Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 00:49

Barnier a dit "c'est de l'humour au 3 ème degré ! !!!
non moi je crois que c'est du 12 degrés cinq !!!

Repost 0
Published by jean schepman - dans la faillite du gouvernement
commenter cet article
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 00:43

bandeau
bandeau

message

Mon inquiétude pour la Guadeloupe : qu'attendent-ils pour agir ?

Comment ne pas être inquiet de ce qui se passe aujourd’hui en Guadeloupe ? La presse n’en parle plus – ou presque. Le gouvernement reste silencieux. Mais le conflit social qui a secoué l’archipel en février dernier n’est pas apaisé, car les promesses n’ont pas été tenues.

N’attendons pas les prochaines révoltes.

Yves Jégo s’est permis de dire hier que je suis rentrée piteuse des Antilles.

Plutôt que de faire des commentaires politiciens méprisants, il ferait mieux de se hisser à la hauteur des problèmes auxquels font face les Antillais

Je l’informe – puisqu’il ne se rend plus sur place – que la tension est toujours vive en Guadeloupe. Les 200 euros promis dans le protocole d’accord n’ont toujours pas été versés aux salariés, comme me l’a confirmé Elie Domota hier au téléphone.

C’est très grave.
Qu’attend le pouvoir pour agir ?
Qu’il y ait une nouvelle flambée de colère, afin de pouvoir ensuite traiter les salariés excédés de casseurs ?

Comme pour Continental, il ne faudrait pas que, par son silence, le pouvoir soit responsable de la violence, puis fasse mine ensuite de s’en étonner pour s’en indigner et, enfin, réprimer. Dans le cas des salariés de l’équipementier automobile, il a quand même fallu en arriver à des actes extrêmes pour le gouvernement accorde une réunion tripartite. Pourquoi, alors que les salariés le réclament depuis des semaines, le dialogue ne s’est-il pas tenu ?

En Guadeloupe, des mouvements sociaux continuent d’éclater ici et là. Ce qui ne présage rien de bon.

Nicolas Sarkozy vient  d’annoncer le report de son voyage outre-mer. Je lui conseille pourtant de s’y rendre rapidement afin de se rendre compte que les accords conclus ne sont pas appliqués.
Il doit prendre les décisions préventives qui s’imposent. Pour que la paix sociale soit définitivement rétablie en Guadeloupe.

Ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas.

signature

Ségolène Royal
Repost 0
Published by jean schepman - dans la faillite du gouvernement
commenter cet article
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 00:08
Mise au point
Ce qu'une certaine presse aux ordres ne vous dira pas.
1. Quand les auteurs des titres du Figaro mentent. Ce matin, Le Figaro, à la Une, dit ceci, ce qui est scandaleux : « Ségolène Royal en rajoute : " On a parfois honte d'être français ". » Alors que la phrase exacte dite sur France 2 hier soir, c'est : « On a parfois honte d'être représentés par Nicolas Sarkozy (contrairement à ses prédécesseurs, qu'ils soient de droite ou de gauche). » Mais mieux vaut vite préciser les choses pour éviter un titre de repise par l'AFP et par l'UMP, bien orchestrés.
2. Les scoops que le directeur de l'AFP ne vous dira pas. Le communiqué de l'UMP sur le jugement concernant les anciennes attachées parlementaires (aujourd'hui passées à l'UMP) sort hier... un quart d'heure après la dépêche AFP qui reprend une information qui date de 12 jours. La décision concernant les deux assistantes parlementaires date d'il y a dix ans et tous les salaires ont été payés à cette époque.
Repost 0
Published by jean schepman - dans et si on en discutait
commenter cet article
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 16:46
N'oublions pas , on essaie  d'ailleurs de nous le faire oublier que cette crise a été provoquée par l'inconscience de quelques dirigeants de la planète chantres du libéralisme ( n'est ce pas tzarko ? ) qui ont permis à des capitalistes sans foi ni loi de  se goinfrer avec l'argent du rêve ! et aujourd'hui c'est aux citoyens que nos dirigeants demandent de payer la note ! C'est tout simplement révoltant !

Lu dans la Voix du Nord de ce mardi 21 avril,  en voici quelques extraits:

L'année 2009 sera « cataclysmique » pour l'économie mondiale et la tendance devrait se poursuivre jusqu'à la fin 2010, selon les prévisions de l'Observatoire français des conjonctures économiques. La France ne sera pas épargnée : le PIB devrait se contracter de 2,3 % en 2009 et de 0,2 % en 2010, année qui devrait voir le taux de chômage atteindre 10,7 % de la population active.

 En 2009, l'économie française devrait connaître sa plus forte récession depuis les années trente » et l'activité attendue en 2010 ne permettra pas de « parler de reprise » en France. 

 On est sur des niveaux jamais atteints », a commenté Éric Heyer, de l'OFCE, évoquant par ailleurs une ère « d'incertitude complète ». Jugeant que l'« ajustement » social de la crise n'avait pas encore débuté, M. Heyer prévoit une très forte hausse du chômage avec « huit cent mille pertes d'emploi » dans les deux années à venir, soit la plus forte progression depuis vingt-cinq ans.





Repost 0
Published by jean schepman - dans et si on en discutait
commenter cet article
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 10:37
Je participe depuis 9 h 00 à la réunion de la Commission Nationale de l'Eau à Paris, en ma qualité de Vice Président du CG du Nord et également Vice Président de l'Agence de l'Eau Artois Picardie.

Les débats et les échanges sont extremement intéressants. J'essaierai prochainement de vous donner quelques infos complémentaires et précises.

En attendant, voici ci dessous la présentation de la Commission Nationale de l'Eau:

Le Comité national de l’eau (CNE)

Créé par l’article 15 de la loi n° 64-1245 du 16 décembre 1964 modifiée relative au régime et à la répartition des eaux et à la lutte contre leur pollution, le CNE rassemble au sein de cinq collèges, des usagers, des associations, des collectivités territoriales, des représentants de l’Etat, des personnes compétentes et les présidents des comités de bassin. Son président est nommé par le Premier ministre.
L’article L.213-1 du code de l’environnement lui donne pour mission de formuler des avis sur toutes les questions faisant l’objet de la loi de 1964 et des chapitres I à VII du code de l’environnement, sur les grands aménagements régionaux et les problèmes communs à plusieurs comités de bassins ou agences de l’eau.


La composition du comité national de l’eau (82 membres titulaires et autant de membres suppléants) a été complètement renouvelée pour six ans par arrêté de 3 décembre 2003.
Consulté sur toutes les questions relatives à l’eau, le comité national de l’eau donne son avis sur les textes et plans gouvernementaux et constitue l’instance des débats d’orientation préalables à la définition de la politique de l’eau. Depuis l’adoption de la loi du 3 janvier 1992 sur l’eau, le Comité national de l’eau a tenu 56 réunions plénières dont 5 en 2001, 3 en 2002, 4 en 2003 et 8 en 2004.
La direction de l’eau, bureau de la coordination interministérielle et des affaires générales, en assure le secrétariat et le fonctionnement
.

Repost 0
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 09:42

Lors d'une de mes permanences, j'ai reçu un habitant qui après de nombreuses années à galérer pour trouver un emploi, a travaillé pour Arcelor dans le cadre de missions interim et ce  jusqu'à la crise, le laissant sans emploi depuis quelques mois.

Cette personne a souhaité, afin de ne pas tomber dans la spirale du chomage de longue durée, démarrer une formation qualifiante auprès d'un organisme de formation à Dunkerque.

Il a à ce titre sollicité Pole Emploi afin de bénéficier de l'aide à la mobilité puisque chaque jour il doit se rendre  à Dunkerque depuis Ghyvelde.

L'ex ANPE lui a répondu officiellement qu'il ne pourra pas prétendre à l'aide à mobilité, en effet pour obtenir cette aide financière non négligeable, le "critère de distance est fixé à 60 kms aller retour".

Je suis outré de ce critère qui ne permet pas aux demandeurs d'emploi du canton d'Hondschoote d'être soutenu dans leur volonté de se former.

Et dire que le gouvernement de TSarko avait annoncé qu'il allait tout mettre en oeuvre pour aider les demandeurs d'emploi!!!!

Repost 0
Published by jean schepman - dans et si on en discutait
commenter cet article
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 11:00

Pour la première fois depuis 14 ans, les Français ont changé leur perception du prix de l'eau du robinet, et n'en «ont plus une opinion aussi négative», selon la 14e édition du baromètre du Centre d'information sur l'eau (CIeau) et de l'institut de sondage TNS Sofres. Ils ne sont «plus que» 53% (- 7 points) à la trouver «plutôt chère», contre 37% (+ 8 points) à la trouver moins chère.

 

Pour la troisième année consécutive, les Français sont plus nombreux à déclarer consommer de l'eau du robinet que de l'eau plate en bouteille. 71% déclarent en consommer au moins une fois par semaine (+ 4 points), et 54% plusieurs fois par jour (+ 2 points). En revanche, 52% boivent au moins une fois par semaine de l'eau plate en bouteille (- 4 points) et 33% (- 7 points) «plusieurs fois par jour».

 

85% des Français continuent aussi de faire confiance à l'eau du robinet. Une proportion constante depuis 2006, selon le baromètre. 77% sont satisfaits de sa qualité. Seuls 13% utilisent des carafes filtrantes.

 

Si 99% de la population pensent qu'il est fondamental de préserver l'eau pour les générations futures, ils sont moins nombreux que l'an passé (58%, - 2 points) à craindre un éventuel manque d'eau à l'avenir.

Repost 0
Published by jean schepman - dans Grenelle de l'environnement
commenter cet article
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 09:59

Je vous communique le message reçu du Vélo Club de Ghyvelde:

"Les membres de l'association Vélo Jeunesse Ghyveldoise vous remercient de votre participation massive à la Randonnée Cyclotouriste des Hérons 2009. Malgré le brouillard, le record de participation a été battu et atteint desormais 707 participants.

 

Vous trouverez toutes les photos de cette randonnée sur notre site http://velo.jeune.ghyvelde.site.voila.fr

Page Randonnée des Hérons.

 

Nous vous donnons Rendez-Vous le 05 Avril 2010 pour la prochaine édition.

 

Le président de Vélo Jeunesse Ghyveldoise

Samuel VERNIEUWE"
Repost 0
Published by jean schepman - dans canton d'hondschoote
commenter cet article
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 00:59
La suite
Le Souriceau-roi : suite,

Depuis de longs mois, derrière mon pupitre
J’observe consterné, s’agiter le Souriceau-roi, cynique et triste pitre
Prétendant faire croire à ses adorateurs, bien vaine illusion,
Qu’il serait plus fort qu’un lion
Et qu’il réaliserait les promesses et engagements insensés
Faits à ses électeurs, pas vraiment très sensés…

Le Souriceau qui se voulait Lion, rugissait, montrait ses crocs
Dressait la queue, au bras de sa femelle faisait le beau,
Humiliait ses courtisans, avec sa police malmenait, terrorisait les gueux,
Puis s’enorgueillissait de ses brillantes actions et de tous ses hauts faits.
Posait fièrement sur les champs de ruines provoquées par ses méfaits.

Le souriceau qui se prétendait Roi-lion
N’était qu’une chimère, qu’une vaine illusion.
Il n’avait de force et de solutions
Qu’en paroles détournées et dans l’art de la communication :
Ce qu’il appelait réformes et progrès n’étaient que reculades, tragiques régressions.

Ce Roi hautain, si fier de sa petite personne et de ses piètres talents,
N’avait que mépris pour la démocratie et ses institutions,
Se moquait bien des lois et de la Constitution,
Jouissait sans gêne, de ses pouvoirs sur ses sujets, pauvres manants.

Après chaque échec cuisant, le ridicule souriceau
Invoquait la fatalité,
Rejetant la faute sur ses ministres qui n’étaient maintenant que des sots,
Alors qu’il avait tant vanté leurs mérites et leurs qualités…

Pour faire avaler au Peuple, décoctions et amères pilules
Faisait nouvelles promesses toujours plus irréalistes et ridicules.
Hélas, la pauvreté hideuse, inéluctablement progressait,
Tandis que ceux de sa caste, privilégiés grâce à ses faveurs, s’enrichissaient.
Bien des citoyens n’avaient plus les moyens de vivre.
Même avec un travail, pour beaucoup il devenait difficile de survivre.

Miracle : survint la CRISE !
Crise : résultat de la mainmise
Sur le pouvoir, de tous ces financiers, de tous ces affairistes véreux,
Boulimiques, tyranniques qui entendaient ne rien laisser aux miséreux.




A force d’outrances et d’abus
Ont fini par tuer la Poule aux œufs d’or,
A force d’inconscience, de suffisance et de bévues
Ont cassé leurs jouets, pleurent maintenant la perte de leurs trésors.

Le Roi baudruche se dégonfle piteusement,
Se défausse pitoyablement,
Tente de faire accroire à ses sujets bernés,
Que grâce à ses brillantes actions, ils sont moins malmenés
Par cette crise, qui selon ses dires, sévit bien plus sévèrement
Dans d’autres pays du Continent.

Pourtant des territoires lointains
Où plus grande encore est la faim,
Monte la révolte des gueux,
Des gens de rien, des malheureux.

Demain dans le Royaume dévasté
Ces gens de rien,
Les « crève-la-faim »
Les miséreux seront dans la rue : révoltés.

Solidaire, j’irai manifester
Aux côtés de ceux qui n’ont rien et de tout sont frustrés.
Solidaire, j’irai crier ma colère
Envers le mépris et l’incompétence du malfaisant qui nous gère.

Le Pitre entendra-t-il le cri de désespoir
Qui monte de la foule des faibles, des démunis.
Entendra-t-il la colère noire
Qui monte du Peuple des gueux rassemblés, réunis
Pour exiger le droit de vivre
De leur travail : dignement.
Le droit de vivre :
Tout simplement !

Après je regagnerai à nouveau, mon pupitre
Pour observer ce triste Pitre.
J’attendrai autres choses que cyniques discours et bons mots,
En guise de remède à tous leurs maux.
Nul ne saurait prédire
Véritablement l’avenir.
Pourtant, je sais qu’il ne suffira pas de faire miroiter quelques belles illusions,
Ou de lui jeter de la poudre aux yeux, pour satisfaire l’opinion…

Francis BONNET, le 10 mars 20
Message n° 7
Marielle Delauney a écritle 21 mars 2009 à 18:38
Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 00:32
Le Souriceau Roi

Un souriceau assoiffé de gloire
Á force de manœuvres, de compromissions
D’intrigues et de trahisons
Parvint enfin au faîte du pouvoir.
Dès lors il se mit à courir, courir partout
Afin que chacun sache qu’il était maître de tout.
Á tout propos, en toute circonstance, il parlait
Parlait et pérorait
Grisé par son pouvoir
S’admirait dans tous les miroirs.
Presse, télévision, journaux
Chantaient sa gloire et ses bons mots.
Chacun de ses faits et gestes était rapporté
Abondamment commenté.
Le Peuple ébahi
Ébloui
Vivait dans la fascination
Perdait le sens de la Raison
S’enivrait de promesses
Enchanteresses
Prenait pour argent comptant
D’irréalistes engagements :
« Je veux ! »
Disait ce Roi puissant et suffisant,
En guise d’argument.
Et chacun d’attendre que soient exhaussés ses vœux.

Pourtant les sujets auraient dû ouvrir les yeux
Faire l’effort d’écouter mieux
Ce Roi hautain, fier et méprisant, qui savait si bien
Faisant le mal : promettre le bien.
Je vous aime disait-il à tous, à tout va, partout
Et pour votre bonheur, je ferai tout.
Obséquieux sujets, écoutez ce que j’affirme aujourd’hui :
Ce ne sont pas vaines promesses,
Mais engagements que je tiendrai ; maudit
Si je me dédis
Foi de moi
Moi le Roi !

_ _ _ / _ _ _


Entendez moi : le chômage sera éradiqué
Votre pouvoir d’achat augmenté
Le travail sera mieux rétribué
Les efforts récompensés
Je vous garantis la sécurité
La Justice sera sereinement et efficacement assurée.
Je veux prendre soin de votre santé
Il vous faudra cotiser plus, mais serez moins remboursés.
Vos enfants seront mieux éduqués
Car les heures d’enseignement diminuées
Permettront leurs progrès sans discontinuer.
Seront chassés sans fastidieuses formalités
Les étrangers sans papiers,
Eux qui viennent gruger
Notre bonne et fraternelle société.
Pour améliorer le service public
Je supprimerai nombre de fonctionnaires
Qui alourdissent la dette publique
Avec leurs pensions et leurs maigres salaires.

Pour réussir ces prouesses
Soyez persuadés que j’ai des solutions.
Je les appliquerai sans faiblesse
Après large concertation, mais sans tergiversation.

Les riches paieront mois d’impôts
Ce sont les pauvres qui cracheront au pot.
Il y aura une meilleure Justice, mais moins de tribunaux
Un dispositif de santé efficient, mais moins d’hôpitaux
Plus de services seront rendus au Public
Grâce à des administrations amaigries, devenus squelettiques.

Alors l’économie créera de la richesse et de la croissance
Á suffisance pour gaver les panses
Ventrues et repues
De patrons insatiables et corrompus.

Cela parait impossible à vos yeux :
Sachez simplement que je le veux.
Il suffit :
J’ai dit !

_ _ _ / _ _ _

Sachez enfin que je ne vous mentirai pas
Que je ne vous trahirai pas
Foi de moi
Moi le Roi
Maudit
Si je me dédis.

Voilà l’incroyable histoire
D’un souriceau
Assoiffé de gloire et de pouvoir
Qui prenait les gens du Peuple pour des sots !

Avant d’écrire le prochain chapitre
Je vais attendre un peu, derrière mon pupitre
Pour voir si le souriceau qui fait mille voltes
Ne sera pas bientôt balayé par la révolte
De ses sujets affamés, exsangues et dépités
Ouvrant enfin les yeux, face aux dures, dures réalités.


Francis BONNET
Montmorillon 13 oct

Repost 0
Published by jean schepman - dans tzarko 1er
commenter cet article