Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 19:45
 
 actualités générales

Le médecin rwandais avait bénéficié de soutiens politiques

Créé le 18.10.09 à 19h21 | Mis à jour le 18.10.09 à 19h26  | 1 commentaires

GENOCIDE - Recherché par Interpol, Eugène Rwamucyo exerçait la médecine à Maubeuge...

Il avait une fiche rouge. Le degré de recherche le plus élevé dans le code couleur d'Interpol. Et pourtant, Eugène Rwamucyo pratiquait la médecine tranquillement à Maubeuge depuis plusieurs années.

A l'annonce de sa suspension, le maire (PS) de la ville nordiste, Rémi Pauvros a réclamé une clarification de l'Etat. «Je m'interroge sur le fait qu'une telle personne puisse disposer d'une carte de séjour.»

Une conférence au Sénat en 2002


En fait, il a bénéficié de l'aide de Thierry Lazarro, secrétaire départemental de l'UMP dans le Nord. «J'ai saisi plusieurs ministres en sa faveur. Personne ne peut infirmer ni confirmer son implication dans le génocide. Moi, j'ai la conviction qu'il n'y ait pour rien. A l'époque, j'ai cru de bonne foi qu'il était vulnérable.»
Repost 0
Published by jean schepman - dans démocratie en danger
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 14:13

 Voici le courrier que j'ai adressé au délégué régional d'EDF concernant les dépenses energétiques de l'Institution Interdépartementale des Wateringues:


"Monsieur,
                  
A plusieurs reprises ces dernières années, j’ai eu l’occasion de vous faire part de notre difficulté à optimiser nos dépenses énergétiques dans la mesure où la tarification proposée est peu adaptée à la spécificité de notre activité et donc de notre consommation.

 

                   En effet, à elles seules, les primes fixes représentent 30 à 62 % de nos factures, ce qui s’explique par le fait que nos installations de pompage doivent pouvoir mobiliser leur pleine capacité à tout moment, et que les durées de fonctionnement sont très courtes.

 

                   Cette situation peu favorable va encore être sensiblement aggravée avec l’application de la nouvelle tarification à compter d’août 2009, qui a pour effet d’augmenter en moyenne de 16 % les primes, ce qui représente à l’année pour l’Institution une dépense supplémentaire de 33 000 €.

 

                   Les contacts pris avec vos services n’ont pas permis d’expliciter l’ampleur de cette augmentation.

 

                   Je tenais à vous faire part de cette situation très pénalisante pour l’Institution des wateringues, et vous informer que je souhaite poursuivre avec vos services les réflexions afin de  trouver des solutions pour diminuer les dépenses énergétiques.  Celles  ci  représentent une part très conséquente de notre budget .Nous nous battons   afin de toujours disposer des moyens suffisants pour assurer la protection contre les inondations des biens et activités du territoire des Wateringues.

 

                   Dans l’attente de vous lire, je vous prie de croire, Monsieur, en l’expression de ma considération distinguée.

 

 

Le Président
Jean SCHEPMAN

Vice-Président du Conseil Général du Nord

 

Repost 0
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 12:06
Je participe ce jour  au Conseil d'Admistration de l'Agence de l'Eau Artois Picardie et j'ai profité de la présence du Préfét de Région pour rappeler que le Conseil Général du Nord défend les revendications des agriculteurs.
 Nous serons toujours présents  à leurs côtés, toujours  tant que les réformes de l'état n'auront pas abouties, je rappelle que Tsarko1er souhaite tout  simplement supprimer les départements et  ceci sans justifications.


Je peux vous assurer que le Préfet de Region n'a pas apprécié  mon discours !
Repost 0
Published by jean schepman - dans agence de l'eau
commenter cet article
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 10:17
rappelez vous la série de "notre" enfance Flipper le gentil dauphin,
et bien avec la famille du Tsarko1er, cela revient au gout du jour:

Déclaration du Fils cadet qui n'a pas besoin de finir ses études de droit puisque son papa lui accorde tous les droits:

"Dans un entretien au Point paru jeudi, Jean Sarkozy dénonce les attaques de "requins" dont il est la cible. "Quand on parle de dauphin, je comprends mieux pourquoi: j'ai vu qu'il y avait un certain nombre de requins autour de moi et que c'était la seule façon de leur résister".


Au delà de l'arrogance de cette déclaration, je trouve ces propos vraiment scandaleux  au regard des milliers de jeunes qui galèrent, malgré des bagages universitaires dépassant  largement ceux de Jean le dauphin du Tsarko1er qui n'a pour seul argument que  le nom de son père!

Repost 0
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 10:16


Voici le mel que j'ai reçu de Mr COUCHE à ce sujet:

Beste members van 'n raed, Chers administrateurs,

Voilà qui devrait nous amener du public.
Notre manifestation commence à avoir de vrais appuis sur internet

Pour info, j'ai été approché aujourd'hui par un journaliste de France Bleu Nord qui souhaite faire une pub pour le festival autour de l'enseignement du flamand et qui passerait vendredi sur l'antenne.

Toet vrydag

Jean Paul Couché
Président de l'ANVT-ILRF


http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Dunkerque/actualite/Autour_de_Dunkerque/Littoral_Flandre/2009/10/12/article_un-festival-et-une-kermesse-1900-celebre.shtml

http://www.aplv-languesmodernes.org/spip.php?article2635

http://flandre.novopress.info/5301/5eme-festival-langue-et-musique-flamandes-16-17-18-octobre-2009-a-bollezeele/

http://www.dendraed.com/5eme-festival-de-la-langue-et-de-la-musique-flamandes-20eme-anniversaire-d%E2%80%99yser-houck/

http://www.infoconcert.com/festival/festival-de-la-langue-et-de-la-musique-flamandes-5037/concerts.html

http://histoiresdunord.blogspot.com/2009/10/noter-dans-vos-tablettes-5e-festival-de.html

http://www.routedesfestivals.com/festival/festival-de-la-langue-et-de-la-musique-flamandes-5037.html

http://utan.lille.free.fr/fichiers/D-pliant-2009-BAT.pdf

http://www.toulangues.org/dossiers/dossiers.php?val=726_les+nouveautes+site+aplv-langues+modernes+13+septembre

http://www.associations-dunkerque.org/flashinfo/209973.php

http://www.felco-creo.org/mdoc/index_fr.php?categ=autraslengas

http://www.asso-des-solos.fr/affclub.php?idclub=94

et bien d'autres ....

Repost 0
Published by jean schepman - dans et si on en discutait
commenter cet article
13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 10:19

La presse internationale s'interroge sur l'arrivée du fils du Président à la tête de l'Epad, l'établissement public qui gère La Défense.

L'annonce de la probable arrivée de Jean Sarkozy, 23 ans, à la tête de l'Etablissement public d'aménagement du quartier d'affaires de La Défense (Epad) provoque un tollé jusque dans la presse internationale. Entre ironie et indignation, les journalistes étrangers se moquent du fils à papa. Extraits.

Le Guardian revient sur le mince mais fulgurant parcours professionnel du fils de Nicolas Sarkozy dans un article sobrement intitulé : « Le fils de Sarkozy déclenche une vague d'accusations de népotisme après avoir été désigné à la tête d'un organisme public » :

« La dynastie Sarkozy est mêlée à une affaire de népotisme controversée après l'annonce de la possible arrivée du fils du président français, Jean, à la tête d'un organisme public à La Défense, à Paris, l'un des plus grands quartiers d'affaires européens.

Le jeune Sarkozy, qui n'a pas encore obtenu son diplôme universitaire, est actuellement conseiller municipal dans la banlieue chic de Neuilly-sur-Seine, où son père a pris le pouvoir il y a trente ans.

Surnommé “Prince Jean” par ses détracteurs, il a connu une ascension fulgurante dans l'ancien fief de son père et dirige actuellement la majorité dans les Hauts-de-Seine, département le plus riche de France. »

 

Ironique, le Daily Mail pointe les très faibles arguments des défenseurs du jeune homme :

« Lorsqu'on lui fait remarquer que le fils du Président est un peu jeune pour un job si prestigieux, il (Patrick Devedjian, ndlr) utilise la technique politique française qui consiste à répondre avec des citations littéraires :

“Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années”, citant Le Cid, une pièce du XVIIe siècle (…)

Sarkozy, qui s'est marié l'année dernière avec Jessica Sebaoun, l'héritière de l'empire électronique Darty, tente de se débarrasser de cette image de dauphin - héritier présomptif du Trône français.

Il a récemment envoyé valser ses détracteurs expliquant : “Je demande à être jugé non sur mon nom mais sur mes actions et mes résultats.”

Concernant son rôle à l'Epad, il a qualifié la controverse d'inutile et expliqué qu'il avait deux ans d'expérience au conseil général. »

 

Charles Bremmer, correspondant du Times, narre les grands événements, dignes d'une « république bananière », survenus la semaine dernière :

« Villepin fait un pied de nez à Sarkozy en allant courir aux 20 kilomètres de Paris. Son crime présumé -l'encouragement d'un plan amateur et inefficace pour plomber Sarkozy- n'aurait jamais dû être jugé face à un tribunal. (…)

Puis, il y a eu l'affaire Mitterrand. Sarkozy et la classe intellectuelle parisienne ont décrété l'affaire close, un cas de “circulez, il n'y a rien à voir”. (…)

Et le prince Jean, second fils de Sarko. Il est sur le point d'être nommé président de l'Epad, l'organisme public qui gère La Défense, quartier d'affaires important dans l'ouest de Paris. La Défense, un îlot d'entreprises qui cherche à rivaliser avec la City de Londres, est au cœur de Sarkoland, les Hauts-de-Seine, département qui comprend Neuilly, le fief du Président.

Sarko Junior, qui a redoublé sa deuxième année de premier cycle en droit à la Sorbonne, a été élu à Neuilly l'année dernière. On lui a immédiatement confié la direction de l'Union de papa pour un mouvement populaire. »

 

En Italie, le Corriere della Sera consacre un article à la « carrière éclair » de Jean Sarkozy et s'interroge sur les compétences du jeune étudiant :

« Le fabuleux destin de Jean Sarkozy. La France s'interroge sur l'ascension de la deuxième fils du président, 23 ans, candidat présidentiel à la tête du quartier des affaires de Paris qui devrait atteindre ainsi une apogée de sa carrière politique. »

 

La Chine s'intéresse également à ce parachutage du fils du président. Ce reportage diffusé sur la chaîne CCTV ironise sur le népotisme à la française et sur le parcours universitaire chaotique de Jean Sarkozy, se demandant « comment un homme aussi jeune qui n'a même pas fini ses études peut diriger un organisme aussi important ».

La télévision d'Etat, qui se réfère plusieurs fois au « petit Sarkozy », rappelle également l'épisode de l'accident de scooter et laisse entendre que le jeune homme a été au-dessus des lois

Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 15:01

J’ai le plaisir de vous informer des décisions prises par la commission permanente du 12 octobre 2009  concernant le canton d’Hondschoote et la Flandre Maritime :

 

GHYVELDE :

- attribution d’une subvention à l’association Entraide pour l’achat d’un bâtiment afin d’étendre leurs activités en faveur des familles en difficulté.

42 000 €

 

HONDSCHOOTE :

- subvention pour l’aide à la création du Running Club Hondschootois
460 €

 

LES MOERES :

- subvention pour des travaux de drainage par l’ASAD    des Moëres

301 250 €

 

REXPOEDE :

 - subvention pour le comité de Fêtes pour l’organisation de la Fête de la Musique

132 €

- subvention pour le club des ainés de la commune

457.35 €

 

Canton  et Littoral :

- subvention pour l’organisation de la Karyole Feest  des 12 et 13 septembre dernier

7 000 €

Repost 0
Published by jean schepman - dans canton d'hondschoote
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 14:31
Ce lundi 12 octobre la commission permanente du Conseil Général du Nord a entériné en ma présence l'octroi d'une subvention d'investissement pour l'achat d'un bien immobilier permettant une extension des activités de l'association Entraide.

Cette association dynamique réalise sur notre territoire un travail formidable en faveur des familles en difficulté en leur attribuant des aides alimentaires, vestimentaires, financières et morales. Elle propose des dons de mobilier et d'équipement ménager. Elle apporte un soutien aux loisirs d'été, aux classes de neige ou aux colonies de vacances en direction des enfants.

La majorité départementale faut-il le préciser, a voté pour ce dossier!

Je suis très heureux de ce partenariat mais je tiens ici à signaler que le Groupe UPN (UMP et apparentés) auquel appartient le Député Jean Pierre DECOOL s'est abstenu sur ce dossier.

Je suis surpris de cette décision puisque sur les 120 dossiers examinés ce lundi, l'UPN (La droite) ne s'est manifesté que sur ce SEUL   dossier. J'ose espèrer que lors de l'AG de l'Association Entraide Jean Pierre DECOOL justifiera la décision de sa famille politique.

Cette subvention de 42 000 € est un investissement en faveur des familles en grande difficulté, la CAF, le Conseil Régional, la CUD sont également partenaires de ce projet.

Nous, membres de la majorité départementale, faisons le pari d'aider l'économie solidaire,. Nous pallions ainsi au désengagement du gouvernement.



Repost 0
Published by jean schepman - dans canton d'hondschoote
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 11:52
Le 79ème Congrès de l’Assemblée des Départements de France s’est déroulé le 22 et 23 septembre dernier dans un climat d’hostilité. Les réformes préparées par le gouvernement ne présagent rien de bon pour nos collectivités.

Ces dernières années, l’Etat a transféré aux Conseils Généraux des compétences croissantes, nombreuses et coûteuses. Nous avons pris en charge la Prestation de Compensation du Handicap (PCH), l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) et tout récement le Revenu de Solidarité Active (RSA). Nous avons assumé les responsabilités que l’Etat ne voulait plus endosser. Il a pu charger la barque des Conseils Généraux en se délestant du poids de la solidarité. L’APA en est le meilleur exemple. En 2002, l’APA représentait une dépense de 25 millions d’euros avec une compensation versée par l’Etat d’environ 80 %. En 2007, l’APA représentait une dépense de 202 millions d’euros avec une compensation versée par l’Etat de seulement 25 %.

Aujourd’hui, nous entrons dans une période décisive pour l’avenir. Nos collectivités sont amenées à gérer d’importants dossiers. Le Département va mettre en œuvre le nouveau Pacte Territorial pour l’Insertion. Nous allons nous battre pour l’emploi car c’est la première préoccupation des Nordistes. La Région prépare la sortie de la crise économique et se mobilise pour faire du Nord Pas-de-Calais un grand territoire attractif et compétitif. Solidaires pour aujourd’hui et ambitieux pour demain, c’est le pari des élus socialistes.
Mais il y a péril en la demeure. Le Conseil Général et le Conseil Régional sont tous deux menacés par la suppression imminente de la taxe professionnelle. Après nous avoir asphyxié par des transferts non compensés, l’Etat va finir par nous étrangler. Nous savons ce que nous allons perdre en étant sûr de ne rien gagner. Au Conseil Général, les recettes issues de la taxe professionnelle représentent près de 400 millions d’euros cette année.

C’est le coup de grâce. Cette réforme va tuer notre marge de manœuvre financière. Elle sera funeste pour nos collectivités. De notre côté, nous exigeons une vraie réforme en profondeur de la fiscalité. Il y a urgence. Cette réforme est devenue indispensable. L’Etat doit nous fournir une ressource dynamique et pérenne pour compenser notre bloc de compétences à l’euro près. La Contribution Sociale Généralisée (CSG) serait l’une des solutions à envisager. Elle nous permettrait de financer toutes nos dépenses de solidarité. Les impôts locaux seraient consacrés à nos politiques volontaristes : l’aide aux communes, le soutien aux associations, à la culture, au sport ou au tourisme.

Nous voulons une réforme territoriale mais pas n’importe laquelle. Nous ne voulons pas d’une décentralisation synonyme d’abandon des territoires et de leurs habitants. Nous voulons une réforme territoriale qui réponde aux enjeux du XXIème siècle en termes de transparence et de démocratie, de service public de proximité et d’efficacité. S’il est nécessaire de généraliser l’intercommunalité, ce n’est pas pour réaliser des économies d’échelle mais bien pour développer un territoire de manière stratégique et dynamique.

Nos collectivités jouent chacune leur rôle. La suppression d’un échelon est une hérésie. L’organisation locale, dans la plupart des pays européens, s’articule bien autour de quatre niveaux distincts qui conjuguent proximité et vision du territoire.

Sous couvert de rationaliser les politiques, le gouvernement souhaite recentraliser les pouvoirs. Avec la suppression de la clause générale de compétence, le Conseil Général deviendra un simple prestataire de l’Etat. Notre action au quotidien de solidarité envers les hommes et les territoires sera compromise. Nous ne pourrons plus aider les petites communes à s’équiper. Nous ne pourrons plus soutenir la création d’entreprises dans nos ruches.

L’heure est grave. L’Elysée met toutes ses forces dans la bataille. Lors du 79ème Congrès de l’Assemblée des Départements de France, injonction a été donnée aux conseillers généraux de droite de ne pas voter la résolution finale relative à la compensation de la taxe professionnelle et à la réorganisation territoriale. La tendance était au consensus quant aux inquiétudes.

A travers ces deux réformes, le gouvernement s’attaque au seul contrepouvoir que représentent nos collectivités. Nous ne pouvons pas laisser faire la monocratie sarkozienne. Nos collectivités incarnent la solidarité, la proximité, le progrès. Ces valeurs ne sont pas éculées. La crise montre, au contraire, qu’elles gardent toute leur pertinence pour lutter contre les effets dévastateurs d’un libéralisme forcené. Nos concitoyens attendent des services publics modernes, des politiques innovantes, des réponses en matière d’emploi, de transport, d’environnement. C’est le combat quotidien des socialistes. Aujourd’hui, nous devons nous mobiliser contre l’épée de Damoclès que représente pour nos collectivités le diktat recentralisateur.
Repost 0
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 10:31

© 2009 Le Juste Imaginum

( c'est dur la vie d'élu, non?)

J'ai accompagné mon collègue Patrick Kanner 1er Vice Président du Conseil Général représentant Bernard Derosier ce samedi 10 octobre à l'inauguration du Palais de l'Univers et des Sciences (Le PLUS) à Cappelle La Grande en présence de nombreux élus du territoire.

J'ai pu découvrir en avant première cet équipemment magnifique et bluffant quant à sa richesse et à sa qualité.

Le planétarium -le plus grand au nord de Paris - mérite à lui seul le déplacement!!!
 en quelques instants vous vous retrouvez de la surface de saturne au fin fond de la galaxie. Les explications sont accessibles et je suis persuadé que les scolaires apprécieront cet outil pédagogique.

Je vous invite à vous y rendre le plus rapidement possible, cela mérite vraiment le détour, et avoir la tête dans les étoiles cela n'a pas de prix!


Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article