

Mais hier devant ses collègues de toutes tendances, le maire UMP d'Arleux a pris ses distances avec le projet gouvernemental de réforme territoriale.

 

« Si les maires ne deviennent que des intendants, ils rendront leur tablier », prédit le porte-parole des maires nordistes.

 

Les inquiétudes sont de plusieurs types. Elles sont d'abord financières. Le gel pour trois ans des 50 milliards d'euros de dotations que l'État affecte aux collectivités va se traduire par une perte de pouvoir d'achat pour les communes.

 

« Heureusement, le fonds de compensation de la TVA n'est pas inclus dans ce gel », soupire Patrick Masclet. « La maîtrise des dépenses ne doit pas impacter l'investissement », explique Marc-Philippe Daubresse venu avec sa double casquette de maire de Lambersart... et de membre du gouvernement.

Regroupements d'office

Autre inquiétude : le projet envisage d'affecter la taxe foncière aux métropoles ou aux intercommunalités et d'en priver les communes. « La liberté de la commune, c'est celle de fixer l'impôt, il faut préserver son autonomie fiscale, ne pas la placer sous dépendance de la métropole en ne lui laissant pour seule marge que la taxe d'habitation », plaide Patrick Masclet.

L'élu du Douaisis se méfie également d'une réforme qui permettrait des regroupements d'office de communes sous l'autorité du préfet ou qui attribuerait des compétences aux intercommunalités sans l'accord des communes concernées.

À la fois maire (PS) de Maubeuge, président d'agglo et vice-président du conseil général, Rémi Pauvros ne fait pas mystère d'une autre source de préoccupation : le futur des subventions que le conseil général accorde aux communes pour certaines réalisations en matière d'aménagement, de sport ou de culture. « Nous sommes inquiets sur la capacité que nous aurons à assurer des compétences volontaristes », confie l'élu de la Sambre.

Invité d'honneur de cette journée, le président du Sénat, qui a enchaîné cinquante assemblées de maires, se veut plutôt rassurant(notre édition d'hier). Gérard Larcher plaide pour une nouvelle forme de péréquation entre collectivités « sinon, avec la réforme, nous aurons des territoires plus pauvres et d'autres plus riches ». En disant cela, le maire de Rambouillet ne prêchait pas pour sa paroisse.

Repost 0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 13:36

Vendredi 4 juin 18h30 je représenterai le Président Derosier pour l'inauguration des travaux de réfection du Retable du Rosaire de l'Eglise de Warhem.


 

Je compte sur la présence de nombreux amis du canton afin de venir  partager ce  moment   et surtout  admirer ce magnifique trésor du patrimoine culturel de Warhem, du canton et des Flandres.

 

 

Repost 0
Published by jean schepman - dans canton d'hondschoote
commenter cet article
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 10:27

Source la Voix du Nord:

Le projet de réforme territoriale inquiète les élus locaux.

Patrick Masclet ne passe pas pour un « rebelle ». Le président de l'Association des maires du Nord donne plutôt dans le consensus. Mais hier devant ses collègues de toutes tendances, le maire UMP d'Arleux a pris ses distances avec le projet gouvernemental de réforme territoriale.

« Si les maires ne deviennent que des intendants, ils rendront leur tablier », prédit le porte-parole des maires nordistes. Les inquiétudes sont de plusieurs types. Elles sont d'abord financières. Le gel pour trois ans des 50 milliards d'euros de dotations que l'État affecte aux collectivités va se traduire par une perte de pouvoir d'achat pour les communes. « Heureusement, le fonds de compensation de la TVA n'est pas inclus dans ce gel », soupire Patrick Masclet. « La maîtrise des dépenses ne doit pas impacter l'investissement », explique Marc-Philippe Daubresse venu avec sa double casquette de maire de Lambersart... et de membre du gouvernement.

Regroupements d'office

Autre inquiétude : le projet envisage d'affecter la taxe foncière aux métropoles ou aux intercommunalités et d'en priver les communes. « La liberté de la commune, c'est celle de fixer l'impôt, il faut préserver son autonomie fiscale, ne pas la placer sous dépendance de la métropole en ne lui laissant pour seule marge que la taxe d'habitation », plaide Patrick Masclet.

L'élu du Douaisis se méfie également d'une réforme qui permettrait des regroupements d'office de communes sous l'autorité du préfet ou qui attribuerait des compétences aux intercommunalités sans l'accord des communes concernées.

À la fois maire (PS) de Maubeuge, président d'agglo et vice-président du conseil général, Rémi Pauvros ne fait pas mystère d'une autre source de préoccupation : le futur des subventions que le conseil général accorde aux communes pour certaines réalisations en matière d'aménagement, de sport ou de culture. « Nous sommes inquiets sur la capacité que nous aurons à assurer des compétences volontaristes », confie l'élu de la Sambre.

Invité d'honneur de cette journée, le président du Sénat, qui a enchaîné cinquante assemblées de maires, se veut plutôt rassurant(notre édition d'hier). Gérard Larcher plaide pour une nouvelle forme de péréquation entre collectivités « sinon, avec la réforme, nous aurons des territoires plus pauvres et d'autres plus riches ». En disant cela, le maire de Rambouillet ne prêchait pas pour sa paroisse.

Repost 0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 10:00

Voici la réponse que je lui apporte:

 

"je remercie Mr Jean Pierre Decool, Député apparenté UMP de la précision qu'il m'apporte suite à mon article sur les postes supprimés dans l'éducation nationale;

 mais j'aimerais cependant  qu'il me confirme son  vote en  faveur du  budget de l'Education Nationale, qui entérine la suppression de postes pour  les prochaines rentrées  par:

 le non remplacement d'un fonctionnaire sur 2 partant à la retraite (11 000 postes !!! à   ajouter à ceux déjà supprimés les dernières rentrées, pour mémoire: environ 40.000 postes dans l’Education nationale entre 2008 et 2010.)

 

Il m'apparaît important de demander à Mr jean Pierre Decool si à Paris, à l'Assemblée Nationale, il a voté ce budget qui de facto entraine la suppression de postes dans l'éducation nationale et en particulier pour le secteur rural.

 

Dans ce cas là, on ne peut pas à Paris voter pour le budget et protester au niveau local sur les conséquences de cette politique de casse du service public!!

 

A moins évidemment qu'il n'aie pas voté en tant que député apparenté UMP le budget porté par ...  le Gouvernement UMP qu'il soutient.

 

Pour conclure, il me serait agréable que le député Apparenté UMP (puisqu'il est un lecteur assidu de mon blog) puisse  répondre    aux informations suivantes:

 

Le ministère de l’Education nationale a diffusé aux recteurs une douzaine de pistes permettant   supprimer des postes de 2011 à 2013, dans le cadre de la politique de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite;

 pour cela, le «schéma d’emplois 2011-2013» énumère une douzaine de pistes, déclinées en autant de fiches thématiques.

En primaire, il s’agirait

d’augmenter les effectifs par classe,

de continuer à diminuer la scolarisation des enfants âgés de deux ans en maternelle,

d’augmenter le nombre de professeurs vacataires (non-titulaires) pour faire des remplacements courts ou encore

de transférer la formation continue des enseignants, «principale variable d’ajustement du remplacement», en dehors du temps scolaire (mercredi après-midi et vacances).

A l’école élémentaire (six-onze ans), la suppression d’environ «un millier d’emplois» d’intervenants extérieurs en langue vivante et d’assistants étrangers est évoquée, ce qui «devrait être sans conséquence sur l’enseignement des langues», selon le ministère!!!

 

Les électeurs et citoyens aimeraient avoir une réponse précise et non une formule du  genre  : "je ne polémiquerai pas!!! "

 

je respecte les choix du député apparenté UMP Jean Pierre Decool mais les citoyens veulent de la transparence et des engagements clairs!

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 09:36

Lors du point presse hebdomadaire Benoît Hamon a exprimé «l'émotion du PS et sa condamnation à l'action inacceptable et très choquante d'Israël contre la flottille humanitaire» dont «l'existence est la conséquence du blocage de Gaza».

 


«Nous sommes confrontés à une crise internationale», a dit Benoît Hamon qui a demandé «des réponses sous la forme d'une réunion immédiate du Conseil de sécurité des Nations unies : d'abord pour éviter l'embrasement» et «faire baisser la tension», et «ensuite pour espérer que les Etats-Unis, cette fois-ci, s'associent à une condamnation solennelle de l'opération» qui «oblige le gouvernement israélien à bouger».


Déplorant «l'usage de la force par Israël (qui) s'est conclu par un bain de sang», le porte-parole du PS a souligné la «nécessité d'une réponse internationale rapide qui (...) associe les Etats-Unis» afin de «faire évoluer» les positions du gouvernement israélien.


«Tant que le blocage de Gaza sera considéré comme un principe fondamental de toute action d'Israël, ce sera très compliqué de faire évoluer de manière positive la situation au Proche-», a conclu Benoît Hamon.

Repost 0
Published by jean schepman - dans Parti Socialiste
commenter cet article