Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 03:16

marque la fin de la notion de solidarité !

L a droite UMP  a réussi  à imposer sa vision du monde:
 tu travailles on t'aide,
 tu ne travailles pas, va voir si le conseil général peut t'aider !!!

système extrèmement perverse qui vise  à "éliminer " les brebis galeuses qui pour des raisons de drame familiale ou de problèmes de  santé sont inemployables
Va t on les laisser crever sur nos trottoirs ?

Repost 0
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 15:30

 

" Comme tous les ans, le jeudi de l'ascension, l'US WARHEM organise son tournoi Benjamin "Challenge Jean DEWAELE".

A l'occasion de cette 21ième édition, l'US WARHEM Football accueille sur sa pelouse du stade Denis Depoorter les 10 équipes suivantes: RC Bergues, USL Dunkerque, US Leffrinckoucke, AS Rexpoëde, FC Loon-Plage, SC Bourbourg, FCD Malo, ES Wormhout, ACS Hoymille et les jeunes footballeurs du club. Comme les connaisseurs pourront l'apprécier, le niveau des équipes en compétition sera relevé.


Vainqueurs des 2 précédentes éditions, les Benjamins de l'USLD repartiront-ils définitivement avec le trophée ?


Matches de poule et de classement de 09h00 à 17h00.
Finale à 17h30.
Remise des récompenses à 18h30.

Personnellement et au nom de l'USW, je vous y invite.

Très Sportivement. 
   Vincent CAESTECKER.
Le Président de l'US Warhem.
"

Repost 0
Published by jean schepman - dans canton d'hondschoote
commenter cet article
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 10:17

Pour lever l'armée qui sauvera l'écluse Tixier, recrutement sur Facebook !


La délégation invitée sur Facebook a profité des explications précises de Stéphane Vanhée, salarié de l'Institution des wateringues.

Afin de partir « en guerre » contre l'État qui n'entend pas débourser un centime pour remettre l'écluse Tixier en état, Jean Schepman, président de l'Institution interdépartementale des wateringues (IIW), a levé son armée sur Internet. Plus précisément sur le réseau social Facebook. Une trentaine de membres de son groupe « Dunkerquois, il faut sauver l'écluse Tixier ! » a découvert, sur site, le rôle de cette écluse essentielle au Dunkerquois et l'urgence d'y réaliser des travaux.

 

PAR OLIVIER TARTART


Le  pari a dépassé les espérances de son initiateur. En deux mois, Jean Schepman, président de l'IIW, a vu le groupe qu'il avait créé sur Facebook dépasser le millier de membres. 1162 pour être précis, alors que mardi, une trentaine d'entre eux découvrait Tixier et les wateringues. Cette sympathique délégation sait désormais que le réseau des wateringues concernent 34 000 hectares et assurent l'écoulement des eaux continentales comme le barrage contre les invasions marines. Que ce système, parfois au bord de la saturation, manque de 20 m³ par seconde de pompage pour être efficace. Qu'un changement de mode de gouvernance est en cours de discussion (ardue) entre l'État, l'Institution et les sections de wateringues. Qu'un million par an suffirait à l'Institution pour remettre le système à niveau et que l'État a suspendu son financement depuis 2005. La délégation n'ignore rien de la station de pompage Tixier, ses quatre pompes changées en 2001, sa vanne grippée qui limite les capacités d'écoulement vers la mer.


Une station qui a exceptionnellement ouvert ses portes à ce public VIP. «  Aujourd'hui, on sait ce qu'il s'y passe, comment ça marche , se réjouit Pierre-Laurent Thueur, venu en famille de Killem. Jusqu'à aujourd'hui, c'était un bloc de béton et du grillage autour...


 » Pour Régis, venu de Coudekerque-Branche avec son fils Olivier, «  cela mériterait un débat national et télévisé pour que l'État fasse ce qu'il faut ! ».


Mardi, les visiteurs de Facebook ont bénéficié d'un scoop : le préfet a signé, le 6 mai, l'autorisation octroyée à l'IIW de réaliser des travaux sur les vannes dont l'État est le propriétaire. Autorisation reçue par courrier lundi, la veille de la réunion. «  Enfin !, peste Jean Schepman. Depuis décembre, on attend la réponse du préfet à cette question qu'il nous a demandé de lui poser ! On ne nous répond que début mai, le temps de lancer les procédures, ce sera l'hiver : on ne pourra pas intervenir avant le printemps 2010. Et si cet hiver, il arrive quelque chose, qui sera responsable ? »

S'il sait que la réunion de mardi peut être les prémices d'un formidable bouche à oreille, il sait bien, en fin politicien, que le recrutement par Internet a ses limites : «  Nous sommes 30 alors que sur Facebook, 650 personnes avaient précisé qu'elles viendraient peut-être... Cela prouve que cela reste tout de même virtuel... » Contrairement au combat de Jean Schepman sur le terrain, plus que jamais dans l'actualité. •

POUR EN SAVOIR PLUS

www.institution-wateringues.fr.

- Sur Facebook : www.facebook.com/home.php# /group.php ? gid = 56389269010 &ref = ts.

Repost 0
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 01:15
 et pourtant il paraît qu'elle n'était pas bourrée !!!


Le principal syndicat de magistrats a dit, jeudi 14 mai, envisager une action en justice contre
Rachida Dati pour des propos qui lui sont prêtés et par lesquels elle qualifie les corps de la magistrature et des avocats de "sournois". L'Union syndicale des magistrats (USM) se dit "scandalisée par les propos" de la ministre de la justice, publiés par le magazine Entreprendre, et "exige des explications sur ce qui ne peut pas être un simple dérapage verbal". Le syndicat "s'inquiète de la participation active de la garde des sceaux à l'entreprise de dénigrement de l'image des magistrats auprès de l'opinion publique. L'USM envisage une action en justice pour répondre à cette attaque gratuite, susceptible de recevoir une qualification pénale", ajoute le syndicat.

La ministre de la justice "dément avoir tenu les propos qu'on lui prête", a fait savoir son ministère. La conversation relatée dans l'article se déroulait dans un cadre "informel", assure-t-elle, à propos du communiqué de l'USM. La phrase litigieuse figure dans un article du magazine Entreprendre publié en avril, transcrivant un dialogue entre la ministre et plusieurs convives autour d'une table, dont l'ancien ministre socialiste Roland Dumas.

"PROCUREUR N'EST PAS UNE PROFESSION LIBÉRALE"

Ce dernier félicite Rachida Dati pour la réforme de la carte judiciaire, les corps des avocats et des magistrats étant "très réactifs", remarque-t-il. "Et très sournois. J'ai fait de nombreux déplacements sans aucune difficulté, mais la charge est arrivée par derrière. Je trouve que c'est complètement déloyal", répond Rachida Dati selon la transcription publiée par le magazine. Elle ajoute : "Procureur n'est pas une profession libérale […], le procureur est là pour exécuter les décisions du garde des sceaux et si ce n'est pas le cas, il faut le changer."

Candidate aux élections européennes en Ile-de-France, elle doit quitter son ministère après le scrutin, le 7 juin. Ses affrontements avec les syndicats de magistrats se multiplient. Mercredi, ces derniers avaient critiqué le fait que la ministre utilise des communiqués officiels et le réseau Intranet du ministère pour s'en prendre vivement à son adversaire politique Elisabeth Guigou, qualifiée d'"arrogante".

Repost 0
Published by jean schepman - dans la faillite du gouvernement
commenter cet article
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 14:33

Voici la mésaventure qui est arrivée le 30 mars à Claude Marie VADROT, journaliste à Politis et chargé de cours à Paris 8.

 

"Je suis inquiet, très, très inquiet..."
>

Vendredi dernier, à titre de solidarité avec mes collègues  enseignants de l'Université de Paris 8 engagés, en tant que titulaires et chercheurs de l'Education Nationale, dans une opposition  difficile à Valérie Pécresse, j'ai décidé de tenir mon cours sur la  biodiversité et l'origine de la protection des espèces et des espaces, que je  donne habituellement dans les locaux du département de Géographie (où j'enseigne depuis 20 ans), dans l'espace du Jardin des Plantes  (Muséum National d'Histoire Naturelle), là où fut inventée la  protection de la nature. Une façon, avec ce « cours hors les murs », de faire  découvrir ces lieux aux étudiants et d'être solidaire avec la grogne  actuelle mais sans les pénaliser avant leurs partiels.
> >

Mardi, arrivé à 14 h 30, avant les étudiants, j'ai eu la  surprise de  me voir interpeller dés l'entrée franchie par le chef du service de sécurité, tout en constatant que les deux portes du 36 rue Geoffroy Saint Hilaire était gardées par des vigiles...
> > - « Monsieur Vadrot ?
> > - euh...oui
> > - Je suis chargé de vous signifier que l'accès du Jardin des  Plantes vous est interdit.
> > - Pourquoi ?
> > - Je n'ai pas à vous donner d'explication....
> > - Pouvez vous me remettre un papier me signifiant cette  interdiction ?
> > - Non, les manifestations sont interdites dans le Muséum.
> > - Il ne s'agit pas d'une manifestation, mais d'un cours en plein air, sans la moindre pancarte.
> > - C'est non ! »
> >

Les étudiants, qui se baladent déjà dans le jardin, reviennent vers l'entrée, le lieu du rendez vous. Le cours se fait donc,  pendant une heure et demie, dans la rue, devant l'entrée du Muséum. Un  cours qui porte sur l'histoire du Muséum, l'histoire de la protection de la nature, sur Buffon. A la fin du cours, je demande à nouveau à entrer pour effectuer une visite commentée du jardin. Nouveau refus,  seuls les étudiants peuvent entrer, pas leur enseignant. Ils entrent et, je décide de tenter ma chance par une autre grille, rue de Buffon. Où je retrouve des membres du service de sécurité qui, possédant manifestement mon signalement, comme les premiers,  m'interdisent à nouveau l'entrée. Evidemment, je finis pas me fâcher et exige, sous peine de  bousculer les vigiles, la présence du Directeur de la surveillance du  Jardin des Plantes. Comme le scandale menace il finit par arriver. D'abord, parfaitement méprisant, il finit pas me réciter mon CV et le  contenu  de mon blog. Cela commence à ressembler à un procès politique, avec descriptions de mes opinions, faits et gestes. D'autres enseignants du département de Géographie, dont le Directeur Olivier Archambeau, président du Club des Explorateurs, Alain Bué et Christian Weiss, insistent et menacent d'un scandale. Le directeur de la Surveillance, qui me dit agir au nom du Directeur du Muséum (où je pensais être honorablement connu), commençant sans  doute à discerner le ridicule de sa situation, finit par nous faire   une proposition incroyable, du genre de celle que j'ai pu entendre autrefois, comme journaliste, en Union Soviétique :
> > « Ecoutez, si vous me promettez de ne pas parler de politique à vos étudiants et aux autres professeurs, je vous laisse entrer et  rejoindre les étudiants «

Je promets et, évidemment, ne tiendrai pas cette promesse,  tant le propos est absurde. J'entre donc avec l'horrible certitude que, d'ordre du  directeur et probablement du ministère de l'Education Nationale, je viens  de faire l'objet d'une « interdiction politique ». Pour la première  fois de mon existence, en France.
> > Je n'ai réalisé que plus tard, après la fin de la visite se  terminant au labyrinthe du Jardin des Plantes, à quel point cet incident  était extra-ordinaire et révélateur d'un glissement angoissant de notre société. Rétrospectivement, j'ai eu peur, très peur... »

Claude-Marie Vadrot, journaliste à Politis et chargé de cours à Paris 8 souhaite diffuser largement ce  message

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 11:09
Ce mercredi 13 mai, entre 3 réunions très importantes: le matin présentation aux élus du SCOT du Calaisis de la problématique des Wateringues, ensuite à 16 h le conseil d'administration de l'Hôpital Maritime, et enfin à 18 h une conférence de haut niveau sur la problématique du changement climatique et les incidences sur notre territoire en partenariat avec nos amis Flamands, j'ai représenté le Président Derosier à Steenvoorde à 14 h pour l'inauguration du terrain de foot synthétique à proximité du collège, les travaux ont été subventionnés à moitié par le Conseil Général soit plus de 360 000 euros.

Cette manifestation sympathique a été marquée par la présence de Christophe Dugarry, un des champions du Monde de Football en 1998
.

J'ai pu lors du discours rappelé le rôle déterminant du Conseil Général dans la pratique du Sport pour tous et sur tous les territoires. J'ai également mis à l'honneur Christophe Dugarry pour son palmarès mais également pour sa disponibilité et notamment pour les plus jeunes footballeurs.

Mr Bruno Brongniart Maire de rexpoede était présent en sa qualité de Président du District Maritime Nord et également Claude Plateel, Adjoint au Maire de Ghyvelde et ancien Président du District.




Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 15:21
Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 09:52
Quelle réussite!

SUite à la création sur Facebook, d'un groupe de citoyens soucieux de l'avenir de leur territoire, et inquiets quant à l'état de la station TIXIER, j'ai organisé une visite ce mardi 12 mai où plus de 40 citoyens ont participé et découvrir cette ouvrage très important pour le maintien hors eaux du Dunkerquois.

Une présentation tecnhique a suivi la visite des équipements.

Chaque participant a pu ainsi découvrir et prendre conscience de l'enjeu majeur que constitue la Station Tixier pour la protection de notre territoire.

Des photos suivront

Ensemble, nous devons préserver notre polder!
Repost 0
Published by jean schepman - dans wateringues
commenter cet article
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 09:50
Venez Nombreux!

Repost 0
Published by jean schepman - dans jeanschepman
commenter cet article
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 00:27
Le 16 avril dernier, un salarié de TF1 a été licencié pour délit d'opinion. Vous pensez que ce délit n'existe pas, que la Constitution garantit la liberté de pensée, y compris dans son travail? C'est un tort. Ce spécialiste du web envoie, en février dernier, à titre privé, un mail à sa députée UMP, pour lui exposer ses arguments défavorables au projet de loi Hadopi. Son courriel, émis depuis son adresse personnelle, est illico communiqué au ministère de la culture, qui le réexpédie directement ... à TF1!  Quelques semaines plus tard, il est licencié par la direction de la chaîne privée. Sa lettre de licenciement se réfère explicitement à son opposition au texte gouvernemental. Jeudi dernier, lorsque les faits sont révélés, la ministre de la Culture prend les choses de haut et dénonce des « accusations absurdes » contre son ministère. Confrontée aux preuves, elle admet aujourd'hui « une erreur regrettable », sans un mot pour le chômeur victime de cette « erreur », et sans un commentaire sur la consanguinité entre le pouvoir politique et certains médias que cette affaire confirme.
Repost 0
Published by jean schepman - dans boycott TF1
commenter cet article