Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 09:55
Voici un document présentant les conséquences de la suppression du poste de CPE au Collège Lamartine:

"Les conséquences  de la suppression du poste provisoire de C.P.E.

 

 

Au niveau horaire :

 

43 heures sur 75 heures de présence élève sont assurées en responsabilité par un C.P.E., il manque donc 32 heures. La direction ne pourra  pas suppléer à ce volume horaire.

 

Au niveau du collège et de l’internat ;

 

L’internat de réussite éducative (projet en partenariat avec le ministère de la ville) est engagé sur un fonctionnement de suivi personnalisé des internes inscrit dans le cahier des charges du projet. Le collège subira la diminution des moyens au niveau de la vie scolaire dans la journée.

 

Répercussion concrète sur la vie de l’établissement.

 

Œ Une implication du C.P.E dans la dynamique du projet d’établissement réduite à l’essentiel et conséquences négatives sur le suivi des élèves en grande difficulté scolaire.

 

 L’organisation de la vie scolaire sera perturbée :

 

-          le suivi personnalisé des élèves en difficulté scolaire et/ou comportementale sur 2 niveaux (11 classes) avec les relations aux parents prévus pour ces cas, ainsi que la mise en place de mesures adéquates

 

-          les relations avec les enseignants (le C.P.E. étant complémentaire à l’équipe pédagogique) posera des problèmes à plus ou moins long terme, car il y aura moins de cohésion et de coordination entre services.

 

-          la collaboration avec le service de santé scolaire, l’A.S. et La C.O.P. connaîtra des dysfonctionnements également, surtout pour la prise en charge des internes.

 

Le travail d’équipe ne sera plus possible.

 

En conclusion

 

Tous les services de l’établissement, le Conseil d’Administration et la structure juridique du projet internat seront informés des nouvelles dispositions prises pour les nouveaux horaires du C.P.E. et du stagiaire assurant leur mission au collège et à l’internat.

 

Des dysfonctionnements, dus à la suppression de ce poste, sont à prévoir à plus au moins long terme.

 

La direction s’engage à maintenir le plus de cohésion possible, le plus longtemps possible, tout en sachant qu’il existe des limites qui imposeront sans nul doute d’autres décisions pour la continuité du service en toute sérénité pour les élèves."


A ce jour j'attend encore une réponse du rectorat.

Repost 0
Published by jean schepman - dans canton d'hondschoote
commenter cet article
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 09:27

PERMANENCES

SEPTEMBRE & OCTOBRE 2009

 

 

GHYVELDE : le samedi 26 septembre 2009 de 10 h 00 à 12 h 00 à la Mairie

 

HONDSCHOOTE :

le mercredi 7 octobre 2009 de 17 h 30 à 19 h 00 au Point Relais Services (Point Com) – 1, rue de Cassel

 

REXPOEDE :

le mercredi 14 octobre 2009 de 17 h 30 à 19 h 00 face à la Mairie

 

WARHEM :

le mardi 20 octobre de 17 h 30 à 19 h 00 au Foyer Rural

 

GHYVELDE : le samedi 31 octobre 2009 de 10 h 00 à 12 h 00 à la Mairie

 

Repost 0
Published by jean schepman - dans agenda et rdv
commenter cet article
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 15:00

J’ai le plaisir de vous informer des décisions prises par la commission permanente du 21 septembre 2009  concernant le canton d’Hondschoote et la Flandre Maritime :

 

Ghyvelde :

- Subvention au titre du FDST pour les travaux d’extension de la mairie et de réfection de la toiture   
5
732  

 

Killem :

- subvention pour le remplacement des fenêtres et réfection d’un chéneau à l’Ecole Primaire  
8 723 €

 

Rexpoëde :

- subvention pour la réfection de la rue Nouvelle 
20 831 €

 

-  dotation d’une clarinette Si Bémol à l’HBM de Rexpoëde

 

Canton  et Littoral :

- subvention pour l’organisation en juin dernier du Rallye Bleu du Lin 
700 €

- subvention pour l’organisation de la Fête Aérienne du 22 aout dernier par l’Aéroclub de Dunkerque                                                                                       4 000 €

 

- Subvention dans le cadre d’une convention jusque 2010 pour Dunkerque Promotion  
34 020 €

 

- Union des Eleveurs Flamands du Nord  
2000 €

 

 

Repost 0
Published by jean schepman - dans canton d'hondschoote
commenter cet article
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 11:32
J'étais frappé de constater que lors d'interviews de plus en plus au sujet des catastrops naturelles, les citoyens déclarent: "je n'avais jamais vu ça! De mémoire d'homme, on avait jamais vu ça!"

En fait les evenements graves qui se sont abattus à Bayonne et dans le Sud-Est, où les très fortes pluies ont fait déborder certaines rivières; la ville de Sainte-Maxime dans le Var a été envahie quelques heures par les eaux, prouvent que les déréglement dû aux changements climatiques est bien présent.

Beaucoup de phénomènes se développent rapidement sur notre planète et spécifiquement en France aussi je souhaite que pour notre territoire des polders, des solutions rapides soient prises à tous le niveau  afin que les travaux de réhabilitation des vannes de Tixier soient programmées sans contraintes administratives, financières ou autres!

Il faut craindre les risques d'inondations qui peuvent arriver très rapidement, les évenements de ce week end dans le Sud sont là pour attirer notre vigilance!

Je remercie le soutien des citoyens du secteur dans ce combat collectif, et pour certains d'entre vous qui me demandent d'organiser une manifestation Place Jean Bart pour alerter l'opinion et l'Etat, j'y suis favorable mais il faut être plusieurs centaines afin de marquer les esprits.

Vous pouvez compter sur moi mais moi aussi je compte sur vous!


Repost 0
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 11:22
Sous un soleil radieux, la Karavan est passé par Dunkerque afin de sensibiliser les citoyens sur les enjeux majeurs de l'Eau au quoitidien.

Voici quelques photos:

Repost 0
Published by jean schepman - dans développement durable
commenter cet article
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 16:32
Article paru dans le Journal des Flandres:

Nouvel appel de "Monsieur Wateringue".

Le Million d'euro qui permettrait de remettre en état les 3 portes "grippées" de l'écluse Tixier est trouvé, sauf que le pont qui mène jusque là, endommagé, est devenuu infranchissable pour les camions et personne ne veut en revendiquer la propriété.
"l'institution des wateringues ne peut pas réparer, elle n'a ni l'argent, ni la compétence" déplore Jean Schepman, Président de l'Institution. Aussi il souhaite poursuivre l'appel "il faut sauver l'écluse tixier": "ça peut soulever un mouvement d'opinion, et pourquoi pas une manif?".
A quand les 1375 membres du groupe Place Jean Bart?

Repost 0
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 16:28
Lu dans le Journal des Flandres de ce mercredi 16 septembre:



les présidents des commissions locales de l'eau (CLE) des schémas d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) du territoire Lys-Wateringues se sont réunis à la Maison du Parc d'Arques, dans l'Audomarois.
En présence de représentants de techniciens et maîtres d'ouvrage, Christian Denis, Louardi Boughedada, Jean Claude Dissaux et Jean Schepman, les présidents respectifs des SAGE de l'Audomarois, du Delta de l'Aa, de la Lys et de l'Yser, ont fait part avec enthousiasme de leur volonté commune de s'associer dans la lutte contre les inondations et pour la préservation de l'eau.
Le lieu de rencontre n'est pas anodin. Le Grand vannage, l'une des plus anciennes maisons d'Arques, est un bâtiment de régulation des eaux de l'Aa. 
Toujours en fonction, c'est le lieu d'échange et de partage entre les bassins de la Lys et du territoire des wateringues. Car c'est bien de la gestion des eaux de ce territoire sillonné de rivières et de canaux dont il s'agit. De nature basse et plate, la région des wateringues était à l'origine un vaste marécage vierge d'habitants que l'homme a façonné durant 13 siècles de travaux d'assèchement. Cependant, la forte densité de population et l'activité économique ont fragilisé ce milieu, si bien que les effets des crues naturelles se sont amplifié ces 30 dernières années.

Une expérience
pilote en France

Le 1er juillet dernier, lors d'une réunion organisée par le sous-préfet de Dunkerque, le Ministère de l'Environnement avait annoncé la sélection à titre expérimental du territoire Lys-Wateringues dans le cadre de la directive européenne "Inondation", prochainement transcrite dans le droit français. Le territoire est désormais reconnu à l'échelon national pour son exposition au risque d'inondation, une nouvelle dont se félicitent les quatre présidents qui proposent d'emblée d'associer tous les maîtres d'ouvrage de l'aménagement hydraulique à la définition d'un programme de travaux cohérents.
Comme ils l'expliquent, leur rôle est « de proposer ensemble des solutions, de mettre en commun les idées, les savoirs, pour une gestion durable et cohérente des eaux dans l'ensemble du territoire ».

Les inondations,
mais pas seulement

Les élus se sont également engagés à veiller au partage équilibré de cette ressource indispensable qu'est l'eau. « Les choses changent , s'exclame Jean Schepman, le conseiller général d'Hondschoote. ous avons une vision plus globale qu'il y a un certain temps. Il y a toujours des réticences, mais nous ne voulons pas passer en force. La pédagogie prend du temps, mais nous, élus, nous devons être la courroie de coordination ». « Il y a des intérêts contradictoires autour de la question de l'eau, ajoute l'élu dunkerquois Louardi Boughedada, mais il faut en dégager des consensus pour que l'intérêt général prévale ». Ce jour-là, les présidents ont également fait part de leur souhait d'élargir leur champ d'action à la problématique de l'eau potable dans le cadre de la mise en oeuvre prochaine du schéma départemental d'alimentation en eau potable du Pas-de-Calais, mais aussi à la question de la hausse du niveau de la mer qui rendra plus difficile l'évacuation des eaux.
L'objectif des SAGE est d'obtenir une très bonne qualité d'eau d'ici 2015. En ce qui concerne le risque d'inondation, les élus s'engagent à tout faire pour le diminuer, même si, comme le déplore Christian Denis, « le risque zéro n'existera jamais ». Selon lui, ce sera ensuite à l'Etat d'intervenir financièrement, « car il ne doit pas oublier que sa mission première est de protéger le citoyen ».
Leur prochaine réunion est fixée au 23 septembre.

Elise PORTEMON


 

Le Journal des Flandres Le Phare Dunkerquois
Repost 0
Published by jean schepman
commenter cet article
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 11:47

Mardi matin, devant le Palais de Justice je me suis rendu à la Marche de l'Amiante comme je le fais à chaque manifestation si mon emploi du temps me le permet.

Il faut maintenir la pression car ce sujet de santé publique qui tue bien plus de personnes que la Grippe A, ne doit pas tomber dans les oubliettes du Ministère de la Santé ni de celui de la Justice.

Je suis très fier de participer et toujours ému de voir les veuves participer dignement à ce moment de recuillement.

Je remercie Papydo de ses photos prises à cette occasion
voir le lien suivant

http://papydo.canalblog.com/albums/100_844_contre_l_oubli_la_marche_des_veuves_de_l_amiante_/index.html

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 11:26

La Karavane Capacitation

Citoyenneappareille dans

le Dunkerquois L’eau dans

tous ses états :

l’eau à boire, àvoir, à pleuvoir,

à se mouvoir,à s’émouvoir

9h

: poste frontière de Ghyvelde, inauguration de la Karavane

10h30

: parc Coquelle, cortège en fanfare accompagnant

la péniche jusqu’aux Quatre Écluses

12h

: Quatre Écluses, balade au fil du canal jusqu’à la place du Palais de Justice

13h

: place du Palais de Justice, déjeuner et

animations sur le thème de l’eau

15h

: place du Palais de Justice, débat sur

« Les cris de l’eau »

16h30 : départ avec la péniche vers la Gare

d’Eau et la fête de Quartier de l’Île Jeanty

www.capacitation-citoyenne.org

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 09:25

En avant première le questionnaire soumis au vote des militants!

1.Les primaires ouvertes

L’organisation de primaires ouvertes pour l’élection présidentielle est une avancée démocratique et doit être aussi une chance pour créer un vaste mouvement populaire en faveur de notre candidat(e) et de nos idées.

Nous souhaitons qu’elles permettent d’agréger autour de nous toutes celles et tous ceux qui veulent nous aider à construire un autre projet de société, choisir notre candidat(e) en 2011, l’amener à la victoire en 2012 et se mobiliser ensuite pour changer la France.

Nous vous proposons d’en adopter aujourd’hui le principe, les modalités concrètes d’organisation de ces primaires étant précisées dans la convention de l’été 2010.

Question 1-1 : « Etes-vous favorables à la désignation du candidat(e) des socialistes par des primaires ouvertes aux citoyens qui souhaitent le changement en 2012 et veulent participer à la victoire de la gauche? »

Nous nous sommes engagés, avec nos partenaires de gauche, dans une nouvelle démarche de rassemblement à gauche. C’est dans ce cadre et sur le fondement d’un travail en commun sur nos valeurs et nos idées, avec des actions communes, que seront discutées les stratégies électorales les plus appropriées pour gagner en 2012. Ces discussions pourront amener certains de nos partenaires à vouloir organiser en commun, par des primaires ouvertes, la désignation du candidat(e) de la gauche.

Question 1-2 : Donnez vous mandat au Bureau National pour organiser ensemble avec les formations de gauche qui le souhaitent de telles primaires dans le cadre d’un rassemblement politique et sur la base d’une plate-forme commune ?

2- Le non-cumul des mandats
La limitation du cumul des mandats est une condition du bon exercice de chacun d’entre eux mais aussi du renouvellement des responsables politiques. C’est la fierté des socialistes d’avoir été à l’initiative de la seule loi limitant le cumul des mandats. Le groupe socialiste déposera d’ailleurs des amendements pour aller plus loin lors du débat sur le projet de loi sur les collectivités territoriales. Dès à présent, notre groupe parlementaire et le Parti vont travailler à un projet de véritable statut de l’élu que nous mettrons en œuvre lorsque nous reviendrons au pouvoir.
Mais il est temps aujourd’hui pour les socialistes de franchir une étape majeure. Nous proposons d’inscrire dans nos statuts deux nouvelles limitations qui vont plus loin que la loi actuelle, qui s’inscrivent dans l’objectif du mandat unique pour les parlementaires et qui s’imposeront à tous les socialistes à chaque renouvellement.

Question 2-1 : Etes-vous favorables, comme étape vers le mandat parlementaire unique, à l’impossibilité de cumuler, sans attendre le vote d’une loi, dès les prochains renouvellements (cantonales 2011, Sénatoriales 2011, législatives 2012) un mandat de parlementaire avec une présidence d’exécutif local (Communes, Intercommunalité, CG, CR) ou la participation à un exécutif (Vice-Pdt, Maire adjoint )?

Question 2-2 : Êtes-vous favorables à limiter à trois les mandats successifs des présidents d’exécutifs locaux (Maires, Présidents de Conseil Général, de Conseil Régional, et d’Intercommunalité) ?

3- La parité, la diversité et le renouvellement générationnel

Un Parti fort est un Parti qui ressemble à la société qu’il représente. Nous devons ainsi organiser en notre sein les conditions de l’égalité réelle d’accès aux responsabilités.

La première exigence est la parité. Les socialistes déposeront une proposition de Loi afin de durcir les conditions du financement des partis politiques qui ne respectent pas la stricte parité dans leurs candidat(e)ures aux élections législatives. Par ailleurs, nous vous proposons d’aller au-delà du seuil de 40% minimum de femmes présentes dans nos instances dirigeantes comme nos statuts le prévoient aujourd’hui. Si vous décidez d’approuver le principe de parité totale, cela sera applicable dès le prochain congrès.

Question 3-1 : « Êtes-vous favorables à l’instauration de la parité totale dans toutes les instances du Parti (locales et nationales) ? »

Question 3-2 : « Êtes-vous favorables à l’instauration de la parité dans les candidat(e)ures pour les élections législatives de 2012 ? »

Il faut aussi créer les conditions d’assurer en notre sein la diversité, au sens le plus large du terme, sans instaurer de quotas, en visant l’accès aux responsabilités de militants issus de l’immigration, d’ouvriers, d’agriculteurs, d’employés du secteur privé…, qui sont aujourd’hui sous-représentés parmi les responsables et les élus de notre Parti. Il s’agit aussi de préparer aujourd’hui une nouvelle génération à exercer demain les responsabilités. L’expérience nous a appris que nous ne pouvions réussir qu’en s’y prenant suffisamment tôt et en réservant des cantons ou des circonscriptions pour mettre en application nos principes.

Question 3-3 : « Donnez-vous mandat au Bureau National pour fixer, pour chaque élection, des objectifs de renouvellement contribuant à une meilleure représentation des diversités de la société française, et pour cela, en réservant si nécessaire, des circonscriptions électorales ? »

4. Pour une démocratie interne aboutie

Nous savons par ailleurs que l’acte d’adhésion est encore trop difficile dans notre parti et nous empêche de devenir un parti de masse à l’image de la société. Il est donc nécessaire de réfléchir collectivement à de nouveaux modes d’organisation et de formation.

Question 4-1: Donnez-vous mandat au Bureau National pour proposer dans la réforme de nos statuts des règles nouvelles permettant d’ouvrir largement notre parti aux hommes et aux femmes de gauche en réduisant les obstacles à leur adhésion (adhésion directe, adhésion à des sections thématiques, montant des cotisations, modalité d’accueil, adhésion sur Internet…)?

Le Congrès de Reims a montré que l’élection au suffrage universel direct du 1er Secrétaire National et des 1ers secrétaires fédéraux après le Congrès pouvait empêcher celui-ci d’être un moment de synthèse, de travail et de rassemblement. Sans remettre en cause la proportionnelle, qui est un élément fondamental de l’unité des socialistes permettant le respect de la pluralité d’opinion dans chacun de nos instances, il nous faut réfléchir à une nouvelle organisation de nos Congrès permettant que le choix de nos dirigeants repose sur des choix politiques et sur leur capacité à créer des majorités stables pour pouvoir gérer le parti.

Question 4-2 : Donnez-vous mandat au Bureau National pour proposer dans la réforme de nos statuts, des règles de démocratie interne permettant d’améliorer l’efficacité de nos Congrès et de choisir nos dirigeants en cohérence avec nos orientations politiques ?

5. Pour des règles d’éthique

Nous devons nous doter des moyens pour garantir un réel civisme interne et la solidarité entre socialistes à tous les niveaux. Nous proposons que soit rédigée une charte d’éthique, prévue par nos statuts, mais jamais écrite. Une commission composée de personnalités incontestées faisant autorité dans notre Parti pourrait être chargée de faire respecter ces règles communes. Elle pourrait, entre autres, proposer une réforme de l’organisation de nos scrutins afin qu’il n’y ait plus de contestations, rappeler à l’ordre ceux de nos camarades ou de nos instances qui ne respecteraient pas les valeurs et les règles de notre collectif.

Question 5.1: Etes-vous favorables à la création dans notre parti d’une autorité indépendante et incontestée, chargée de faire respecter les règles d’éthique et de droit s’imposant à tous les adhérents du Parti Socialiste, disposant des moyens de les faire respecter et tranchant en dernier ressort toute question en rapport avec la violation de nos règles communes ?

Question 5.2: Approuvez-vous la mise en œuvre dans les scrutins internes de notre parti, de nouveaux mécanismes, inspirés des règles et des moyens de la République, garantissant la sincérité et la fiabilité de nos votes ?

Repost 0
Published by jean schepman - dans Parti Socialiste
commenter cet article