Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 14:14
Depuis ce matin, je suis en connexion avec France 3 qui va réaliser un reportage sur la comparaison entre notre territoire et le littoral atlantique suite au passage de la tempête de ce week-end.

J''espère que le message que je veux faire passer sera bien retranscrit et notamment mon analyse sur l'absence de préventif pour notre littoral à l'instar de ce que nos amis néérlandais programment depuis des décennies!!!


Pour terminer leur visite, les journalistes viennent m'interviewer dans mon bureau à Lille en fin d'après midi, le reportage est prévu d'être diffusé demain midi ou demain soir!
Repost 0
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 11:48
La tempête qui a dévastée, ce week-end, le littoral atlantique causant de nombreux dégâts très importants et qui,hélas, a entraînée le décès de plusieurs dizaines de personnes en Vendée et en Charente-Maritime en particulier, sera particulièrement étudiée par les services de l'Institution Interdépartementale des Wateringues. En effet, on peut tout à fait se poser la question:
Et si cela arrivait dans le dunkerquois et sur notre littoral de la Côte d'Opale?

Après les dégâts, les services de la sécurité civile (ETAT) ont et vont financer les sauvetages et les remises en état des infrastructures touchés par cette tempête dite "parfaite" par les météorologues.

Plusieurs dizaines voir centaines de millions d'euros seront à débloquer pour répondre aux besoins des populations concernées.

Quant à moi, je le répète depuis des années, ne serait-il pas plus intelligent de prévoir ce qui risque d'arriver et de faire les travaux nécessaires de renforcement de la défense de notre trait de côte (digues, dunes, etc..) ?

Ce matin, par pure coïncidence j'ai été destinataire d'une invitation pour visiter en avril la province de Zelande aux Pays-Bas afin de nous présenter le plan DELTA qui ne peut que laisser pantois les élus locaux français au regard de l'ampleur de l'investissement prévu : 100 milliards d'euros pour les 100 ans à venir. Et dire que je me bats pour arriver à financer des travaux qui s'élève à quelques centaines de milliers d'euros voire le million d'euros.


Voici le texte qui rappelle le contexte, j'attire votre attention sur la partie relative à notre territoire:

Contexte : Le Washington post titrait à l’occasion du sommet de Copenhague « la défense néerlandaise contre le changement climatique : s’adapter » . Les Pays-Bas, très exposés à la montée du niveau des mers et aux effets du changement climatique concernant  en particulier leur zone côtière où résident plus de 80% de la population et de l’activité économique du pays, ont adopté un programme ambitieux jusqu’en 2100 pour s’adapter au changement climatique. Ce programme Deltasera financé grâce à un fond qui devrait être doté en fin de compte de près de 100 milliards d’euros, soit près de 70€ par personne, par an et pendant cent ans ! Il repose sur 3 piliers : la protection contre les inondations, l’amélioration de l’environnement et de la biodiversité, et le développement socio-économique. Il prendra en compte en particulier le réaménagement de la zone littorale mais également le reste du territoire, alliant gestion du territoire, gestion de l’eau et gestion des risques, tout en développant une économie « verte » qui a pour objectif de devenir leader mondial en matière de prévention des inondations et d’adaptation au changement climatique.

En France, à moins de 80km des Pays-Bas, l’approche en la matière reste encore très timide même si des études importantes sur les risques encourus ont été entreprises récemment car beaucoup d’outils n’existent pas encore ou doivent encore être mis en place, notamment avec la loi Grenelle 2 et la transposition et la mise en œuvre de la directive inondations. Ce programme a donc pour objectif de sensibiliser des élus du Nord à l’approche néerlandaise et de (mieux) connaître les outils développés ou à développer en matière d’adaptation au changement climatique.

 

 

Il y a encore du chemin à faire, mais je reste déterminé !!

Repost 0
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 11:32

Agenda Elections Régionales

 

 

03/03 10H : MARCHE DE WORMHOUT (RDV DEVANT KIOSQUE)

03/03 16H : PORTE A PORTE A GHYVELDE (RDV MAIRIE)

04/03 19H : MEETING A DUNKERQUE AVEC DANIEL PERCHERON

05/03 10H : MARCHE D’ HONDSCHOOTE

05/03 16H : PORTE A PORTE A HONDSCHOOTE (RDV MAIRIE)

05/03 18H : POINT PRESSE A HONDSCHOOTE

08/03 10H : MARCHE DE BERGUES (RDV DEVANT BEFFROI)

10/03 10H : MARCHE DE WORMHOUT (RDV DEVANT KIOSQUE)

12/03 10H : MARCHE DE WATTEN

14/03 : 1er TOUR DES ELECTIONS

14° circonscription du Nord
Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 10:29
PERMANENCES
MARS 2010
HONDSCHOOTE :
le mardi 9 mars 2010 de 18 h 00 à 19 h 30 au Point Relais Services (Point Com)
1, rue de Cassel
GHYVELDE :
EXCEPTIONNELLEMENT

le samedi 13 mars 2010 de 10 h 00 à 12 h 00 à la Mairie

REXPOEDE :

le mercredi 31 mars 2010 de 18 h 00 à 19 h 30 face à la Mairie
Repost 0
Published by jean schepman - dans agenda et rdv
commenter cet article
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 09:53
Mais que viennent ils faire dans cette galère ?

Le CPNT qui se disait complètement apolitique et qui défendait une certaine idée de leurs activités a décidé de se rallier à la Droite. Ce que je leur prédis? Une défaite à la clé!

Mes très nombreux amis chasseurs qui votent à gauche notamment constatent avec regret la politisation du CPNT ....


Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 14:58
A la demande de nombreux lecteurs et citoyens voici une image relative à l'explication des travaux qui débuteront prochainement à l'écluse Tixier sous la maitrise d'ouvrage temporaire de l'Institution Interdépartementale des Wateringues.

En cliquant sur l'image, vous accèderez au site de l'Institution pour une meilleure lisibilité!
Bulletin-info-Tixier-1.jpg

Repost 0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 14:31
Ce mercredi matin j'ai participé avec des militants socialistes du canton à la distribution de tracts sur Ghyvelde pour défendre le bilan et le projet des socialistes pour le Conseil Régional Nord Pas de Calais.

Ce premier acte militant est le premier d'une longue série de distributions, de points presse et de meeting publics.

Voici le programme pour les 15 prochains jours:

Mercredi 3 mars : distribution à Ghyvelde à 16 h
vendredi 5 mars : distribution sur le marché et porte à porte à Hondschoote
Vendredi 5 mars à 18h30 point presse avec la candidate socialistes des Flandres Maritime Odile Lesage à Hondschoote

le jeudi 4 mars 19h : grand meeting à Dunkerque au Kursaal en présence de Daniel Percheron et des candidats du dunkerquois !

le samedi 6 mars à Cassel, Grand-Place réunion débat avec les élus et militants du secteur et les candidats de Flandre intérieure et Maritime, en présence de Daniel PERCHERON, Bernard DEROSIER et Martine FILLEUL.
Repost 0
Published by jean schepman - dans Parti Socialiste
commenter cet article
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 11:05
LIGUE DES DROITS DE L’HOMME
Fédération du Nord, 5 rue de Saint-Omer 59 000 Lille COMMUNIQUE
Le groupe pétrolier TOTAL entend stopper son activité de raffinage sur le site de Dunkerque.
Cette décision brutale privera de leur emploi les 370 salariés et les 400 sous-traitants de la raffinerie, mais le pétrolier n'en a pas vraiment cure.
Il ne se préoccupe pas davantage du marasme que provoquera ce repli d'une région déjà fortement touchée par un chômage atteignant plus de 13 % de la population active : la fermeture du site entraînera en effet des conséquences extrêmement graves sur l’ensemble de la façade littorale de la région
La fédération du Nord de la LDH et sa section de Dunkerque demandent le maintien des activités du site, soutiennent l'action menée avec leurs syndicats par les salariés du site, en grève depuis le 12 janvier, dénoncent l'hypocrisie d'un groupe qui vient d'annoncer un profit annuel de 8 milliards d'euros et propose un projet de délocalisation basé sur la seule recherche inacceptable de toujours plus de profits.
Après l’affaire de l’Erika et le soutien de fait à la junte birmane, la délocalisation de TOTAL Dunkerque est une nouvelle démonstration du cynisme de ce grand groupe industriel.
Lille, le 16 février 2010
Gérard Minet,
président de la Fédération du Nord de la LDH
Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 13:55

Depuis le 12 janvier, les travailleurs de Total ont engagé un véritable bras de fer avec leurs Dirigeants qui entendent fermer leur outil de travail, la Raffinerie des Flandres. Rien de sérieux ne justifie une telle initiative patronale, si ce n’est à terme d’augmenter les marges financières de TOTAL par le transfert progressif des productions d’essences et de gazoil des raffineries françaises vers celles de l’étranger, la raffinerie de Jubail en Arabie Saoudite en tête. Total qui après avoir engrangé 50 milliards € de bénéfices nets sur 5 ans, s’apprête à distribuer à nouveau plus de 8 milliards € à ses actionnaires  !

 

Les conséquences d’une telle fermeture, si elle devait se confirmer, seraient immanquablement très importantes sur le Dunkerquois :

 


-     Ensuite pour le port de Dunkerque dont la raffinerie assure plus de 20 % du chiffre d’affaire, hors période de crise. Plus grave, l’impact à peu près identique sur les services portuaires, tel que le lamanage, induirait une spirale de désengagement de ces services nuisant, à terme, à toute l’activité portuaire et de fait à l’attractivité même de Dunkerque.

 

-    Mais aussi sur les industries qui développent des synergies avec la raffinerie, dont plusieurs sont représentées dans notre Pôle Chimie du Littoral Dunkerquois et qui verront leur résultats économiques en pâtir… avec les risques d’en faire supporter les conséquences aux salariés.

 

 

Si Total ferme son raffinage à Dunkerque, comment éviter que les grandes entreprises locales ne suivent pas le même raisonnement. Le port,  les synergies, la casse industrielle, nous ne voulons pas cette spirale infernale !

 

Nos entreprises, l’avenir de nos emplois sont directement concernés !!

 

Le Dunkerquois subit une montée importante du chômage (+ 17 % de 2008 à 2009).
Le patronat utilise la crise pour en faire supporter le poids aux travailleurs et à leurs familles : cela suffit 
!!!!!
 

 

TOUS A DUNKERQUE LE 12 FEVRIER 

dès 15 heures place Jean Bart, pour dénoncer l’attitude de ces patrons, pour exiger le plein emploi dans nos entreprises et une autre alternative que la perspective du déclin pour notre localité et notre région !

 

 

 

Repost 0
Published by jean schepman - dans agenda et rdv
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 14:43
Voici le texte du courrier qu'adresse Mr Daniel RONDELAERE, Premier Vice Président du SDIS à André Figoureux, Président de la CCCB et surtout le représentant de l'UMP local, (même technique et même façon d'agir pour traiter des dossiers que ceux qui nous gouvernent)
Je connais bien Mr Daniel RONDELAERE et la teneur du courrier reflète bien l'agacement qu'il a pu ressentir de la prestation de Mr Figoureux!
ET TOC!


Monsieur le Président,

Lors de notre rencontre du 2 février dans vos locaux à propos de la réforme des contributions au SDIS, vous avez mis en cause la qualité des secours à personne du fait d’un problème de rapidité d’intervention des sapeurs pompiers, en affirmant que lors d’une intervention pour accident de cyclistes sur le territoire de votre commune, 32 minutes s’étaient écoulées entre l’appel et l’arrivée des secours.

J’ai naturellement immédiatement fait procéder aux recherches et vérifications qui s’imposaient, notamment au moyen de l’écoute des bandes d’enregistrement qui sont conservées par les services du SDIS, et ce, afin d’éclaircir les circonstances de cette intervention. Je vous ai par ailleurs, lors de notre réunion, spontanément alerté sur la gravité de vos assertions, prononcées en présence de la presse.

Je suis donc en mesure de vous apporter les éléments d’information suivants.

L’intervention dont vous avez fait état s’est déroulée le 21 décembre 2009. La personne accidentée, cycliste au fossé, a appelé non le 18 mais sa sœur, au moyen de son téléphone portable. C’est ce tiers qui a contacté les pompiers, à 7 heures 57 précisément, sans pouvoir indiquer la localisation du lieu de l’accident, que cette personne situait approximativement entre Wylder et Téteghem. Après une rapide discussion avec cette personne, mesurant l’incertitude qui persistait, les sapeurs pompiers lui ont demandé communication du numéro de téléphone portable de la victime et l’ont appelée en direct pour plus de précisions.
A 8 heures 06, c'est-à-dire 9 minutes après le premier appel, dès que les informations recueillies ont permis une localisation à peu près correcte de l’endroit de l’accident, le centre d’incendie et de secours de Wormhout a été déclenché.


Le départ du VSAV (véhicule d’assistance et de secours aux victimes) est intervenu à 8 heures 12, soit un délai de rassemblement des sapeurs pompiers volontaires du centre d’incendie et de secours de 6 minutes, tout à fait correct au regard des exigences du SDACR (schéma départemental d’analyse et de couverture des risques). L’arrivée sur les lieux a été enregistrée à 8 heures 15, soit 3 minutes plus tard.

Au total, il s’est donc écoulé entre le 1er appel au 18 et l’arrivée sur les lieux, 18 minutes, dont 9 ont été « perdues » en recherches de localisation, ce qui ne saurait être imputable aux sapeurs pompiers. A titre de comparaison, je précise qu’avec une adresse claire donnée dès le premier appel, les secours sont habituellement déclenchés dans la minute.

 

Il me semble qu’il doit être particulièrement souligné dans cette affaire, que le centre d’incendie et de secours de Wormhout n’a mis que 9 minutes, à partir de son déclenchement, pour prendre en charge de la victime.

 

Vous comprendrez, Monsieur le Président, que je regrette vivement que vous n’ayez pas fait preuve de davantage de prudence et de mesure dans vos propos à l’occasion de notre échange.

Même si, statistiquement, sur les 142.000 interventions effectuées en 2009 par les sapeurs pompiers du Nord, je mesure qu’il est quasiment inévitable que quelques-unes se soient déroulées dans des circonstances qui ne soient pas complètement satisfaisantes pour le service, je réaffirme avec force que le SDIS du Nord offre aujourd’hui aux nordistes, par son maillage du territoire, un service public identique et de qualité en tous points du territoire départemental.

 

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes salutations distinguées.

 


                                                                        Daniel RONDELAERE

 

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article